Catégories
Divers

La collecte de données derrière les livreurs Uber Eats

Vis ma vie de livreur Uber Eats. Coursier à vélo, en scooter ou en voiture, les travailleurs indépendants qui transportent des repas à domicile et au bureau pour quelques pièces. Qu’il pleuve, vente, neige ou qu’il fasse beau, ces personnes dans une situation précaire sont les victimes d’un phénomène que l’on appelle « ubérisation » et qui n’est pas assez réglementé. Un « sous métier » comme dirait l’un d’eux, un parmi les 10 000 livreurs recensés par Uber Eats.

Au-delà de l’aspect couverture de santé, protection sociale et sécurité corporelle (vélo contre voiture), on sait moins que Uber collecte de nombreuses données via les smartphones des livreurs, obligés d’être connectés en permanence pour recevoir et livrer une commande. Toutes ces données sont et seront utilisées pour améliorer l’algorithme qui va gérer les prochaines voitures autonomes du groupe américain. On comprend alors que la livraison à domicile contribue à comprendre les usages de la route et les conditions de circulation, mais à quel prix ?

 

Voici ce qu’implique une commande Uber Eats – Invisibles

Et vous, quand est-ce que vous arrêtez de faire appel à Uber Eats, Deliveroo, Stuart, Just Eat, Yper ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *