Catégories
Intermédiaire Windows 10

Impossible de changer l’heure sur votre PC ? Voici deux solutions

Sans raison apparente, du moins l’autorisation du service informatique de votre entreprise, vous ne pouvez pas changer l’heure de votre ordinateur. Celle-ci est sûrement synchronisée avec le serveur principal de l’organisation, pour que tous les ordinateurs soient à la même heure (qu’elle soit juste ou fausse, d’ailleurs). En tant qu’informaticien, vous avez remarqué que le serveur d’un client n’est pas à l’heure correcte et impossible de la modifier par les nouveaux paramètres de Windows ? Dans toutes ces situations, voici deux solutions pour modifier l’heure de votre ordinateur par d’anciennes méthodes, c’est-à-dire sans passer par le nouveau menu de configuration de Windows 10. Ce même mode opératoire permettra de changer la date du jour, pour la corriger ou pour définir une fausse date à but de test ou pour tromper un logiciel.

Ce tutoriel fonctionne sur Windows 10 mais aussi sur les différentes versions de Windows Server (2016, 2019). C’est un peu différent sur Windows 8 / 8.1. Ce guide est aussi à suivre pour modifier la date : changer l’année, le mois ou le jour.

 

Impossible de changer l’heure : Certains paramètres sont gérés par votre entreprise

Impossible de demander à modifier la date et/ou l’heure de l’ordinateur, les paramètres sont verrouillés (grisés) : Certains paramètres sont gérés par votre entreprise.

 

Modifier la date et l’heure de Windows quand cela semble impossible

1. Ouvrir une console Exécuter (Windows + R).

2. Taper « timedate.cpl » et valider par OK :

3. Cliquer sur « Changer la date et l’heure » :

4. Modifier la date et/ou l’heure avant de valider par OK.

5. L’ordinateur / le serveur est maintenant à l’heure souhaitée.

 

Modifier l’heure en ligne de commande

Méthode « geek » pour ne pas utiliser la souris, il est possible de modifier date et heure de l’ordinateur en ligne de commande.

1. Ouvrir un Invite de commandes (cmd).

2. Taper « date » ou « time » puis indiquer la nouvelle date ou l’heure au format indiqué :

jj-mm-aaa
hh:mm:ss

Il faudra cependant être bien précis pour fixer une nouvelle heure à la seconde près, le temps de l’écrire et de la valider.

Catégories
Expert Windows 10

Windows 10 : tuer un processus en ligne de commande

Les utilisateurs de Linux sont habitués à manier la ligne de commande pour effectuer des opérations système. Que ce soit pour faire une mise à jour OS, configurer un proxy internet ou faire le ménage dans les kernels, le Terminal d’une distribution Linux est régulièrement mis à contribution. Sous Windows, la grande majorité des actions liées au système d’exploitation se fait par interface graphique, à l’aide de la souris dans les menus des Paramètres de Windows 10 ou Windows Server, via le Gestionnaire de tâches ou les différentes consoles de gestion. Certains connaissent et utilisent PowerShell mais l’ancien Invite de commandes n’a pas dit son dernier mot pour réaliser des opérations de maintenance ou dépanner une situation bloquante.

Ce tutoriel explique comment tuer un processus, kill a task, sur Windows 10, à l’aide de l’Invite de commandes (cmd) et de PowerShell. Plusieurs méthodes pour arriver au même résultat, tuer un process de Windows ou d’un logiciel tiers, qui est bloqué ou qui a planté. Une manière brutale mais efficace de récupérer des ressources sur un ordinateur surchargé ou après le plantage d’un logiciel.

 

Tuer un processus avec Invite de commandes (cmd)

1. Ouvrir un Invite de commandes (cmd.exe).

2. Taper « tasklist » pour afficher la liste de tous les processus qui tournent sur le système d’exploitation. Une colonne « PID » (Processus IDentification) est utile pour la suite.

3. Pour killer un processus par son identifiant PID : préconisé pour ne tuer qu’un processus bien précis quand il y en a plusieurs du même nom.

taskkill /f /pid 1234

4. Pour tuer une tâche par son nom :

taskkill /im "processus.exe" /f

Ici, killer Teams.exe ferme tous les processus liés au programme Microsoft Teams.

5. Le ou les processus ont été tués, le système d’exploitation peut donc être débloqué ou l’on peut relancer le programme qui avait planté.

 

Tuer un processus avec Windows PowerShell

1. Ouvrir une console PowerShell. Si besoin, l’ouvrir en tant qu’Administrateur.

2. Afficher la liste des processus actifs avec :

Get-Process

3. Utiliser la commande suivante pour tuer un processus par son ID :

Stop-Process -ID 1234 -Force

4. Utiliser cette commande pour tuer tous les processus utilisés par un programme :

Stop-Process -Name "processus.exe" -Force

5. A noter que PowerShell, contrairement à cmd, ne renvoie pas les résultats positifs. Seules les erreurs sont remontées et affichées en rouge à l’écran :

Catégories
Expert Windows Server 2016

Windows Server 2016 : désactiver le démarrage automatique du Gestionnaire de serveur

A chaque démarrage ou ouverture de session, en administrateur ou en simple utilisateur (par Remote Desktop Server, par exemple), le Gestionnaire de serveur s’ouvre automatiquement sur le système Windows Server 2016. Si ce tableau de bord est pratique pour jeter un oeil rapide sur la santé du serveur, cette console n’est pas forcément utile à chaque nouvelle session.

Loin d’être intuitif pour réaliser cette opération, ce tutoriel montre comment désactiver le démarrage automatique de la console Gestionnaire de serveur sur Windows Server 2016.

A noter qu’il ne s’agit pas de désactiver le démarrage automatique d’un programme comme sur Windows 10.

 

Ne plus avoir le Gestionnaire de serveur en démarrage automatique sur Windows Server 2016

1. Dans le Gestionnaire de serveur, en haut à droite, cliquer sur Gérer et Propriétés du Gestionnaire de serveur.

2. Cocher la ligne « Ne pas démarrer automatiquement le Gestionnaire de serveur à l’ouverture de session » et valider par OK.

