Catégories
Expert Logiciels Sécurité

Kaspersky Security Center : ajouter une nouvelle licence

Comme tous les logiciels de sécurité, la solution de sécurité Kaspersky est soumise à un abonnement qu’il convient de renouveler pour continuer à profiter de la protection logicielle. Achetée chez l’éditeur lui-même ou chez un revendeur (Ingram Micro, TechData…), ces licences sont valables sur 1 an, 2 ans ou 3 ans et s’achètent par pack : jusqu’à 50 postes, jusqu’à 100 postes, jusqu’à 150 postes, etc.

Après achat, Kaspersky ou le revendeur envoie la nouvelle licence par courriel. Ce mail est accompagné d’un fichier zip qui contient les fichiers de licence au format .key et un fichier texte avec un code d’activation. Les fichiers .key sont au nombre de deux : l’un pour le serveur d’administration Security Center, l’autre pour déployer sur les postes à protéger.

Ce tutoriel détaille les étapes pour ajouter un nouveau fichier de licence Kaspersky dans la console d’administration centralisée Kaspersky Security Center (KSC). On parle ici des licences pour entreprise, pas pour particulier et Small Office. Donc uniquement les licences Kaspersky Endpoint Security for Business Select, Kaspersky Endpoint Security for Business Advanced et Kaspersky Total Security for Business avec serveur d’administration centralisé.

Kaspersky Security Center s’installe uniquement en version complète sur Windows. Une « web console » est disponible pour Debian et Red Hat Enterprise Linux mais sans proposer la totalité des fonctionnalités d’administration. Les différentes versions (10, 11, 12, 13…) de l’application KSC se configurent de la même manière pour configurer une nouvelle licence d’abonnement.

 

Renouveler la licence Kaspersky Antivirus et Endoint Security sur Security Center

1. Ouvrir l’application Kaspersky Security Center, le centre d’administration de l’antivirus Kaspersky.

2. Dans le menu de gauche, aller sur « Licences pour les logiciels de Kaspersky Lab » :

3. Cliquer sur le bouton « Ajouter un code d’activation ou une clé » :

4. Choisir entre le code d’activation et un fichier clé de licence.

5. Dans le cas d’un code : indiquer ce code d’activation et cocher « Diffuser automatiquement la clé sur les appareils administrés » pour déployer la nouvelle licence sur le parc informatique

Dans le cas d’un fichier de licence, parcourir le disque dur pour charger le fichier .key fourni par Kaspersky et cocher la ligne « Diffuser automatiquement la clé sur les appareils administrés » pour un déploiement de la licence.

A noter que Kaspersky donne une licence pour KSC – Kaspersky Security Center et une autre pour les produits  Kaspersky Endpoint Security + Kaspersky Anti-Virus + Kaspersky Security for Mobile + Kaspersky SafeBrowser.

6. Un message confirme la bonne prise en compte de la clé.

7. On retrouve les licences ajoutées dans la liste de l’écran « Licences pour les logiciels de Kaspersky Lab » à la fois pour le serveur d’administration Security Center que pour les postes (WS and FS = workstations and fileservers) :

Catégories
Intermédiaire Téléchargement Windows 10

Télécharger l’installation ISO de Windows 10 2009 (20H2) October 2020 Update

Les personnes habituées à réinstaller leur ordinateur, qui dépannent leurs proches ou les techniciens en informatique ont toujours besoin d’un support d’installation de Windows dans leur sac. Pour éviter d’avoir à télécharger de lourdes mises à jour et perdre du temps après une nouvelle installation, ce tutoriel explique comment télécharger un fichier ISO de Windows 10 2009 / 20H2 / October 2020 Update, pour en faire une clé USB, la garder sur un disque dur externe ou la graver sur DVD vierge. Cela servira aussi facilement aux machines virtuelles VMware, Hyper-V ou VirtualBox où le simple chargement du fichier ISO permettra de créer une VM dans la dernière version de W10, en quelques clics seulement.

Ce guide pour Windows 10 2009 / 20H2 concerne toutes les éditions de Windows 10 : Famille, Professionnel, Entreprise, Education, en 32 ou 64 bits et dans toutes les langues. Il est recommandé de garder ce setup d’install de W10 20H2 sur le disque dur de l’ordinateur ou sur un disque externe USB afin de ne pas avoir à le re-télécharger à chaque besoin.

Précisons encore que télécharger le fichier ISO complet de Windows 10 20h2 / 2009 / October 2020 Update en français est gratuit, autorisé par Microsoft et n’a rien d’illégal. Il est possible d’installer Windows10 sans fichier de licence, il ne sera par contre pas possible d’activer la licence sans avoir acheté une clé de produit Windows 10. Ne pas avoir de licence ne bloquera ni l’installation, ni l’utilisation du système d’exploitation. En soi, on peut très bien utiliser un ordinateur avec Windows 10 non activé. Seules quelques fonctions de personnalisation ne seront pas disponibles.

 

Télécharger Windows 10 20H2 (May 2020 Update 2009) en ISO

1. Depuis un ordinateur Windows, télécharger le programme gratuit de Microsoft Windows 10 20H2 – October 2020 Update 2009 – Media Creation Tool :

Télécharger “Windows 10 20H2 - October 2020 Update 2009 - Media Creation Tool” Windows10-20h2-CreationTool.exe – Téléchargé 479 fois – 19 Mo

2. Ouvrir le fichier téléchargé Windows10-20h2-CreationTool.exe et Accepter le contrat de licence.

3. Sélectionner « Créer un support d’installation (clé USB, DVD ou fichier ISO) pour un autre PC » et continuer par Suivant :

6. Valider la langue, l’édition de Windows 10 et l’architecture (64bits x64, 32bits x86 ou les deux selon le besoin). Le plus courant est l’architecture « 64 bits (x64) » :

7. Sélectionner le média « Fichier ISO » pour créer un fichier ISO sur le disque dur :

8. Indiquer où et sous quel nom enregistrer ce fichier ISO : sur le disque dur interne ou sur un disque dur USB.

9. Le téléchargement démarre immédiatement sur l’ordinateur.

10. A la fin, un message notifie de la fin du téléchargement avec le chemin où retrouver le fichier ISO de Windows 10 2009 / 20H2.

10. Ensuite, ce fichier ISO pourra être gravé sur DVD, copié sur une clé USB bootable ou utilisé pour créer une machine virtuelle (VMware, Hyper-V, VirtualBox…).

Catégories
Intermédiaire Téléchargement Windows 10

Créer une clé USB d’installation de Windows 10 2009 (20H2) October 2020 Update

Nouveau PC, réinstallation suite à un problème ou envie de tout remettre à zéro pour retrouver un ordinateur plus rapide ? Tout d’abord, il faut effectuer une sauvegarde de tous ses fichiers personnels (documents, photos, musique, vidéos…). Ensuite, ce tutoriel explique comment créer une clé USB avec l’installation complète en français de Windows 10 version 2009 / 20H2, October 2020 Update. Une opération gratuite et légale, même si vous n’avez pas le DVD d’origine ou une clé USB livrée avec l’ordinateur. C’est gratuit et légal de télécharger Windows 10, Microsoft offre la possibilité à chacun d’avoir une installation de W10, seule l’activation nécessite une licence payante. Et cette licence s’achète : vous pouvez utiliser le formulaire de contact pour avoir un devis ou suivre ces liens pour acheter une licence Windows 10 Famille ou Windows 10 Professionnel.

Il faudra utiliser une clé USB de 8Go minimum. Il est aussi possible d’utiliser un disque dur externe USB mais cela n’est pas recommandé car on va gaspiller un gros disque pour un simple setup d’installation qui ne servira pas souvent. C’est néanmoins possible mais dans les deux cas, clé USB et disque externe, tout le contenu sera effacé car l’opération décrite ci-dessous va formater le support de stockage.

Dans le cas d’une simple mise à jour de Windows 10 « ancienne version » vers la 20H2 2009, voir ce tutoriel par Windows Update ou en forçant la manipulation. Si c’est le fichier ISO qui vous intéresse, il y a aussi ce guide.


Télécharger une clé USB pour installer Windows 10 May 2020 Update (2004)

1. Brancher une clé USB de 8Go minimum sur un port USB de l’ordinateur. Cette clé sera totalement effacée durant l’opération donc penser à sauvegarder les fichiers importants avant de suivre ce mode d’emploi.

2. Télécharger l’outil Windows 10 20H2 – October 2020 Update 2009 – Media Creation Tool :

Télécharger “Windows 10 20H2 - October 2020 Update 2009 - Media Creation Tool” Windows10-20h2-CreationTool.exe – Téléchargé 479 fois – 19 Mo

3. Ouvrir le fichier Windows10-20h2-CreationTool.exe et répondre « Oui » à la question « Voulez-vous autoriser cette application à apporter des modifications à votre appareil ? » .

4. Accepter le contrat de licence du logiciel.

5. Patienter un moment le temps de la « Préparation de certains éléments » puis sur l’écran « Que voulez-vous faire ? » , choisir « Créer un support d’installation (clé USB, DVD ou fichier ISO) pour un autre PC » et Suivant :

6. Valider la langue (français), l’édition de Windows 10 et l’architecture (64bits x64, 32bits x86 ou les deux) : laisser ce qui est proposé si vous ne savez pas). Plus simple, laisser cochée la ligne « Utilisez les options recommandées pour ce PC » si elle apparait :

7. Cliquer sur « Disque mémoire flash USB » puis sur Suivant :

8. Choisir le lecteur USB à utiliser pour créer le support d’installation de W10 2009 (qui sera entièrement effacé) :

9. Le téléchargement démarre immédiatement, suivi de la préparation du setup et la copie des fichiers sur la clé USB sélectionnée.

10. Quelques minutes plus tard, la clé USB est prête avec un setup d’installation de Windows 10 dans sa version 2009 / 20H2, Octobre 2020 Update.

11. On peut maintenant changer le nom de la clé pour la reconnaitre dans le futur, par exemple pour « Windows10-2009 » ou « W10-20H2 » : clic droit sur la clé, puis Renommer.

12. La clé USB peut maintenant être proprement éjectée pour ensuite être utilisée comme support d’installation pour réparer un PC en panne, changer un disque dur par un SSD rapide ou pour installer Windows sur un nouvel ordinateur qui ne dispose pas encore d’un système d’exploitation.

Catégories
Intermédiaire Windows 10

Forcer la mise à jour Windows 10 2009 (20H2) October 2020 Update

Vous avez suivi notre guide pour faire la mise à jour Windows 10 2009 / 20H2 depuis Windows Update mais la nouvelle version n’est pas proposée dans votre Windows Update ou vous êtes face à une erreur lors du téléchargement ou de l’installation ? Pas de problème, il suffit de suivre le tutoriel ci-dessous pour forcer la mise à niveau de Windows 10 vers la 2009 / 20H2, aussi appelée October 2020 Update. L’opération peut durer un bon moment, entre le téléchargement des fichiers (on peut continuer à utiliser l’ordinateur pendant ce temps) et l’installation effective de l’update. Attention, le temps de redémarrage sera plus court que lors des mises à jour majeures précédentes, celles qui se font environ une fois par semestre.

En effet, tout comme la version W10 1909 de novembre 2019 et la 2004 de mai 2020, l’édition 20H2 / 2009 doit prendre moins de temps pour s’installer que les précédents upgrades du système d’exploitation de Microsoft. Cependant, il reste conseillé d’appliquer cette mise à jour quand on n’utilise pas l’ordinateur, autant pour ne pas subir de ralentissement (sur internet ou sur un logiciel) que pour éviter une mauvaise manipulation. Dans une grande entreprise ou autre organisation de taille importante, c’est le service informatique qui s’occupe de diffuser ou non ce type de mises à jour sur le réseau. Dans les petites structures, il vaut mieux laisser faire le système de mises à jour automatique Windows Update. A la maison, il est également recommandé de laisser faire Windows Update. Cependant, pour éviter de se retrouver face à une mise à jour forcée à un moment qui ne convient pas, ou pour un technicien informatique, télécharger et installer la mise à jour 2004 à Windows 10 peut s’avérer utile.

Cette mise à jour Windows 10 version 2004 est totalement gratuite et légale. Aucune mise à jour de Windows 10, mineure ou majeure, n’est payante. Un téléchargement gratuit pour disposer de la dernière version en date de W10. Inutile donc de chercher cet update sur un site de téléchargement illégal ou de warez. S’il s’agit de réinstaller un ordinateur, suivre ce guide pour créer une clé USB de Windows 10 20H2 ou télécharger le fichier ISO W10 20H2.

Si l’installation de la mise à jour 2004 n’est pas dangereuse pour un PC fixe ou un ordinateur portable, voire une tablette hybride, il est conseillé de faire une sauvegarde préventive de ses fichiers personnels (documents, images, vidéos, musiques…) avant de démarrer la procédure. Ces fichiers ne seront pas effacés pendant l’opération mais un bug peut survenir et complètement planter l’ordinateur. Mieux vaut prévenir que pleurer ses photos de vacances, ses fichiers Word ou Excel, etc.

 

Forcer la mise à jour Windows 10 2009 / 20H2 Octobre 2020 Update

1. Télécharger l’utilitaire Microsoft de mise à jour Windows 10 October 2020 Update (un download gratuit) :

Télécharger “Windows 10 20H2 - October 2020 Update 2009” Windows10-20h2-Update.exe – Téléchargé 552 fois – 6 Mo

2. Ouvrir le fichier Windows10-2004-Update.exe et accepter l’avertissement Windows.

3. Un écran blanc s’affiche avec « Mettre à jour vers la dernière version de Windows 10 » : cliquer sur le bouton « Mettre à jour maintenant » :

4. Félicitations, votre PC est compatible avec la mise à jour après une rapide analyse de la place disponible sur le disque dur, la quantité de mémoire vive (RAM) et le type de processeur. Cliquer sur « Suivant » :

5. L’opération de mise à jour commence. La préparation démarre par le téléchargement de l’update. La première étape concerne la progression du téléchargement de la mise à jour, la seconde est pour l’installation effective de la mise à jour de W10

6. Un compte à rebours s’affiche pour laisser un délai de 30 minutes avant le redémarrage automatique de l’ordinateur. C’est le moment de fermer tous les programmes ouverts et de cliquer sur « Redémarrer maintenant » afin de laisser Windows 10 se mettre à jour en version 2004 Update Mai 2020. Le PC sera totalement indisponible durant cette phase de travail, prévoir plusieurs minutes pour retrouver un ordinateur opérationnel (durée en fonction des performances de la machine).

7. Une série de questions peut être posée après le redémarrage de l’ordinateur. En premier lieu, dire si la reconnaissance vocale sera utilisée ou pas (pour parler à son ordinateur comme avec Siri sur iPhone ou Google Now sur Android).

8. Windows peut-il accéder à votre emplacement géographique ? Ce n’est pas nécessaire pour bien utiliser son ordinateur.

9. Pour retrouver un ordinateur portable ou une tablette volé ou perdu, on peut activer la fonction « Localiser mon appareil » qui sera lié au compte Microsoft de la session Windows (l’équivalent de « Localiser mon iPhone » sur iOS). Bien sûr, l’activation de la fonction précédente sur la géolocalisation est nécessaire pour retrouver son ordinateur portable Windows 10. C’est également une option facultative et plutôt inutile sur un ordinateur de bureau (unité centrale).

10. Les données de diagnostic « basique » seront amplement suffisantes pour aider Microsoft en cas de bug sur le PC.

11. Pour améliorer les prochaines versions de la reconnaissance manuscrite et clavier, on peut dire « Oui » afin d’envoyer ses données à Microsoft .. mais nous dirons Non pour ne pas envoyer trop d’informations à l’entreprise.

12. Les conseils fournis par Microsoft pourront se baser sur les données récoltées. On peut les utiliser pour résoudre vos futurs problèmes : Oui. Cela permet d’avoir une piste de solution en cas de problème sur la machine.

13. Activer ou pas les publicités ciblées pour recevoir des pubs de couches parce que vous venez d’avoir un bébé ? Non !

14. Enfin, on retrouve l’écran de saisie du mot de passe Windows et l’écran d’accueil de Windows 10. Les icônes sont toujours présentes sur le Bureau et l’image de fond n’a normalement pas été modifiée. Tous les programmes sont encore en place (rien n’a été désinstallé à votre insu), aucun changement non plus sur le paramétrage des logiciels et les fichiers personnels (heureusement!).

15. On peut vérifier le numéro de version W10 dans les propriétés du Système : clic droit sur le bouton Démarrer, puis Système :

16. Voir les « Spécifications de Windows » pour trouver la ligne « Version » qui doit maintenant indiquer « 20H2 » :

Catégories
Débutant Windows 10

Télécharger et installer la mise à jour Windows 10 2009 (20H2) October 2020 Update

De son nom de code « 20H2 » (20H2 pour 2020 Half 2, le deuxième semestre de l’année 2020), la seconde mise à jour majeure de l’année pour Windows 10 s’appelle désormais 2009, October 2020 Update. Version 2009 pour 2020, 09 comme le mois de septembre. Alors qu’elle est sortie le 20 octobre 2020, logique. Windows 10 2009 est la dixième mise à jour majeure du système d’exploitation sorti en 2015 et cet update est gratuit, comme toujours. Il s’agit plus concrètement d’une mise à jour cumulative de la mise à jour de mai 2020, et porte le numéro de génération 10.0.19042. Ca commence à devenir compliqué avec tous ces chiffres et appellations !

Au chapitre des nouveautés, pas grand chose pour une utilisation classique qui consiste à ouvrir un navigateur internet pour consulter Facebook et regarder des vidéos YouTube. Pas grand chose non plus pour un utilisateur en entreprise. Outre les correctifs de sécurité, on constate que le menu Démarrer reçoit un petit lifting : les icônes ne s’affichent plus sur une tuile colorée mais en couleur proche du fond de ce menu déroulant. Un détail esthétique, donc. Mais nouveauté importante pour la phase d’installation, le temps d’indisponibilité de l’ordinateur sera très court. En effet, la mise à jour W10 2009 / 20H2 s’installe en quelques instants, même plus rapidement que les mises à jour cumulatives de chaque mois.

Ce tutoriel explique comment télécharger et installer la mise à jour Windows 10 2009 (20H2 / October 2020 Update) par Windows Update, l’outil de mise à jour intégré à Windows 10. Il s’agit de la méthode la plus simple, puisque lancée en quelques clics et guidée par le système d’exploitation. Cette mise à jour peut s’installer à partir de la version antérieure (2004) mais aussi depuis les autres upgrades de Windows 10. Cela fonctionne autant pour Windows 10 Famille, que Professionnel et Education. Le téléchargement et l’installation sont gratuit. Cette mise à jour est tout à fait légale puisque proposée par Microsoft via Windows Update, donc aucun risque de perdre l’activation de la licence Windows 10.

La mise à jour n’est pas proposée dans Windows Update ? Pas grave, vous pouvez forcer le téléchargement et l’installation de la mise à jour 20H2 / 2009.

 

Mise à jour Windows 10 2009 / 20H2 par Windows Update

1. Ouvrir le menu Démarrer et cliquer sur la roue dentée pour ouvrir les Paramètres de Windows 10.

2. Cliquer sur l’icône « Mise à jour et sécurité » :

3. La page Windows Update permet de rechercher les mises à jour disponibles et de les installer. Cliquer sur « Télécharger et installer maintenant » pour la « Mise à jour de fonctionnalité vers Windows 10, version 20H2 » :

4. La préparation, le téléchargement et l’installation de la mise à jour sont automatiques. Valider le redémarrage de l’ordinateur quand un message le propose (Redémarrage en attente).

5. L’opération de mise à jour est très rapide si l’on part d’une version 2004 mais peut prendre un peu de temps sur une version plus ancienne.

6. Une série de questions peut être posée après le redémarrage de l’ordinateur. En premier lieu, dire si la reconnaissance vocale sera utilisée ou pas (pour parler à son ordinateur comme avec Siri sur iPhone ou Google Now sur Android).

7. Windows peut-il accéder à votre emplacement géographique ? Ce n’est pas nécessaire pour bien utiliser son ordinateur.

8. Pour retrouver un ordinateur portable ou une tablette volé ou perdu, on peut activer la fonction « Localiser mon appareil » qui sera lié au compte Microsoft de la session Windows (l’équivalent de « Localiser mon iPhone » sur iOS). Bien sûr, l’activation de la fonction précédente sur la géolocalisation est nécessaire pour retrouver son ordinateur portable Windows 10. C’est également une option facultative et plutôt inutile sur un ordinateur de bureau (unité centrale).

9. Les données de diagnostic « basique » seront amplement suffisantes pour aider Microsoft en cas de bug sur le PC.

10. Pour améliorer les prochaines versions de la reconnaissance manuscrite et clavier, on peut dire « Oui » afin d’envoyer ses données à Microsoft .. mais nous dirons Non pour ne pas envoyer trop d’informations à l’entreprise.

11. Les conseils fournis par Microsoft pourront se baser sur les données récoltées. On peut les utiliser pour résoudre vos futurs problèmes : Oui. Cela permet d’avoir une piste de solution en cas de problème sur la machine.

12. Activer ou pas les publicités ciblées pour recevoir des pubs de couches parce que vous venez d’avoir un bébé ? Non !

13. Enfin, de retour sur le Bureau de Windows, un message indique que la mise à jour s’est bien déroulée. S’il n’y a aucun changement au premier coup d’oeil, c’est « sous le capot » que Microsoft a fait évoluer son Windows et très légèrement dans le menu Démarrer, comme expliqué en introduction.

 

Vérifier la mise à jour 20H2 / 2009 de W10

Outre une notification rapidement affichée après le redémarrage, quelques secondes suffisent pour s’assurer que l’installation de la mise à jour de Windows 10 s’est bien déroulée.

1. Faire un clic droit sur le menu Démarrer et choisir Système.

2. Descendre jusqu’au groupe « Spécifications de Windows » (et pas « Spécifications de l’appareil ») pour lire le numéro de version (maintenant 20H2) :

Contrairement aux mises à jour majeures précédentes, la date d’installation n’est pas modifiée après upgrade en 2009. C’est bien plus pratique pour connaitre la date d’installation initiale de Windows 10.

Catégories
Débutant Internet

Supprimer un compte Demooz

Vous étiez inscrit sur le site Demooz pour espérer devenir ambassadeur, tester des produits et les garder pour une somme dérisoire ? Derrière la publicité se cache la réalité et très peu de personnes arrivent à tirer un avantage de ce site. Passée la déception, vous voulez tirer un trait sur cette expérience et souhaitez supprimer votre compte sur le site Demooz. Ce n’est pas compliqué à faire mais autant suivre ce court tutoriel pour y arriver sans se poser de questions. Ainsi, il n’y aura plus de mails ni de newsletter de leur part.

Ce tutoriel explique comment effacer son compte Demooz, le site qui propose à des ambassadeurs de tester des produits et de faire des démonstrations à vos proches. Barbecue connecté Weber, ordinateur portable Asus, lampes connectées Philips Hue, jeu vidéo Mario, robot Monsieur Cuisine Connect

 

Effacer son compte Demooz

1. Ouvrir un navigateur internet et aller sur le site Demooz.com

2. Se connecter (une dernière fois) à votre compte.

3. En haut à droite, aller sur la photo du profil et cliquer sur « Paramètres du compte » :

4. A la partie Suppression du compte, cliquer sur le bouton « Oui je le veux » :

5. Indiquer le mot de passe du compte pour confirmer l’identité.

6. Un message indique que le compte sera supprimé sous 7 jours. Il y aura donc encore peut-être l’un ou l’autre courriel qui sera envoyé d’ici là mais il ne faudra pas se reconnecter au compte si vous souhaitez réellement supprimer le compte Demozz. Il y a d’ailleurs un mail qui est envoyé pour « ne pas supprimer mon compte » : ne pas cliquer sur le lien, supprimer le message et ce sera de l’histoire ancienne.

Catégories
Expert Linux Réseau

Ubuntu : Received HTTP code 403 from proxy after CONNECT

Modification ou suppression de l’utilisation d’un serveur proxy pour l’accès à internet dans votre entreprise ? Il faut donc indiquer à vos postes et serveurs Linux Ubuntu de ne plus passer par ce chemin pour accéder au réseau extérieur.

Ce tutoriel donne la solution à l’erreur rencontrée sur Ubuntu, « Received HTTP code 403 from proxy after CONNECT » ou « 403 Forbidden » lors d’une recherche de mise à jour (sudo apt update).

$ sudo apt update
Ign:1 https://packages.gitlab.com/runner/gitlab-runner/ubuntu xenial InRelease
Ign:2 http://fr.archive.ubuntu.com/ubuntu xenial InRelease
Ign:3 http://security.ubuntu.com/ubuntu xenial-security InRelease
Err:4 https://packages.gitlab.com/runner/gitlab-runner/ubuntu xenial Release
Received HTTP code 403 from proxy after CONNECT
Ign:5 http://fr.archive.ubuntu.com/ubuntu xenial-updates InRelease
Err:6 http://security.ubuntu.com/ubuntu xenial-security Release
403 Forbidden
Ign:7 http://fr.archive.ubuntu.com/ubuntu xenial-backports InRelease
Err:8 http://fr.archive.ubuntu.com/ubuntu xenial Release
403 Forbidden
Err:9 http://fr.archive.ubuntu.com/ubuntu xenial-updates Release
403 Forbidden
Err:10 http://fr.archive.ubuntu.com/ubuntu xenial-backports Release
403 Forbidden

 

Supprimer le proxy système Ubuntu

1. Ouvrir un Terminal ou une connexion distante par SSH.

2. Ouvrir le fichier suivant :

sudo vi /etc/environment

3. Commenter (ou effacer) la ligne http_proxy :

#http_proxy="http://192.168.0.254:8080/"

4. Enregistrer et quitter.

5. Redémarrer le Network manager :

sudo systemctl restart NetworkManager.service

6. Mais l’erreur « 403 » continue de s’afficher à l’écran.

 

Supprimer le proxy APT sous Ubuntu

Puisque la première opération ne suffit pas, il faut également modifier un fichier utilisé par apt.

1. Toujours dans le Terminal ou via SSH, ouvrir le fichier de conf suivant :

sudo vi /etc/apt/apt.conf

2. Commenter (ou supprimer) la ligne relative au proxy :

#Acquire::http::Proxy "http://192.168.0.254:8080/";

3. Enregistrer et quitter.

4. Refaire un sudo apt update pour constater que la recherche de mises à jour s’effectue correctement.

$ sudo apt update
Réception de:1 http://security.ubuntu.com/ubuntu xenial-security InRelease [109 kB]
Atteint:2 http://fr.archive.ubuntu.com/ubuntu xenial InRelease
Réception de:3 http://fr.archive.ubuntu.com/ubuntu xenial-updates InRelease [109 kB]
Réception de:4 http://fr.archive.ubuntu.com/ubuntu xenial-backports InRelease [107 kB]
Réception de:5 http://security.ubuntu.com/ubuntu xenial-security/main amd64 Packages [1 473 kB]
Réception de:6 http://fr.archive.ubuntu.com/ubuntu xenial-updates/main amd64 Packages [1 877 kB]
Réception de:7 http://security.ubuntu.com/ubuntu xenial-security/main i386 Packages [1 072 kB]
Réception de:8 http://security.ubuntu.com/ubuntu xenial-security/main Translation-en [350 kB]
Réception de:9 http://security.ubuntu.com/ubuntu xenial-security/restricted amd64 Packages [9 824 B]
Réception de:10 http://security.ubuntu.com/ubuntu xenial-security/restricted i386 Packages [9 800 B]
Réception de:11 http://security.ubuntu.com/ubuntu xenial-security/universe amd64 Packages [759 kB]
Réception de:12 http://security.ubuntu.com/ubuntu xenial-security/universe i386 Packages [639 kB]
Réception de:13 http://security.ubuntu.com/ubuntu xenial-security/universe Translation-en [215 kB]
Réception de:14 http://security.ubuntu.com/ubuntu xenial-security/multiverse amd64 Packages [8 228 B]
Réception de:15 http://security.ubuntu.com/ubuntu xenial-security/multiverse i386 Packages [8 480 B]
11,4 Mo réceptionnés en 3s (2 897 ko/s)
Lecture des listes de paquets... Fait
Construction de l'arbre des dépendances
Lecture des informations d'état... Fait
226 paquets peuvent être mis à jour. Exécutez « apt list --upgradable » pour les voir.

Catégories
Expert Réseau Sécurité

Kaspersky Security Center : configurer un proxy internet

La solution de protection antivirale pour les entreprises et organisations de Kaspersky passe par un serveur centralisé qui administre les postes et terminaux mobiles du parc informatique. L’outil Kaspersky Security Center sert donc à définir des stratégies de sécurité pour protéger les ordinateurs et les serveurs, mais aussi les smartphones et tablettes. Ce logiciel va de pair avec Kaspersky Endpoint Security, le programme antivirus pour Windows, Linux et appareils nomades.

