Catégories
Expert

Ajouter des polices de caractères dans une application Java

Les applications Java ne se gèrent pas aussi simplement qu’une application pour Windows. La plupart des logiciels, comme LibreOffice, Adobe Photoshop, Ciel Compta et bien sûr les packs Microsoft Office, prennent directement en compte l’ajout d’une nouvelle police de caractère dès lors que celle-ci est installée au niveau du système d’exploitation.

Ce tutoriel explique comment ajouter des polices d’écriture sur un serveur qui exécute une application Java, c’est-à-dire qui utilise un JDK Oracle ou OpenJDK, sur environnement Windows (toutes versions, Server comme workstation) et Linux (Ubuntu, Debian, CentOS, Fedora, Red Hat…). Il ne s’agit pas seulement d’ajouter les fichiers TrueType ou autre format de fonte numérique dans le système d’exploitation, mais de faire comprendre au serveur Java de les utiliser.

 

Polices de caractères à utiliser par Java, sous Windows

1. Copier coller les fichiers qui correspondent aux polices de caractère dans le dossier d’installation de Java, par exemple C:\Program Files\Java\jdk1.8.0_201\jre\lib\fonts sur pour la version 64 bits, ou C:\Program Files (x86)\Java\jdk1.8.0_201\jre\lib\fonts pour un JDK installé en 32 bits.

2. Redémarrer le service local ou le serveur applicatif qui exécute le logiciel central (ou carrément reboot Windows).

 

Polices de caractères à utiliser par Java, sous Linux

1. Déposer une copie des polices de caractère dans le dossier d’installation, par exemple dans /opt/jdk1.8.0_201/jre/lib/fonts

2. Redémarrer le serveur ou le service qui fait tourner l’application Java.

 

Catégories
Expert SGBD

Oracle : changer le character set

Défini lors de l’installation du SGBD, le character set Oracle peut être modifié par la suite. Le charset est le jeu de caractères qui précise le codage utilisé pour rendre des informations lisibles. Une sorte d’alphabet pour que les logiciels sachent quel codage est utilisé par l’expéditeur du message (ASCII, ISO, UTF…).

Ce tutoriel explique comment voir le character set actuellement utilisé par un serveur Oracle et la méthode pour modifier ce charset. Cela concerne Oracle Database 12c et suivants (18c, 19c, 20c).

 

Voir le jeu de caractères utilisé dans Oracle

1. Ouvrir un SQL Developer ou un autre outil pour interroger un serveur Oracle.

2. Copier coller la requête suivante :

select * from v_$nls_parameters;

3. Dans les résultats, est indiqué le « NLS_CHARACTERSET » qui correspond au charset :

 

Changer le CHARACTERSET d’une base Oracle

Ce n’est pas aussi simple que ça. Si avec Oracle jusqu’à la version 9, il suffisait de faire un ALTER DATABASE CHARACTER SET AL32UTF8; ou ALTER DATABASE CHARACTER SET WE8MSWIN1252; les choses sont un peu plus compliquées depuis Oracle 10g, 11g, 12c, 18c, 19c, 20c.

On peut aussi regarder avec les outils CSSCAN et CSALTER.

Le character set forge la manière dont sont stockées les données, au niveau block. AL32UTF8 accepte tous les caractères de toutes les langues du monde, c’est le plus utilisé.

La procédure la plus propre pour changer de charset sur une base est la suivante :

  1. Export de la base
  2. Création d’une nouvelle base avec le bon character set
  3. Import de la base sauvegardée
  4. Vérifier avec select * from v_$nls_parameters;

Catégories
Windows 10 Windows 7 Windows 8 Windows 8.1

Liste des noms et caractères interdits avec Windows

On a peut-être l’impression de faire tout ce que l’on souhaite avec les noms de fichiers sur un PC Windows mais saviez-vous que certains caractères sont interdits ? Et quels sont les noms que vous ne pourrez jamais donner à vos fichiers et répertoires ?

Ces interdictions concernent toutes les versions du système d’exploitation Microsoft, que ce soit pour la maison ou l’entreprise : Windows 10, 8.1, 8, 7, Vista, XP, à chaque fois en version Famille (Home) ou Pro (Professionnel). Aussi, les OS serveur sont limités de la même manière (Windows Server 2019, 2016, 2012 / R2…).