3. La prochaine ouverture de session n’ouvrira pas le Gestionnaire de serveurs en automatique, sur cette session utilisateur / administrateur.

Catégories
Expert Windows Server 2019

Windows Server 2019 : désactiver le démarrage automatique du Gestionnaire de serveur

A chaque démarrage ou ouverture de session, en administrateur ou en simple utilisateur (par Remote Desktop Server, par exemple), le Gestionnaire de serveur s’ouvre automatiquement sur le système Windows Server 2019. Si ce tableau de bord est pratique pour jeter un œil rapide sur la santé du serveur, cette console n’est pas forcément utile à chaque nouvelle session.

Loin d’être intuitif pour réaliser cette opération, ce tutoriel montre comment désactiver le démarrage automatique de la console Gestionnaire de serveur sur Windows Server 2019. La procédure est la même que sur Windows Server 2012 / R2 et 2016.

A noter qu’il ne s’agit pas de désactiver le démarrage automatique d’un programme comme sur Windows 10.

 

Ne plus avoir le Gestionnaire de serveur en démarrage automatique sur Windows Server 2019

1. Ouvrir le Gestionnaire de serveur, qui doit logiquement être déjà ouvert.

2. En haut à droite de la fenêtre, cliquer sur Gérer et Propriétés du Gestionnaire de serveur :

3. Cocher la ligne « Ne pas démarrer automatiquement le Gestionnaire de serveur à l’ouverture de session » et valider par OK :

4. La prochaine ouverture de session n’ouvrira pas le Gestionnaire de serveurs en automatique, sur cette session utilisateur / administrateur.

Catégories
Expert Windows Server 2019

Windows Server 2019 : installer l’outil de sauvegarde

Comme les versions précédentes du système d’exploitation serveur de Microsoft, Windows Server 2019 est livré avec un logiciel gratuit de sauvegarde automatique. Livré avec, mais pas installé, d’où l’idée de ce tutoriel. Pas aussi évolué que des solutions payantes comme Symantec / Veritas Backup Exec, Acronis Universal Restore ou open source comme Bacula, l’utilitaire fourni avec WS2019 est suffisant pour sauvegarder une machine et ses données, en local ou externalisé.

Le logiciel « Sauvegarde Windows Server » (ou WBAdmin) supporte les sauvegardes de type « bare metal » et de fichiers. L’état système peut aussi être sauvegardé pour récupérer son OS en cas de crash, bien pratique pour remettre en état la machine après un crash de Windows Server 2019.

Cet outil est l’évolution de NTBackup du temps de Windows NT, dans les années 1990. L’utilitaire Sauvegarde Windows Server n’est pas préinstallé par défaut avec Windows Server 2019, un message avertit qu’il faut ajouter la fonctionnalité au système d’exploitation : « La Sauvegarde Windows Server n’est pas installée sur cet ordinateur. Pour installer la Sauvegarde Windows Server, sélectionnez Ajouter des rôles et des fonctionnalités dans le Gestionnaire de serveur. » C’est donc ce que nous allons voir dans ce tutoriel.

La procédure est la même pour installer wbadmin sur Windows Server 2016.

 

Installer le logiciel de sauvegarde de Windows Server 2019

1. Ouvrir le Gestionnaire de serveur de WS19.

2. En haut à droite, cliquer sur « Gérer » puis « Ajouter des rôles et fonctionnalités » :

3. Cliquer sur Suivant à l’écran « Avant de commencer » et valider le type « Installation basée sur un rôle ou une fonctionnalité » .

4. Sélectionner le serveur concerné dans le pool proposé.

5. Ne rien cocher à la page des Rôles de serveurs, simplement cliquer sur Suivant.

6. A l’écran « Sélectionner des fonctionnalités » , cocher la ligne « Sauvegarde Windows Server » et continuer pour Installer la fonction :

7. L’installation ne dure que quelques secondes. Fermer le Gestionnaire de serveur une fois terminée.

 

Utiliser le logiciel Sauvegarde Windows Server 2019

1. Ouvrir le menu Démarrer et chercher « Sauvegarde Windows Server » dans la liste.

2. L’outil permet de gérer les sauvegardes locales du serveur. Pour un backup réseau, il faudra utiliser d’autres outils ou configurer chaque serveur Windows indépendamment.

3. Le panneau de droite propose différents types de sauvegarde / restauration :

  • Planification de sauvegarde : pour programmer des sauvegardes régulières et automatiques
  • Sauvegarde unique : pour faire une seule sauvegarde manuelle
  • Récupérer : restaurer des données ou le système complet depuis une sauvegarde Windows

4. Cliquer sur « Planification de sauvegarde » pour programmer une copie régulière des données.

5. Choisir de sauvegarder le « Serveur complet » (système d’exploitation + données de toutes les partitions) ou juste certains dossiers (Personnalisé).

6. Le choix des fréquences est assez limité : on est obligé de sauvegarder chaque jour à la même heure, sans exclusions possibles (week-end, jours fériés) ni affiner à la minute. On peut cependant planifier plusieurs sauvegardes par jour pour garder un historique plus complet des fichiers et/ou du système d’exploitation.

7. Le « Type de destination » dépend du support utilisé pour les sauvegardes :

  • Sauvegarder vers un disque dur dédié aux sauvegardes : disque interne ou USB qui sera formaté et dédié à la sauvegarde Windows Server
  • Sauvegarder vers un volume : pour envoyer les données sur un disque local en le laissant dans son format d’origine (NTFS) et ainsi l’utiliser pour y déposer d’autres fichiers
  • Sauvegarder sur un dossier réseau partagé : dans le cadre d’un NAS ou d’un partage sur un disque ou serveur distant (il n’y aura pas d’historique des versions, seule la dernière sera conservée)