Dans un réseau d’entreprise, dans une association, en éducation ou dans une autre forme d’organisation, il n’est pas rare de devoir passer par un proxy pour obtenir un accès internet. Et il faudra donc configurer cette option dans les paramètres de Kaspersky Security Center pour que le logiciel puisse se connecter et télécharger les mises à jour de définition antivirus et autres updates de protection. Ce tutoriel explique donc comment paramétrer  un proxy internet dans la console d’administration Kaspersky Security Center.

Kaspersky Security Center (KSC) s’installe en version complète sur Windows (full package), mais uniquement en web console sur Debian et Red Hat Enterprise Linux. Les différentes versions de l’application (10, 11, 12…) se configurent de la même manière pour ajouter l’utilisation d’un serveur proxy réseau internet et cette option n’est pas aussi facile à trouver que l’on pourrait penser.

 

Configurer un proxy dans Kaspersky Security Center

1. Ouvrir la console d’administration Kaspersky Security Center sur le serveur antivirus.

2. Faire un clic droit sur « Serveur d’administration » et choisir « Propriétés » :

3. Dans le menu de gauche, aller sur « Avancé » puis sur « Paramètres d’accès au réseau Internet » :

4. Activer la ligne « Utiliser un serveur proxy » et renseigner les informations nécessaires :

  • Adresse (IP ou nom DNS)
  • Port
  • Si le proxy doit être utilisé pour les URL locales
  • Authentification par nom d’utilisateur et mot de passe

5. Le serveur d’administration Kaspersky Security Center peut maintenant avoir accès à internet pour télécharger les mises à jour des définitions antivirus et autres composants de protection.

Catégories
Développement Développeur

Erreur « java.lang.NoClassDefFoundError: Could not initialize class org.h2.value.CompareMode »

Ce message d’erreur apparait au démarrage ou à l’utilisation d’une application qui utilise le kit de développement Oracle Java ?

Erreur : java.lang.NoClassDefFoundError: Could not initialize class org.h2.value.CompareMode

Pas très explicite comme message. Pourtant, rien n’a changé dans votre code et le problème survient à la fois dans une nouvelle installation du programme et après une mise à jour applicative.

 

Solution à l’erreur « java.lang.NoClassDefFoundError: Could not initialize class org.h2.value.CompareMode »

Il s’avère que le problème provient de la dernière version en date du JDK 8 Oracle.

Pour résoudre ce souci, il faut désinstaller le JDK 8 u 261 au profit d’une version antérieure, par exemple le JDK 8 u 201 qui est la dernière version gratuite proposée par Oracle.

1. Désinstaller le JDK 8 u 261.

2. Redémarrer le système d’exploitation pour être tranquille.

3. Installer un JDK 8 u 201 ou autre version antérieure à la 261 (231, 241, 251).

4. Modifier l’application pour prendre en compte cette modification. Il faut peut-être également modifier la variable système JAVA_HOME dans les paramètres de Windows Server ou de Linux.

Catégories
Intermédiaire

5000 codes erreurs pour Windows XP et Vista

Si Windows XP et Vista ne sont officiellement plus supportés par Microsoft, cela n’empêche pas les utilisateurs particuliers et les entreprises de continuer à faire tourner leurs anciens ordinateurs. Trop vieux pour accepter Windows 10 (pusique Windows 7 est lui aussi obsolète), pas envie d’acheter un nouvel ordinateur ou pas les économies pour le faire, les PC sous Windows XP et Vista continuent de fonctionner mais ne bénéficient plus des mises à jour de sécurité. En soi, avec un logiciel de protection antivirus, un antipub sur le navigateur internet, une box qui fait un minimum de fonction pare-feu et un peu de bon sens, il n’y a pas grand risque. Mais cela n’empêche pas de rencontrer des bugs et voici une liste de 5000 codes erreur qui peuvent s’afficher sur un ordinateur Windows Vista et Windows XP.

Catégories
Intermédiaire Internet

Générer des QR Code dans Google Sheets

Si le QR Code n’a pas rencontré le succès qu’on lui prédisait, tout le monde n’a pas abandonné le petit code barre en deux dimensions.

Ce tutoriel explique comment générer des QR Code avec Google Sheets, que l’on peut automatiser ou scripter. On peut aussi simplement générer un QR Code à partir d’une URL mais cette procédure avec Google Sheets va plus loin.

Google Sheets est un logiciel pour créer feuilles de calcul, un tableur comme Microsoft Excel ou LibreOffice Calc. On y accède par Google Drive, sur ordinateur avec un navigateur web, ou depuis son smartphone ou sa tablette Android et iOS.

 

Générateur de QR Code avec Google Sheets (Excel)

Utiliser la base de cette URL pour l’adapter et générer des QR code dans un simple tableur Google Sheets :

=image("http://chart.googleapis.com/chart?chs=100x100&cht=qr&chld=L|0&chl=windowsfacile")
=image("http://chart.googleapis.com/chart?chs=100x100&cht=qr&chld=L|0&chl=https://www.windows8facile.fr/")
Catégories
Android Débutant iOS (iPhone iPad)

Supprimer un compte Tinder

Voilà, vous avez trouvé l’âme soeur ou vous en avez marre de trainer sur ce réseau virtuel qui ne vous favorise pas les rencontres réelles. Que l’on teste l’application par curiosité ou que l’on ait rencontré des dizaines de personnes, Tinder est un incontournable, en témoigne le nombre d’installations sur Android (plus de 100 millions). Mais s’en débarrasser, temporairement ou définitivement, n’est pas forcément facile à faire. Du moins, vous avez certainement envie de faire disparaitre toute trace de votre passage sur l’application et faire en sorte que personne ne puisse vous trouver sur ce réseau. Si ce n’est que temporaire, vous pouvez masquer votre profil des autres utilisateurs, jusqu’à ce que vous soyez à nouveau célibataire (ou non..).

