WindowsFacile.fr

Apple reconnaît faire ralentir les anciens iPhone

C’est un aveu qui a eu l’effet d’une bombe pour les propriétaires d’un smartphone Apple. Le constructeur a admis que la dernière mise à jour du système d’exploitation mobile iOS faisait ralentir les modèles iPhone 6, 6s, 7 et SE. Ce n’est pas nouveau qu’une mise à jour système est accusée de rendre plus lents les produits de génération précédente mais c’est la première fois qu’Apple avoue faire exprès de ralentir ses smartphones pour soi disant « préserver l’autonomie de la batterie » .

Les personnes qui ont possédé un iPhone 3G, un iPhone 4 ou un 4s savent bien de quoi il s’agit. Le smartphone fonctionne correctement mais l’installation d’une mise à jour majeure (passer de iOS 4 à la version 5, par exemple) faisait fortement ralentir le téléphone. L’utilisation des applications, l’ouverture de l’appareil photo, la navigation dans les messages devient soudainement plus lente qu’avant et on ne pouvait alors que regretter d’avoir installé l’update en question. Et bien sûr, il était (et est toujours) impossible de revenir en arrière pour retourner sur l’ancienne version du système iOS.

Cela fait donc des années que les appareils vendus par Apple sont accusés d’obsolescence programmée, parce qu’ils sont quasiment impossibles à réparer pour l’utilisateur moyen et parce que les mises à jour causent des ralentissements d’utilisation.

La déclaration d’Apple

« L’année dernière, nous avons sorti une mise à jour pour iPhone 6, iPhone 6s et iPhone SE destinée à lisser les pics instantanés de consommation uniquement lorsque cela est nécessaire afin d’empêcher que l’appareil s’éteigne de manière inopinée dans ces situations.« 

S’il est ici question des iPhone SE, 6 et 6s, l’iPhone 7 / Plus est concerné dès iOS 11.2 : « Nous avons maintenant étendu cette mise à jour à l’iPhone 7 avec iOS 11.2 et nous prévoyons de la déployer sur d’autres produits dans le futur.« 

Il en est bien sûr de même pour les tablettes iPad, même si Apple ne parle pas de ces produits. Il y a d’ailleurs fort à parier que le constructeur ne fasse plus jamais aucune déclaration en ce sens, vu les violentes réactions des utilisateurs et des médias (spécialisés dans les technologies et grand public).

Explication sur le ralentissement des iPhone

En fait, ce n’est pas exactement le fait d’avoir un iPhone 6 qui va être la cause du ralentissement mais le système iOS détecte si l’iPhone tourne depuis quelques années avec la même batterie pour limiter celle-ci, afin de la préserver. Explication du géant californien : lorsque le processeur de l’iPhone demande une grande quantité d’énergie sur une vieille batterie, cela pourrait l’endommager ainsi que les autres composants du smartphone. Pour éviter cette dégradation du matériel, l’iPhone s’éteint automatiquement (c’est une scène que de nombreux propriétaires d’iPhone ont déjà vécu).

Donc, Apple admet que les batteries iPhone ne sont pas éternelles et ne propose ni le remplacement de la pile, ni le choix à l’utilisateur entre réduction de la consommation d’énergie (ralentir le téléphone) et continuer de fonctionner à pleine vitesse. En d’autres termes, Apple applique un bridage strict sans même avertir l’utilisateur de ce changement de comportement du smartphone.

Ces constatations ont été faites par une société de mesure des performances des processeurs de smartphone qui s’étonnait de voir des différences de vitesse entre un iPhone 7 neuf comparé à un iPhone 7 utilisé depuis sa sortie, il y a un an.

La réaction d’Apple en a surpris plus d’un puisque l’entreprise américaine est plutôt habituée à ne faire aucune déclaration, surtout pas quand il s’agit d’une attaque concernant ses produits.

La solution

Sur son site, Apple déclare que la batterie d’un iPhone doit être capable d’endurer 500 cycles et proposer encore 80% de sa capacité d’origine et ainsi être considérée comme obsolète (trop vieille pour profiter d’un iPhone).

Chez Apple, un cycle de charge équivaut à la consommation de 100% de la batterie, en une seule fois ou avec plusieurs charges intermédiaires. Par exemple, vous consommez 75% de la batterie le lundi, recharge complète le soir-même, le cycle sera décompté à partir du moment où la consommation du mardi atteindra 25% (détails).

A raison d’une charge complète par jour (pour simplifier le calcul), cela ne fait que 500 jours soit environ un an et demi. Ceux qui arrivent à tenir deux jours sans recharger peuvent donc avoir plus de 80% de l’autonomie du smartphone pendant près de trois ans. Cela ne rend pas le téléphone inutilisable mais c’est ainsi qu’Apple considère que la batterie ne délivre plus toute l’autonomie que l’on peut attendre d’un smartphone haut de gamme.

Hors garantie, le remplacement de la batterie d’un iPhone est facturé 89€ (mise à jour : le prix est a été baissé à seulement 29€, jusqu’au 31 décembre 2018 uniquement). Il s’agit là du tarif officiel, pratiqué dans les boutiques Apple Store et par correspondance si on envoie le smartphone au support technique du constructeur. A ce prix, on a l’assurance d’avoir une batterie totalement conforme aux préconisations d’origine (donc pas une copie chinoise de mauvaise qualité) et la garantie que l’opération sera faite avec soin (sans détériorer un autre composant durant le changement de la pièce). Et à ce jour, remplacer une batterie vieille de quelques années est la seule manière de retrouver les performances initiales d’un iPhone 6 (Plus), 6s (Plus), 7 (Plus) ou SE sans avoir à acheter un nouveau mobile.

Suite aux nombreuses protestations des clients Apple, la marque a annoncé qu’elle allait baisser le coût de remplacement des batteries dans les boutiques Apple Store et sur le site officiel.

On se posera la question des iPhone reconditionnés par Apple (refurbished) : bénéficient-ils d’une batterie neuve ou juste d’une batterie en pas trop mauvais état ?

Et maintenant ?

Des plaintes ont déjà été déposées auprès des Etats américains de New York, de l’Illinois et de la Californie. En France, l’association Halte à l’obsolescence programmée (HOP) a déposé une plainte. Une juridiction israélienne a aussi été saisie par une plainte collective et d’autres pays pourraient bien attaquer Apple en justice pour demander des explications, un dédommagement et la modification de ces pratiques douteuses.

Si les médias vont en parler durant quelques jours, les conséquences de ces class actions pourraient prendre des années avant de voir changer la politique de mise à jour et de communication chez Apple.

On pourra se demander si cette situation n’a pas été causée par un mauvais choix du constructeur quant aux batteries installées dans les smartphones à la pomme. Si tel est le cas, parions que la justice américaine saura faire plier le géant et lui imposer des sanctions ou des remplacements préventifs de batterie sur les modèles déjà commercialisés.

Bien sûr, Apple s’est tiré une balle dans le pied mais cela n’innocente pas les autres constructeurs de smartphones d’en faire tout autant à chaque mise à jour Android (Samsung, Sony, LG…).

Mise à jour du 18 janvier 2018

Dans une interview, le PDG d’Apple Tim Cook a annoncé un nouveau mode qui sera déployé dans les prochaines mises à jour du système iOS, mais pas avant mars 2018. Trois fonctionnalités seront proposées à l’utilisateur de l’iPhone qui fait un update logiciel :

Le CEO a également confirmé que le remplacement d’une batterie pour iPhone coûterait 29€ si l’opération est réalisée d’ici le 31 décembre 2018. Ensuite, le tarif de réparation pourrait repasser à 89€.