8. Ajouter le disque ou le partage comme destination de sauvegarde. Par exemple ici avec l’emplacement réseau :

9. Un récapitulatif résume la planification de sauvegarde. Valider par Terminer.

10. L’historique des sauvegardes sera affiché avec le détail pour chacune d’entre elles.

Catégories
Expert Réseau Windows 10

Windows 10 (20H2) : rejoindre un domaine local

La seconde mise à jour majeure de l’année 2020 pour Windows 10 est nommée October 2020 Update avec pour numéro de version 2009 ou 20H2. Si le principe ne change pas, la méthode pour rejoindre un domaine Active Directory depuis Windows 10 Professionnel ou Windows 10 Education n’est pas forcément intuitive. Précisons que la jonction à un domaine AD ou LDAP est l’une des principales limitations de Windows 10 Famille par rapport aux éditions pour les organisations. Ce tutoriel montre comment joindre un domaine Active Directory local depuis un poste Windows 10 version 2009 / 20H2 October 2020 Update. Il s’agit donc de la méthode pour se connecter à un domaine classique, c’est-à-dire à un réseau d’entreprise avec contrôleur(s) de domaine Windows. Les domaines Active Directory Azure n’ont qu’une étape de différence pour se connecter à un AD dans le cloud, poussé par Microsoft 365.

 

Joindre un domaine Active Directory local avec Windows 10 20H2 / 2009 October 2020 Update

1. Sur le poste de travail actuellement en Workgroup, ouvrir les Paramètres de Windows 10 en ouvrant le menu Démarrer et en cliquant sur l’icône en forme de roue dentée :

2. Aller sur « Comptes » :

3. Dans le menu de gauche, cliquer sur « Accès Professionnel ou Scolaire » :

4. Cliquer ensuite sur « Se connecter » au milieu de l’écran, dans le bloc Accès professionnel ou scolaire :

5. Pour rejoindre d’un domaine Active Directory avec un PC fixe ou portable Windows 10 version 20H2 / 2009 mise à jour Octobre 2020, voire une tablette hybride, choisir l’une des options suivantes :

  • Joindre cet appareil à Azure Active Directory (contrôleur de domaine dans le cloud)
  • Joindre cet appareil à un domaine Active Directory local (le cas classique d’un contrôleur de domaine dans un réseau local LAN ou à travers un VPN pour s’y connecter à distance)

Dans le cas d’un domaine local classique, choisir la seconde proposition.

6. Renseigner le nom du domaine sous sa forme DNS (par exemple domaine.local ou entreprise.com) et cliquer sur Suivant :

7. S’identifier avec un compte Administrateur AD ou un utilisateur autorisé à ajouter des ordinateurs dans le domaine :

8. Indiquer le nom du compte utilisateur AD qui sera connecté sur ce PC Windows 10, par exemple le login de l’utilisateur du poste. Préciser également si ce compte devra être limité (Utilisateur standard) ou avec tous les droits sur la machine (Administrateur local) :

9. Valider pour Redémarrer maintenant afin que la machine joigne immédiatement le domaine Active Directory :

10. Le login maintenant proposé est celui de l’utilisateur renseigné précédemment, donc un compte Active Directory déjà connecté au domaine local. Se connecter avec ce compte ou avec un autre compte de domaine pour créer un nouveau profil utilisateur sur la machine. Cette étape dure quelques instants, selon les performances de l’ordinateur, le temps que Windows crée le profil dans C:\Users mais les connexions suivantes seront bien plus rapides après validation du mot de passe.

Catégories
Expert Logiciels Windows 10

Windows Live Mail et Windows 10 : « Le message n’a pas pu être affiché »

Soudainement et sans explication, votre logiciel de courrier électronique Windows Live Mail ne fonctionne plus sur votre ordinateur Windows 10 :

Le message n’a pas pu être affiché
Windows Live Mail a rencontré un problème inattendu lors de l’affichage de ce message. Vérifiez si la mémoire ou l’espace disque de votre ordinateur ne sont pas insuffisants et recommencez.

Cela se passe sur Windows 10 à partir de l’update 2004 (donc également 20H2 / 2009 et toutes les mises à jour majeures de Windows 10 en 2021, 2022, etc).

Autre message d’erreur rencontré :

Impossible d’envoyer ou de recevoir les messages pour le compte xxx@free.fr. Une erreur inconnue s’est produite.
Serveur : ‘pop.free.fr’
Numéro d’erreur Windows Live Mail : 0x800C013E

 

Si l’on accepte que Windows Live Mail, un programme dont la dernière mise à jour date de 2012, est obsolète et ne mérite plus d’être utilisé dans les années 2020, alors il existe des alternatives : installer Thunderbird, n’utiliser qu’un webmail, migrer sur Gmail, etc.

Ce tutoriel donne une solution au problème d’affichage des messages dans Windows Live Mail sur Windows 10 avec l’erreur « Le message n’a pas pu être affiché » .

Attention, la résolution de ce problème implique de modifier la base de registre, c’est-à-dire le coeur du fonctionnement de Windows. En cas de mauvaise manipulation et malgré le soin apporté au tutoriel pour guider pas à pas les étapes à réaliser, le risque est de planter totalement l’ordinateur. Le risque est important et si vous ne savez pas trop ce que vous faites, demandez assistance à quelqu’un et pensez à faire une sauvegarde complète de vos documents avant de démarrer la procédure.

 

Solution au problème d’affichage des messages dans Windows Live Mail sur Windows 10

1. Fermer le logiciel Windows Live Mail.

2. Ouvrir le menu Démarrer, taper « regedit » pour ouvrir l’éditeur du registre Windows (ou Touche Windows + R, regedit) :

3. Aller dans HKEY_CURRENT_USER > SOFTWARE > Microsoft > Windows Live Mail :

4. Créer ces trois nouvelles valeurs DWORD (32 bits) par un clic droit, ou modifier leur valeur si elles existent déjà :

  • RecreateFolderIndex : 1
  • RecreateStreamIndex : 1
  • RecreateUIDLIndex : 1

5. Fermer l’éditeur de registre.

4. Rouvrir Windows Live Mail. L’affichage des messages doit à nouveau se faire, dans les messages réceptionnés, envoyés, dans les dossiers d’archive. Le problème n’apparait plus même après un redémarrage de l’ordinateur.