Ce tutoriel explique comment supprimer, définitivement ou temporairement, un compte profil sur Tinder. Cette procédure fonctionne sur Android et iPhone.

 

Supprimer son compte Tinder sur iPhone et Android

1.. Ouvrir l’application Tinder sur le téléphone.

2. Aller sur la page de votre profil :

3. Appuyer sur « Réglages » :

4. Descendre tout en bas de la page pour trouver « Supprimer votre compte » :

5. Choisir entre « Suspendre temporairement mon compte » et « Supprimer mon compte » (de manière définitive) :

6. Expliquer pourquoi vous voulez supprimer votre compte (ou appuyer sur « Ignorer » en haut à droite) :

7. Confirmer encore une fois pour « Supprimer mon compte » ou juste « Suspendre temporairement mon compte » :

8. Enfin, votre profil Tindr est totalement supprimé ou mis en pause pour ne plus apparaitre dans les propositions des autres membres Tinder.

Catégories
Intermédiaire iOS (iPhone iPad)

iOS 14 : le « tap » sur le dos de l’iPhone

Chaque mise à jour importante du système mobile pour iPhone et iPad apporte quelques nouveautés. So la version iOS 14 ne fait parfois que rattraper son retard sur Android (par exemple avec les widgets), d’autres nouveautés sont innovantes et n’étaient pas attendues par les utilisateurs. Le « Back tap » ou « tap sur le dos » de l’appareil est prioritairement une fonction qui améliore l’accessibilité de l’appareil mais conviendra à tout le monde pour se simplifier la vie. Le dos de l’iPhone devient sensible, c’est-à-dire que l’on peut maintenant donner un coup de doigt (certainement l’index pour la plupart des gens) pour effectuer une action particulière. Une longue liste est proposée, de la capture d’écran au verrouillage de l’écran, en passant par le lancement d’une application, l’exécution d’un raccourci ou couper le son du téléphone. Deux fonctions possibles, l’une avec un « double tap » et l’autre avec un « triple tap » au dos du smartphone Apple.

Ce tutoriel explique comment activer et configurer un accès rapide à des actions en tapotant sur l’arrière de l’iPhone qui évolue sur iOS 14 ou plus récent.

Il s’agit donc d’une fonction qui rappelle le « Tap to wake » ou appuyer brièvement sur l’écran pour réveiller l’iPhone. Là, avec une tape à l’arrière, on suppose que l’accéléromètre est utilisé et l’absence de pression sur l’écran qui intègre de nombreux capteurs.

Quelques petites limitations cependant. La coque de protection ne doit pas être trop épaisse pour que la sensation d’une « tape de doigt » soit perçue par l’iPhone. Autre contrainte : tous les appareils éligibles à iOS 14 ne sont pas compatibles avec ce Back tap, comme pour le Tap to wake. Par exemple, un iPhone 7 ou 8 / Plus recevra la mise à jour iOS14 mais n’aura pas la fonction proposée dans les paramètres de l’appareil, tout comme le dernier iPhone SE. Les iPhone X et plus récents y ont tous droit, dont les Xs, Xr, iPhone 11 / Pro / Max et les prochains iPhone 12 / Pro.

Autre inconvénient remarqué : fixer l’iPhone sur le tableau de bord d’une voiture (par un aimant, par exemple) et le démarrage du véhicule ont causé des vibrations et donc l’exécution de tâches comme paramétrées par un double ou triple tap. Il faudra donc surveiller cette fonction pour voir si elle vous convient à l’usage.

 

Activer les actions en touchant le dos d’un iPhone iOS 14

1. Sur l’iPhone en iOS 14 ou 15, ouvrir les Réglages > Accessibilité > Toucher > Toucher pour revenir en arrière

2. Appuyer sur « Toucher 2 fois » ou « Toucher 3 fois » :

En anglais : Settings > Accessibility > Touch

3. Choisir parmi les actions suivantes :

Actions :

  • Ne rien faire
  • Accès facile
  • Retour à l’accueil
  • Augmenter le son
  • Baisser le son
  • Couper le son (muet)
  • Capture d’écran
  • Centre de contrôle
  • Centre de notifications
  • Raccourci Accessibilité (défini ailleurs)
  • Secouer l’appareil
  • Multitâche
  • Siri
  • Spotlight
  • Verrouiller l’écran

Accessibilité :

  • Assistive Touch
  • Inversion classique
  • Inversion intelligente
  • Lire le contenu de l’écran
  • Loupe
  • VoiceOver
  • Zoom

Gestes :

  • Défiler vers le haut
  • Défiler vers le bas (pratique pour lire)

Raccourcis :

  • La liste des raccourcis personnalisés

Catégories
Intermédiaire

Montre Garmin : choisir les applications qui envoient des notifications

Vous possédez une montre de sport de la marque Garmin. En activité ou au quotidien, celle-ci vibre et sonne régulièrement pour vous annoncer l’arrivée d’un SMS, un rappel agenda ou quand quelqu’un vous écrit sur WhatsApp. C’est plutôt pratique pour être immédiatement averti et prendre son téléphone pour lire et répondre.  Mais d’innombrables notifications se rajoutent, telles que les notifications Facebook, les infos de jeux vidéo, une nouvelle story Instagram, une prévision météo, les messages FB Messenger, les matchs Tinder…

Ce tutoriel explique comment activer ou bloquer des notifications de la part d’applications du smartphone pour les recevoir ou non sur sa montre connectée Garmin. Ainsi, on ne conservera que les applications importantes (appels entrants, SMS / texto, notification de la banque…) et on évitera la pollution des alertes inutiles. On peut aussi simplement désactiver toutes les notifications sur la montre, puisque de toute façon le téléphone n’est jamais très loin (et s’il est trop loin, l’alerte n’arrivera pas sur la montre puisque la connexion se fait par Bluetooth donc avec une portée d’environ 10 mètres).

