L’hébergement de machines virtuelles en local permet de travailler facilement sur des environnements de test, de développement ou pour découvrir un nouveau système d’exploitation, sans avoir à risquer d’endommager son OS principal. Le logiciel VMware Workstation, en version gratuite Player ou payant Pro, est très souple pour accueillir des VM standards ou exotiques. L’intérêt de cette solution par rapport à une alternative comme VirtualBox réside dans le fait que ces VM seront totalement compatibles avec un environnement VMware vSphere, l’hyperviseur d’infrastructure en entreprise ou dans le cloud. Aussi, puisque VMware Workstation existe sur Windows, l’échange d’une VM entre deux plateformes sera grandement facilité, une simple copie brute des fichiers étant suffisante pour passer d’un hôte à l’autre. Mais à force d’utilisation et de mises à jour, les fichiers occupés par ces VM gonflent et ne se réduisent pas.

Ce tutoriel explique comment redimensionner en réduisant la taille des fichiers VMware qui composent le disque dur virtuel d’une VM Linux. Une économie d’espace pour occuper moins d’espace sur le disque dur et raccourcir les durées de copies de fichiers. Compatible Ubuntu, Debian, Red Hat, Fedora, CentOS et autres distributions Linux, ce guide fonctionne également avec les systèmes Solaris, FreeBSD et même macOS. Vous avez un système Windows ? Le tutoriel est ici pour réaliser la même opération avec un environnement Microsoft.

 

Réduire les fichiers VMDK d’une machine virtuelle VMware sous Linux

1. Démarrer la VM dont il faut réduire le fichier VMDK (disque dur virtuel).

2. Ouvrir un Terminal en local et accéder au répertoire d’installation de VMware Tools, par défaut :

  • Linux (Ubuntu, Debian, CentOS, Red Hat…) : /usr/sbin
  • Solaris : /usr/sbin
  • FreeBSD : /usr/local/sbin
  • macOS : /Library/Application Support/VMware Tools

3. Taper cette commande pour voir les points de montage disponibles :

vmware-toolbox-cmd disk list

4. Demander à réduire le disque virtuel vmdk.

vmware-toolbox-cmd disk shrink [mount-point]

où [mount-point] est l’un des points de montage affichés par la commande disk list.

5. L’opération peut prendre du temps selon la quantité d’espace à libérer.

6. Au final, les fichiers vmdk sont réduits et l’espace disque utilisé sur la machine hôte est allégé de l’espace récupéré sur la machine virtuelle.