Catégories
Windows Server 2019

Date de fin de support des versions de Windows Server 2019

Si Windows Server 2019 est une version figée et que celle-ci n’évolue pas durant sa phase de commercialisation, jusqu’à ce qu’une prochaine version ne sorte (Windows Server 2022, par exemple), Microsoft a changé la manière de diffuser son OS serveur. A la manière de Windows 10 qui existe en version Insider pour bénéficier et tester certaines nouveautés et nouvelles fonctionnalités, Windows Server 2019 se voit doté de versions « semi-annuelles » par le canal Windows Insider pour les entreprises et développeurs qui souhaitent découvrir les nouveautés de WS2019 avant la sortie officielle des mises à jour.

Windows Server 2019 RTM n’aura pas de Service Pack, comme Windows Server 2016 n’en avait pas non plus bénéficié. Cependant, les mises à jour régulières par Windows Update corrigent des bugs et apportent des compléments aux fonctions existantes. De la même manière, le SGBD SQL Server ne bénéficie plus de Service Pack depuis l’édition 2017.

La version principale de Windows Server 2019 est nommée « canal de maintenance longue durée » soit l’équivalent de LTS « Long Term support » sur Linux par exemple. Les autres éditions en « canal semi-annuel » ont une durée de vie plus limitée, le support par Microsoft étant plus court qu’une version longue.

Le cycle de vie des versions semestrielles n’est que de 18 mois, il n’est donc pas recommandé d’installer ces versions en production. Seule l’édition d’origine, que l’on peut appeler RTM ou LTS, est maintenue durant 5 années avec 5 ans supplémentaires en cas de support étendu, un service payant destiné aux organisations de grande taille.

Le support standard comprend la prise en charge des incidents, les mises à jour de sécurité et la possibilité de demander des mises à jour non liées à la sécurité. Le support étendu prend la suite, une prestation payante pour continuer de recevoir des mises à jour de sécurité et de faire une demande de correctif non lié à la sécurité du système d’exploitation.

 

Fin de support pour les différentes éditions de Windows Server 2019

Windows Server 2019 « LTS » en édition Standard, Datacenter et Essentials : 09 janvier 2024 (fin de support étendu le 09 janvier 2029)

Windows Server 1903 : 08 décembre 2020

Windows Server 1909 : 11 mai 2021

Windows Server 2004 : 14 décembre 2021

Windows Server 20H2 : 10 mai 2022

 

Fin de support pour Windows Server 2016

A titre d’information, Windows Server 2016 « LTS » sera « End of life » le 11 janvier 2022 avec une fin de support étendu le 11 janvier 2027.

Catégories
Débutant Logiciels Windows 10

Windows 10 : définir Google Chrome comme navigateur par défaut

Malgré l’installation du logiciel Google Chrome, votre ordinateur Windows 10 continue d’ouvrir le programme Microsoft Edge pour tous les liens internet reçus par mail, ceux affichés dans un logiciel ou tout simplement pour ouvrir un favori mis en raccourci sur le Bureau ? Ok, Edge est basé sur Chromium, le même moteur que Google Chrome mais ce n’est pas une raison pour s’imposer ainsi. Bien sûr, Google Chrome doit déjà être installé sur le PC. Suivre ce tuto pour télécharger et installer Chrome avant de suivre ce mode opératoire.

Ce tutoriel explique comment faire de Google Chrome le navigateur web par défaut sur Windows 10. D’autres applications par défaut peuvent être définies, comme le lecteur de vidéos et le logiciel de messagerie électronique : voir ce guide.

 

Mettre Google Chrome comme navigateur internet par défaut sur Windows 10

1. Ouvrir le menu Démarrer et cliquer sur la roue dentée des Paramètres de Windows 10 :

2. Cliquer sur « Applications » :

3. Dans le menu de gauche, cliquer sur « Applications par défaut » :

4. Cliquer sur Microsoft Edge ou l’autre application indiquée comme par défaut du Navigateur Web :

5. Choisir « Google Chrome » dans la liste pour le définir comme navigateur web par défaut de l’ordinateur (les logiciels disponibles dans la liste sont ceux qui sont déjà installés) :

6. Confirmer le changement par « Modifier quand même » pour remplacer Microsoft Edge, le logiciel livré avec Windows 10 :

7. Désormais, Chrome de Google est l’application qui sera ouverte quand on cliquera sur un lien web (URL) depuis un mail ou un autre logiciel.

Catégories
Débutant Logiciels Windows 10

Windows 10 : définir Firefox comme navigateur par défaut

Malgré l’installation du logiciel Mozilla Firefox, votre ordinateur Windows continue d’ouvrir Microsoft Edge pour tous les liens internet reçus par mail, ceux affichés dans un logiciel ou tout simplement pour ouvrir un favori mis en raccourci sur le Bureau ? C’en est fini de soupirer à chaque fois que Windows ne fasse pas ce qu’on souhaite, voici la procédure à suivre. Bien sûr, Google Chrome doit déjà être installé sur le PC. Suivre ce tuto pour télécharger et installer Firefox.

Il existe une méthode pour mettre Firefox par défaut depuis ses options mais voici la version plus simple, par les menus de Windows. Ce tutoriel explique comment faire de Firefox le navigateur web par défaut sur Windows 10. D’autres applications par défaut peuvent être définies, voir ce guide.

 

Mettre Mozilla Firefox comme navigateur internet par défaut sur Windows 10

1. Ouvrir le menu Démarrer et cliquer sur la roue dentée des Paramètres de Windows 10 :

2. Cliquer sur « Applications » :

3. Dans le menu de gauche, cliquer sur « Applications par défaut » :

4. Cliquer sur Microsoft Edge ou l’autre application indiquée comme par défaut du Navigateur Web :

5. Choisir « Firefox » dans la liste pour le définir comme navigateur web par défaut de l’ordinateur (les logiciels disponibles dans la liste sont ceux qui sont déjà installés) :

6. Confirmer le changement par « Modifier quand même » pour remplacer Microsoft Edge, le logiciel livré avec Windows 10 :

7. Désormais, Firefox est le programme qui sera ouvert quand on cliquera sur un lien web (URL) depuis un mail ou un autre logiciel.