La configuration se fait sur l’application mobile Garmin Connect, disponible sur Android et iOS (iPhone, iPad). Ce programme est logiquement déjà installée sur le smartphone puisque c’est ainsi que l’on peut télécharger les activités sportives effectuées la montre, sur Garmin, Strava, Endomondo, etc.

 

Configurer les notifications sur une montre Garmin

1. Ouvrir Garmin Connect sur le smartphone Android ou iOS.

2. Aller dans le menu (icône des trois barres, en haut à gauche) et choisir Paramètres, presque tout en bas de la liste :

3. Appuyer sur « Notifications » :

4. Choisir « Notifications d’application » :

5. Activer ou désactiver les applications qui seront autorisées ou non à envoyer des notifications sur la montre. Cela peut être les messages SMS, les mails Outlook ou Gmail, une application de suivi GPS spécial vélo ou rando, l’app de la banque, etc.

6. Dorénavant, seules les applications autorisées pourront envoyer des notifications sur le cadran de la montre. C’en est fini des alertes inutiles, de jour comme de nuit !

Catégories
Expert Logiciels

Créer une clé USB bootable Memtest pour tester la RAM d’un PC

Quand un ordinateur plante, affiche des écrans bleus ou redémarre de façon intempestive, c’est généralement lié à un problème de matériel. Mais quelle pièce du hardware est en cause, voilà une question à laquelle certains outils de diagnostic peuvent répondre. Pour tester la mémoire vive d’un ordinateur, il existe un logiciel dédié à cette opération de maintenance : memtest. Plébiscité depuis de longues années, Memtest86 existait d’abord sur disquette 3.5″ puis sur CD-ROM (Live CD). Aujourd’hui, c’est avec une clé USB que l’on préfère utiliser ces programmes et ce tutoriel explique comment créer une clé USB de démarrage pour effectuer un test de la RAM de l’ordinateur avec Memtest86. Il faut donc disposer d’une clé USB et d’un ordinateur Windows avec internet pour télécharger le logiciel gratuit. Libre dans sa version 4 que nous utilisons dans ce tuto, il existe aussi une version propriétaire (5+) mais qui ne nous intéresse pas ici.

La clé USB sera formatée, c’est-à-dire totalement effacée. Cela fonctionne aussi avec un disque dur USB mais ce serait dommage de gaspiller tant d’espace pour un petit utilitaire comme memtest.

La procédure utilise PassMark Software. Il n’y a rien à faire de spécial car le fichier qui sera téléchargé contient les outils pour créer la clé USB de démarrage.

 

Générer une clé USB de démarrage avec Memtest86

1. Brancher une clé USB sur l’ordinateur. Ce n’est pas forcément le PC sur lequel il faudra faire le test de fiabilité de la RAM.

2. Télécharger le logiciel memtestx86 : https://www.memtest86.com/

3. Décompresser le fichier téléchargé

4. Aller dans ce dossier et exécuter imageUSB.exe

5. Accepter le contrôle de compte utilisateur.

6. Dans la fenêtre qui s’ouvre, sélectionner la clé USB branchée (qui sera formatée) :

7. Laisser les options des Steps 2 et 3 puis à la Step 4, cliquer sur « Write » :

8. Confirmer par « Yes » :

9. Et encore une fois pour valider l’effacement complet de la clé USB.

10. Après quelques instants, le discret message « Imaging Completed » s’affiche pour informer le bon déroulement de l’opération.

11. Renommer la clé USB pour savoir ce qui se trouve dessus :

12. Il n’y a plus qu’à éjecter proprement la clé USB de l’ordinateur et démarrer le PC avec cette clé pour utiliser l’outil memtest et vérifier l’état de santé des barrettes de mémoire vive.

Catégories
Intermédiaire Internet

Générer un QR Code à partir d’une URL

Promis à un grand avenir, les QR Code n’ont jamais vraiment percé. Le principe de devoir flasher un code barre sur un panneau publicitaire dans la rue ou sur un magazine partait d’une bonne idée, mais un frein majeur a tué dans l’oeuf l’évolution de ce mode de communication. Android ou iPhone, aucun smartphone ne savait lire en natif les codes QR. Comprendre par là qu’il n’y avait pas d’application, déjà installé par défaut sur le téléphone, qui permettait de scanner un QR Code. Et les apps d’appareil photo n’en étaient pas plus capables. Et dans la jungle des Google Play Store et App Store iOS, difficile de s’y retrouver entre les applications payantes et les gratuites gavées de publicités. Si aujourd’hui les téléphones savent les lire sans avoir à installer un programme supplémentaire, les QR code ont quasiment disparu du paysage. Mais pour celles et ceux qui veulent encore créer des qrcode, voici un générateur d’images QR Code proposé par Google. Avec une simple URL, on peut obtenir un code barre QR qui renvoie vers la page internet de son choix. C’est une Google API qui est utilisée pour la génération de codes QR en deux dimensions.

Si cette méthode est intéressante, ce n’est pas uniquement pour créer un ou deux QR Code. Le réel intérêt de ce tutoriel est de donner les clés pour générer des QR Code à la volée, en grande série ou de manière automatisée, avec un script par exemple. Les cas d’utilisation peuvent être nombreux et les développeurs sauront comment tirer profit de cette API Google.

 

Générateur de QR Code avec une URL

1. Utiliser la base de cette URL pour l’adapter et générer des QR code dans un simple navigateur web :

https://chart.googleapis.com/chart?chs=100x100&cht=qr&chld=L|0&chl=windowsfacile
https://chart.googleapis.com/chart?chs=100x100&cht=qr&chld=L|0&chl=https://www.windows8facile.fr/

2. Enregistrer l’image pour l’utiliser sur un support publicitaire ou sur un site internet.