Service utilisé gratuitement par la grande majorité des sportifs, Strava a toujours proposé une version Premium qui offre des fonctionnalités supplémentaires au suivi des activités. Contre 60 dollars par an, des fonctions se débloquaient sur votre compte Strava : Beacon (partage de la position géographique en direct avec des proches de confiance), analyses détaillées des séances, plans d’entrainements, vidéos… Cependant, le prix était cher payé pour le peu de service offert. La plupart des utilisateurs se satisfaisant du tracking GPS de leurs sorties vélo et course à pied, l’analyse poussée des efforts, le suffer score et autres indicateurs (répartitions d’allure, zones FC, trimps) ne semblaient convenir qu’aux sportifs de haut niveau ou aux personnes cherchant à progresser en dehors d’un club de sport.

En ce premier août 2018, Strava annonce le remplacement du service Premium par trois packs Summit : Entraînement, Sécurité et Analyse. Pas réservés aux élites, ces packages Strava Summit peuvent être achetés séparément ou ensemble, à raison de 2€ par mois par pack, ou 5€ mensuels pour la trilogie dans le cas d’un paiement annuel. Ce qui revient exactement au tarif précédent de 59€ par an pour l’ensemble des fonctionnalités. Cependant, on a maintenant le choix de sélectionner les fonctions intéressantes à débloquer et ainsi de ne payer que pour ce que l’on va utiliser.

 

Strava Summit : Pack Entrainement

Le training pack conviendra au sportif qui souhaite améliorer ses performances, augmenter son endurance ou découvrir une nouvelle discipline en étant virtuellement accompagné.

  • Objectifs personnalisés (en distance, chrono, puissance et sur des segments)
  • Programmes d’entrainement (10km, semi ou marathon en course à pied, montée ou sprint pour le cyclisme)
  • Analyse de course (bien plus détaillées qu’avec Strava gratuit)
  • Analyse de l’allure (utile pour le fractionné ou les cotes en dénivelé)
  • Informations en temps réel des performances (live segment, vitesse, distance…)
  • Classements filtrés sur les segments pour se comparer aux autres athlètes de même poids ou même âge

 

Strava Summit : Pack Analyse

Si l’analyse des activités est importante pour progresser, ce pack Summit Analysis sera l’idéal pour préparer une course et mesurer ses gains de performance.

  • Mesure d’effort (comparer l’intensité des activités pour juger de son état de forme)
  • Analyse de l’entrainement (zones d’allure…)
  • Live segments (information en temps réel sur les segments en cours ou terminés)
  • Analyse de puissance (détaille les informations des capteurs de puissance, surtout en cyclisme)

 

Strava Summit : Pack Sécurité

Parce que faire du sport seul en extérieur comporte des risques (chute en montagne, agression durant une sortie running ou blessure en vélo), le pack sécurité partage automatiquement votre position GPS aux contacts proches (information privée réservée aux seuls proches définis dans l’application mobile).

  • Strava Beacon
  • Cartes personnelles d’activité (maps privées pour revoir ses entrainements sans les partager)

strava beacon

 

Avis sur Strava Summit

Ces trois packs ne révolutionnent pas le service de tracking d’activité Strava et aucune nouvelle fonction n’a été dévoilée à cette occasion. La seule différence tient dans le découpage des services payants afin de proposer des versions plus ciblées, donc moins chères, aux athlètes en devenir. Si le prix de 60€ ne séduisait pas la majorité des sportifs, un seul pack Strava Summit à 24€ par an (ou 3€ par mois) pourra convenir à de nombreux utilisateurs de Strava, tout en assurant des revenus à la société américaine.

Au final, l’ancien membre Premium continuera de payer 60€ par an pour l’ensemble des services. Summit n’apporte rien de nouveau et c’est finalement là où l’on attendait une annonce, que Strava apporte de nouvelles fonctions, écoute ses utilisateurs (les requêtes se font par centaines sur le forum officiel, rien que pour séparer vélo de route du VTT ou une gestion plus fine du matériel) ou baisse le prix de son service pour compenser le manque d’innovation. Aussi, on pourra déplorer que les sports autres que vélo et running ne sont pas plus mis en avant et ne bénéficient toujours pas de fonctions adaptées à ces activités (football, badminton, kayak, ski…).

Une jeune entreprise dynamique et composée de salariés sportifs devrait mieux s’adapter à son coeur d’activité en comprenant le besoin de ses millions d’utilisateurs (on parle d’un million d’inscrits supplémentaire chaque période de quarante jours). Le sentiment d’appartenance à la communauté Strava est fort mais la société ne semble pas prendre en compte cette dimension sociale et l’importance de proposer des fonctions adaptées à tous les sports, pas seulement au cyclisme et à la course à pied.