Catégories
Intermédiaire Téléchargement Windows 10

Télécharger l’installation ISO de Windows 10 2009 (20H2) October 2020 Update

Les personnes habituées à réinstaller leur ordinateur, qui dépannent leurs proches ou les techniciens en informatique ont toujours besoin d’un support d’installation de Windows dans leur sac. Pour éviter d’avoir à télécharger de lourdes mises à jour et perdre du temps après une nouvelle installation, ce tutoriel explique comment télécharger un fichier ISO de Windows 10 2009 / 20H2 / October 2020 Update, pour en faire une clé USB, la garder sur un disque dur externe ou la graver sur DVD vierge. Cela servira aussi facilement aux machines virtuelles VMware, Hyper-V ou VirtualBox où le simple chargement du fichier ISO permettra de créer une VM dans la dernière version de W10, en quelques clics seulement.

Ce guide pour Windows 10 2009 / 20H2 concerne toutes les éditions de Windows 10 : Famille, Professionnel, Entreprise, Education, en 32 ou 64 bits et dans toutes les langues. Il est recommandé de garder ce setup d’install de W10 20H2 sur le disque dur de l’ordinateur ou sur un disque externe USB afin de ne pas avoir à le re-télécharger à chaque besoin.

Précisons encore que télécharger le fichier ISO complet de Windows 10 20h2 / 2009 / October 2020 Update en français est gratuit, autorisé par Microsoft et n’a rien d’illégal. Il est possible d’installer Windows10 sans fichier de licence, il ne sera par contre pas possible d’activer la licence sans avoir acheté une clé de produit Windows 10. Ne pas avoir de licence ne bloquera ni l’installation, ni l’utilisation du système d’exploitation. En soi, on peut très bien utiliser un ordinateur avec Windows 10 non activé. Seules quelques fonctions de personnalisation ne seront pas disponibles.

 

Télécharger Windows 10 20H2 (May 2020 Update 2009) en ISO

1. Depuis un ordinateur Windows, télécharger le programme gratuit de Microsoft Windows 10 20H2 – October 2020 Update 2009 – Media Creation Tool :

Télécharger “Windows 10 20H2 - October 2020 Update 2009 - Media Creation Tool” Windows10-20h2-CreationTool.exe – Téléchargé 10835 fois – 19 Mo

2. Ouvrir le fichier téléchargé Windows10-20h2-CreationTool.exe et Accepter le contrat de licence.

3. Sélectionner « Créer un support d’installation (clé USB, DVD ou fichier ISO) pour un autre PC » et continuer par Suivant :

6. Valider la langue, l’édition de Windows 10 et l’architecture (64bits x64, 32bits x86 ou les deux selon le besoin). Le plus courant est l’architecture « 64 bits (x64) » :

7. Sélectionner le média « Fichier ISO » pour créer un fichier ISO sur le disque dur :

8. Indiquer où et sous quel nom enregistrer ce fichier ISO : sur le disque dur interne ou sur un disque dur USB.

9. Le téléchargement démarre immédiatement sur l’ordinateur.

10. A la fin, un message notifie de la fin du téléchargement avec le chemin où retrouver le fichier ISO de Windows 10 2009 / 20H2.

10. Ensuite, ce fichier ISO pourra être gravé sur DVD, copié sur une clé USB bootable ou utilisé pour créer une machine virtuelle (VMware, Hyper-V, VirtualBox…).

Catégories
Intermédiaire Téléchargement Windows 10

Créer une clé USB d’installation de Windows 10 2009 (20H2) October 2020 Update

Nouveau PC, réinstallation suite à un problème ou envie de tout remettre à zéro pour retrouver un ordinateur plus rapide ? Tout d’abord, il faut effectuer une sauvegarde de tous ses fichiers personnels (documents, photos, musique, vidéos…). Ensuite, ce tutoriel explique comment créer une clé USB avec l’installation complète en français de Windows 10 version 2009 / 20H2, October 2020 Update. Une opération gratuite et légale, même si vous n’avez pas le DVD d’origine ou une clé USB livrée avec l’ordinateur. C’est gratuit et légal de télécharger Windows 10, Microsoft offre la possibilité à chacun d’avoir une installation de W10, seule l’activation nécessite une licence payante. Et cette licence s’achète : vous pouvez utiliser le formulaire de contact pour avoir un devis ou suivre ces liens pour acheter une licence Windows 10 Famille ou Windows 10 Professionnel.

Il faudra utiliser une clé USB de 8Go minimum. Il est aussi possible d’utiliser un disque dur externe USB mais cela n’est pas recommandé car on va gaspiller un gros disque pour un simple setup d’installation qui ne servira pas souvent. C’est néanmoins possible mais dans les deux cas, clé USB et disque externe, tout le contenu sera effacé car l’opération décrite ci-dessous va formater le support de stockage.

Dans le cas d’une simple mise à jour de Windows 10 « ancienne version » vers la 20H2 2009, voir ce tutoriel par Windows Update ou en forçant la manipulation. Si c’est le fichier ISO qui vous intéresse, il y a aussi ce guide.


Télécharger une clé USB pour installer Windows 10 May 2020 Update (2004)

1. Brancher une clé USB de 8Go minimum sur un port USB de l’ordinateur. Cette clé sera totalement effacée durant l’opération donc penser à sauvegarder les fichiers importants avant de suivre ce mode d’emploi.

2. Télécharger l’outil Windows 10 20H2 – October 2020 Update 2009 – Media Creation Tool :

Télécharger “Windows 10 20H2 - October 2020 Update 2009 - Media Creation Tool” Windows10-20h2-CreationTool.exe – Téléchargé 10835 fois – 19 Mo

3. Ouvrir le fichier Windows10-20h2-CreationTool.exe et répondre « Oui » à la question « Voulez-vous autoriser cette application à apporter des modifications à votre appareil ? » .

4. Accepter le contrat de licence du logiciel.

5. Patienter un moment le temps de la « Préparation de certains éléments » puis sur l’écran « Que voulez-vous faire ? » , choisir « Créer un support d’installation (clé USB, DVD ou fichier ISO) pour un autre PC » et Suivant :

6. Valider la langue (français), l’édition de Windows 10 et l’architecture (64bits x64, 32bits x86 ou les deux) : laisser ce qui est proposé si vous ne savez pas). Plus simple, laisser cochée la ligne « Utilisez les options recommandées pour ce PC » si elle apparait :

7. Cliquer sur « Disque mémoire flash USB » puis sur Suivant :

8. Choisir le lecteur USB à utiliser pour créer le support d’installation de W10 2009 (qui sera entièrement effacé) :

9. Le téléchargement démarre immédiatement, suivi de la préparation du setup et la copie des fichiers sur la clé USB sélectionnée.

10. Quelques minutes plus tard, la clé USB est prête avec un setup d’installation de Windows 10 dans sa version 2009 / 20H2, Octobre 2020 Update.

11. On peut maintenant changer le nom de la clé pour la reconnaitre dans le futur, par exemple pour « Windows10-2009 » ou « W10-20H2 » : clic droit sur la clé, puis Renommer.

12. La clé USB peut maintenant être proprement éjectée pour ensuite être utilisée comme support d’installation pour réparer un PC en panne, changer un disque dur par un SSD rapide ou pour installer Windows sur un nouvel ordinateur qui ne dispose pas encore d’un système d’exploitation.

Catégories
Intermédiaire Windows 10

Forcer la mise à jour Windows 10 2009 (20H2) October 2020 Update

Vous avez suivi notre guide pour faire la mise à jour Windows 10 2009 / 20H2 depuis Windows Update mais la nouvelle version n’est pas proposée dans votre Windows Update ou vous êtes face à une erreur lors du téléchargement ou de l’installation ? Pas de problème, il suffit de suivre le tutoriel ci-dessous pour forcer la mise à niveau de Windows 10 vers la 2009 / 20H2, aussi appelée October 2020 Update. L’opération peut durer un bon moment, entre le téléchargement des fichiers (on peut continuer à utiliser l’ordinateur pendant ce temps) et l’installation effective de l’update. Attention, le temps de redémarrage sera plus court que lors des mises à jour majeures précédentes, celles qui se font environ une fois par semestre.

En effet, tout comme la version W10 1909 de novembre 2019 et la 2004 de mai 2020, l’édition 20H2 / 2009 doit prendre moins de temps pour s’installer que les précédents upgrades du système d’exploitation de Microsoft. Cependant, il reste conseillé d’appliquer cette mise à jour quand on n’utilise pas l’ordinateur, autant pour ne pas subir de ralentissement (sur internet ou sur un logiciel) que pour éviter une mauvaise manipulation. Dans une grande entreprise ou autre organisation de taille importante, c’est le service informatique qui s’occupe de diffuser ou non ce type de mises à jour sur le réseau. Dans les petites structures, il vaut mieux laisser faire le système de mises à jour automatique Windows Update. A la maison, il est également recommandé de laisser faire Windows Update. Cependant, pour éviter de se retrouver face à une mise à jour forcée à un moment qui ne convient pas, ou pour un technicien informatique, télécharger et installer la mise à jour 2004 à Windows 10 peut s’avérer utile.

Cette mise à jour Windows 10 version 2004 est totalement gratuite et légale. Aucune mise à jour de Windows 10, mineure ou majeure, n’est payante. Un téléchargement gratuit pour disposer de la dernière version en date de W10. Inutile donc de chercher cet update sur un site de téléchargement illégal ou de warez. S’il s’agit de réinstaller un ordinateur, suivre ce guide pour créer une clé USB de Windows 10 20H2 ou télécharger le fichier ISO W10 20H2.

Si l’installation de la mise à jour 2004 n’est pas dangereuse pour un PC fixe ou un ordinateur portable, voire une tablette hybride, il est conseillé de faire une sauvegarde préventive de ses fichiers personnels (documents, images, vidéos, musiques…) avant de démarrer la procédure. Ces fichiers ne seront pas effacés pendant l’opération mais un bug peut survenir et complètement planter l’ordinateur. Mieux vaut prévenir que pleurer ses photos de vacances, ses fichiers Word ou Excel, etc.

 

Forcer la mise à jour Windows 10 2009 / 20H2 Octobre 2020 Update

1. Télécharger l’utilitaire Microsoft de mise à jour Windows 10 October 2020 Update (un download gratuit) :

Télécharger “Windows 10 20H2 - October 2020 Update 2009” Windows10-20h2-Update.exe – Téléchargé 4241 fois – 6 Mo

2. Ouvrir le fichier Windows10-2004-Update.exe et accepter l’avertissement Windows.

3. Un écran blanc s’affiche avec « Mettre à jour vers la dernière version de Windows 10 » : cliquer sur le bouton « Mettre à jour maintenant » :

4. Félicitations, votre PC est compatible avec la mise à jour après une rapide analyse de la place disponible sur le disque dur, la quantité de mémoire vive (RAM) et le type de processeur. Cliquer sur « Suivant » :

5. L’opération de mise à jour commence. La préparation démarre par le téléchargement de l’update. La première étape concerne la progression du téléchargement de la mise à jour, la seconde est pour l’installation effective de la mise à jour de W10

6. Un compte à rebours s’affiche pour laisser un délai de 30 minutes avant le redémarrage automatique de l’ordinateur. C’est le moment de fermer tous les programmes ouverts et de cliquer sur « Redémarrer maintenant » afin de laisser Windows 10 se mettre à jour en version 2004 Update Mai 2020. Le PC sera totalement indisponible durant cette phase de travail, prévoir plusieurs minutes pour retrouver un ordinateur opérationnel (durée en fonction des performances de la machine).

7. Une série de questions peut être posée après le redémarrage de l’ordinateur. En premier lieu, dire si la reconnaissance vocale sera utilisée ou pas (pour parler à son ordinateur comme avec Siri sur iPhone ou Google Now sur Android).

8. Windows peut-il accéder à votre emplacement géographique ? Ce n’est pas nécessaire pour bien utiliser son ordinateur.

9. Pour retrouver un ordinateur portable ou une tablette volé ou perdu, on peut activer la fonction « Localiser mon appareil » qui sera lié au compte Microsoft de la session Windows (l’équivalent de « Localiser mon iPhone » sur iOS). Bien sûr, l’activation de la fonction précédente sur la géolocalisation est nécessaire pour retrouver son ordinateur portable Windows 10. C’est également une option facultative et plutôt inutile sur un ordinateur de bureau (unité centrale).

10. Les données de diagnostic « basique » seront amplement suffisantes pour aider Microsoft en cas de bug sur le PC.

11. Pour améliorer les prochaines versions de la reconnaissance manuscrite et clavier, on peut dire « Oui » afin d’envoyer ses données à Microsoft .. mais nous dirons Non pour ne pas envoyer trop d’informations à l’entreprise.

12. Les conseils fournis par Microsoft pourront se baser sur les données récoltées. On peut les utiliser pour résoudre vos futurs problèmes : Oui. Cela permet d’avoir une piste de solution en cas de problème sur la machine.

13. Activer ou pas les publicités ciblées pour recevoir des pubs de couches parce que vous venez d’avoir un bébé ? Non !

14. Enfin, on retrouve l’écran de saisie du mot de passe Windows et l’écran d’accueil de Windows 10. Les icônes sont toujours présentes sur le Bureau et l’image de fond n’a normalement pas été modifiée. Tous les programmes sont encore en place (rien n’a été désinstallé à votre insu), aucun changement non plus sur le paramétrage des logiciels et les fichiers personnels (heureusement!).

15. On peut vérifier le numéro de version W10 dans les propriétés du Système : clic droit sur le bouton Démarrer, puis Système :

16. Voir les « Spécifications de Windows » pour trouver la ligne « Version » qui doit maintenant indiquer « 20H2 » :

Catégories
Débutant Windows 10

Télécharger et installer la mise à jour Windows 10 2009 (20H2) October 2020 Update

De son nom de code « 20H2 » (20H2 pour 2020 Half 2, le deuxième semestre de l’année 2020), la seconde mise à jour majeure de l’année pour Windows 10 s’appelle désormais 2009, October 2020 Update. Version 2009 pour 2020, 09 comme le mois de septembre. Alors qu’elle est sortie le 20 octobre 2020, logique. Windows 10 2009 est la dixième mise à jour majeure du système d’exploitation sorti en 2015 et cet update est gratuit, comme toujours. Il s’agit plus concrètement d’une mise à jour cumulative de la mise à jour de mai 2020, et porte le numéro de génération 10.0.19042. Ca commence à devenir compliqué avec tous ces chiffres et appellations !

Au chapitre des nouveautés, pas grand chose pour une utilisation classique qui consiste à ouvrir un navigateur internet pour consulter Facebook et regarder des vidéos YouTube. Pas grand chose non plus pour un utilisateur en entreprise. Outre les correctifs de sécurité, on constate que le menu Démarrer reçoit un petit lifting : les icônes ne s’affichent plus sur une tuile colorée mais en couleur proche du fond de ce menu déroulant. Un détail esthétique, donc. Mais nouveauté importante pour la phase d’installation, le temps d’indisponibilité de l’ordinateur sera très court. En effet, la mise à jour W10 2009 / 20H2 s’installe en quelques instants, même plus rapidement que les mises à jour cumulatives de chaque mois.

Ce tutoriel explique comment télécharger et installer la mise à jour Windows 10 2009 (20H2 / October 2020 Update) par Windows Update, l’outil de mise à jour intégré à Windows 10. Il s’agit de la méthode la plus simple, puisque lancée en quelques clics et guidée par le système d’exploitation. Cette mise à jour peut s’installer à partir de la version antérieure (2004) mais aussi depuis les autres upgrades de Windows 10. Cela fonctionne autant pour Windows 10 Famille, que Professionnel et Education. Le téléchargement et l’installation sont gratuit. Cette mise à jour est tout à fait légale puisque proposée par Microsoft via Windows Update, donc aucun risque de perdre l’activation de la licence Windows 10.

La mise à jour n’est pas proposée dans Windows Update ? Pas grave, vous pouvez forcer le téléchargement et l’installation de la mise à jour 20H2 / 2009.

 

Mise à jour Windows 10 2009 / 20H2 par Windows Update

1. Ouvrir le menu Démarrer et cliquer sur la roue dentée pour ouvrir les Paramètres de Windows 10.

2. Cliquer sur l’icône « Mise à jour et sécurité » :

3. La page Windows Update permet de rechercher les mises à jour disponibles et de les installer. Cliquer sur « Télécharger et installer maintenant » pour la « Mise à jour de fonctionnalité vers Windows 10, version 20H2 » :

4. La préparation, le téléchargement et l’installation de la mise à jour sont automatiques. Valider le redémarrage de l’ordinateur quand un message le propose (Redémarrage en attente).

5. L’opération de mise à jour est très rapide si l’on part d’une version 2004 mais peut prendre un peu de temps sur une version plus ancienne.

6. Une série de questions peut être posée après le redémarrage de l’ordinateur. En premier lieu, dire si la reconnaissance vocale sera utilisée ou pas (pour parler à son ordinateur comme avec Siri sur iPhone ou Google Now sur Android).

7. Windows peut-il accéder à votre emplacement géographique ? Ce n’est pas nécessaire pour bien utiliser son ordinateur.

8. Pour retrouver un ordinateur portable ou une tablette volé ou perdu, on peut activer la fonction « Localiser mon appareil » qui sera lié au compte Microsoft de la session Windows (l’équivalent de « Localiser mon iPhone » sur iOS). Bien sûr, l’activation de la fonction précédente sur la géolocalisation est nécessaire pour retrouver son ordinateur portable Windows 10. C’est également une option facultative et plutôt inutile sur un ordinateur de bureau (unité centrale).

9. Les données de diagnostic « basique » seront amplement suffisantes pour aider Microsoft en cas de bug sur le PC.

10. Pour améliorer les prochaines versions de la reconnaissance manuscrite et clavier, on peut dire « Oui » afin d’envoyer ses données à Microsoft .. mais nous dirons Non pour ne pas envoyer trop d’informations à l’entreprise.

11. Les conseils fournis par Microsoft pourront se baser sur les données récoltées. On peut les utiliser pour résoudre vos futurs problèmes : Oui. Cela permet d’avoir une piste de solution en cas de problème sur la machine.

12. Activer ou pas les publicités ciblées pour recevoir des pubs de couches parce que vous venez d’avoir un bébé ? Non !

13. Enfin, de retour sur le Bureau de Windows, un message indique que la mise à jour s’est bien déroulée. S’il n’y a aucun changement au premier coup d’oeil, c’est « sous le capot » que Microsoft a fait évoluer son Windows et très légèrement dans le menu Démarrer, comme expliqué en introduction.

 

Vérifier la mise à jour 20H2 / 2009 de W10

Outre une notification rapidement affichée après le redémarrage, quelques secondes suffisent pour s’assurer que l’installation de la mise à jour de Windows 10 s’est bien déroulée.

1. Faire un clic droit sur le menu Démarrer et choisir Système.

2. Descendre jusqu’au groupe « Spécifications de Windows » (et pas « Spécifications de l’appareil ») pour lire le numéro de version (maintenant 20H2) :

Contrairement aux mises à jour majeures précédentes, la date d’installation n’est pas modifiée après upgrade en 2009. C’est bien plus pratique pour connaitre la date d’installation initiale de Windows 10.

Catégories
Débutant Windows 10

Déplacer une fenêtre d’un écran à l’autre sur Windows

Lorsque l’on possède un ordinateur fixe avec deux moniteurs, ou un PC portable avec un second écran à côté, on aime répartir les fenêtres des programmes sur les deux surfaces d’affichage. Que ce soit pour travailler au bureau ou à la maison, jouer ou simplement pour les loisirs, disposer de deux écrans est un confort appréciable quand on manipule plusieurs logiciels en même temps. Un ou plusieurs navigateurs internet, un traitement de textes type Word, un tableau Excel, un logiciel de comptabilité ou de facturation, un programme pour développer un site web ou un logiciel, les situations sont nombreuses pour avoir besoin de deux écrans afin de travailler confortablement. Cela peut aussi être très utile quand on branche sur ordinateur sur une télévision, pour envoyer un film, une vidéo ou des photos sur l’écran TV. Et pour déplacer facilement les fenêtres d’un écran à l’autre, pas besoin d’utiliser la souris : un raccourci clavier existe pour se faciliter la tâche. Une fonction arrivée sur Windows 10, les anciennes versions n’ayant pas cette option activée. Il fallait utiliser un outil tiers tel que WinSplit Revolution.

Ce tutoriel donne le raccourci clavier qui sert à déplacer une fenêtre de programme, d’un écran à l’autre. Que l’on ait deux ou trois écrans, le principe est le même. Il n’y a rien à installer sur l’ordinateur, pour peu que Windows 10 soit le système d’exploitation en place. Il n’y a rien à paramétrer non plus, il s’agit d’une fonction active par défaut sur Windows 10.

Evidemment, ce tutoriel ne fonctionnera pas si l’ordinateur n’est branché que sur un seul écran ou téléviseur.

 

Déplacer une fenêtre d’un écran à l’autre sur Windows 10

1. Avoir le logiciel en avant-plan à l’écran.

2. Appuyer sur la combinaison de touches Windows + Maj + flèche de gauche / droite.

Logiquement, on utilisera la flèche de gauche pour envoyer le programme sur l’écran de gauche, la flèche de droite pour déplacer la fenêtre sur le moniteur de droite. Mais en essayant, on constate que la fonction de déplacement boucle et envoie quand même la fenêtre à gauche quand elle se trouve sur l’écran de droite et que l’on utilise la flèche de droite, dans une configuration à deux écrans.

Catégories
Débutant Logiciels Windows 10

Mettre Firefox comme navigateur par défaut

Si Microsoft pré-installe son application Edge sur tous les ordinateurs équipés de Windows 10, nous ne sommes pas condamnés à utiliser ce logiciel pour aller sur internet. Entre autres, il existe Google Chrome et Mozilla Firefox, des programmes qui sont compatibles Windows, Mac et Linux. Firefox est un logiciel libre, open source et gratuit. Sa première version date de 2002 et son âge d’or fut à la fin des années 2000 et au tout début de la décennie suivante, ayant surpassé l’ancêtre Internet Explorer mais ayant ensuite été délaissé au profit de Google Chrome.

Pour faire de Firefox votre logiciel préféré, c’est-à-dire l’utiliser pour ouvrir tous les liens internet, il suffit de suivre le guide. Ce tutoriel explique comment définir Firefox comme navigateur internet par défaut sur Windows 10.

Au contraire du navigateur de Google, Firefox est développé par la Fondation Mozilla, un organisme à but non lucratif. La vie privée est donc mieux protégée avec Firefox mais Google, Microsoft et Facebook pourront quand même accéder à vos données si vous êtes en permanence connecté à votre boite mail (Gmail, Outlook) ou au réseau social (FB, IG).

 

Définir Firefox en tant que navigateur internet par défaut sur Windows

1. Dans le logiciel Firefox, cliquer sur l’icône du menu (les trois barres horizontales) puis Options :

On peut aussi y accéder en faisant un copier / coller dans la barre d’adresse : about:preferences

2. Sur la page « Général » se trouve une ligne qui indique si Firefox n’est pas le navigateur par défaut.

  • Firefox n’est pas le navigateur par défaut de Windows :

  • ou Firefox est le navigateur par défaut :

3. Cliquer sur le bouton « Définir par défaut » pour réaliser l’opération :

4. Sur Windows 10, cela ouvre automatiquement les Paramètres de Windows. Cliquer sur le nom du logiciel actuellement par défaut en tant que Navigateur web (Google Chrome, dans cet exemple) :

5. Choisir « Firefox » dans la liste pour le définir comme navigateur web par défaut de l’ordinateur (les logiciels disponibles dans la liste sont ceux qui sont déjà installés) :

6. La modification est immédiatement prise en compte, il n’y a pas de bouton Enregistrer pour valider l’action.