 

Caractères impossibles à utiliser pour renommer un fichier sous Windows

Outre les caractères en langue étrangère, smileys et autres hiéroglyphes, la majorité des caractères qui se trouvent sur un clavier d’ordinateur azerty, qwerty ou qwertz peuvent être utilisés pour changer le nom d’un fichier ou d’un dossier. Le système d’exploitation de Microsoft est permissif, à l’exception de :

  • < (inférieur à)
  • > (supérieur à)
  • : (deux points)
  • «  (guillemet droit)
  • | (barre verticale ou pipe)
  • ? (point d’interrogation)
  • * (astérisque)
  • . (point)
  •  un espace à la fin d’un nom de fichier ou de dossier

 

Noms de fichiers interdits sur Windows

Il est interdit, ou plutôt impossible, de renommer un fichier avec l’une des expressions ci-dessous, même avec un type d’extension.

CON, PRN, AUX, NUL, COM1, COM2, COM3, COM4, COM5, COM6, COM7, COM8, COM9, LPT1, LPT2, LPT3, LPT4, LPT5, LPT6, LPT7, LPT8 et LPT9.

 

Longueur maximale d’un nom de fichier Windows

Il est loin le temps où on devait définir des noms de fichiers avec une longueur maximum de 8 + 3 caractères : 8 pour le nom du fichier et 3 pour l’extension. C’était du temps de Windows 3.1 et Windows NT mais pas si loin pour les commandes CMD / Dos, où il fallait utiliser le ~ pour les noms longs. A savoir qu’il y avait quand même une astuce : utiliser le format « \\?\C:\fichier » pour faire appel à un fichier lointain du disque dur.

Depuis, c’est une limite de 260 caractères qui contraignait les noms de fichiers et les chemins d’accès. En mai 2016, Microsoft a fait sauter cette limite pour Windows 10 (à partir du build 14352) pour passer sur la longueur maximale autorisée par le format NTFS, à savoir 32 767 caractères.

Les LongPathsEnabled peuvent s’activer à la main dans GPEDIT (gpedit.msc) en déroulant Stratégie Ordinateur local > Configuration ordinateur > Modèles d’administration > Système > Systèmes de fichiers > NTFS.

Catégories
Intermédiaire Windows 10

Windows 10 : installer une nouvelle police de caractères

Windows 10 embarque une belle collection de polices de caractères mais il est évidemment possible d’en rajouter, pour créer des textes plus originaux que les classiques polices Calibri, Arial et Times New Roman. De type PostScript ou TrueType, pour ajouter des typographies supplémentaires sur Windows 10, comme Helvetica ou Disney par exemple, suivez le guide !

 

Installer une nouvelle calligraphie de texte sur Windows 10

1. Télécharger ou récupérer la police de caractères à installer, par exemple sur dafont.com.

2. Décompresser le fichier zip si cette police est dans ce format. Généralement sont livrés deux fichiers par nouvelle police : un .OTF et un .TTF, c’est-à-dire OpenType et TrueType, des formats vectoriels.

3. Ouvrir l’un des deux fichiers par un double clic. Un exemple de texte est affiché pour confirmer le type de fonte numérique. Cliquer sur « Installer » pour la copier sur l’ordinateur Windows 10.

4. La police s’installe automatiquement sur l’ordinateur.

5. Refaire l’opération avec les autres polices de caractères à installer.

6. Toutes les applications du PC peuvent maintenant utiliser ces nouvelles calligraphies (Word, Excel, Outlook, LibreOffice, Photoshop, etc).

Catégories
Expert Tutoriel

Installer les polices de caractères Windows sur Linux

Windows est livré avec une série de polices de caractères qui lui sont propres (Arial, Times New Roman, etc). Ces polices d’écriture peuvent aussi être utilisées sous Linux, par exemple pour éditer des documents avec LibreOffice ou OpenOffice et conserver les mêmes polices « font » que sous Windows. Ce tutoriel explique comment installer les polices Microsoft sur Debian, Ubuntu, Red Hat, Fedora et CentOS.

 

Installer les calligraphies Windows sur Debian / Ubuntu

1. Ouvrir un Terminal

2. Saisir la commande : apt-get install msttcorefonts

Le pack de polices Microsoft TrueType contient :

  • Andale Mono
  • Arial Black
  • Arial (Bold, Italic, Bold Italic)
  • Comic Sans MS (Bold)
  • Courier New (Bold, Italic, Bold Italic)
  • Georgia (Bold, Italic, Bold Italic)
  • Impact
  • Times New Roman (Bold, Italic, Bold Italic)
  • Trebuchet (Bold, Italic, Bold Italic)
  • Verdana (Bold, Italic, Bold Italic)
  • Webdings

 

Equivalent des polices Windows sous Red Hat / Fedora / CentOS

Fedora encourage d’utiliser les fonts Liberation, des polices TrueType sous « open font licence » , alternative libre aux polices de caractères Windows. Ces typographies d’écriture sont compatibles Fedora, RedHat, Debian et Ubuntu.

1. Ouvrir un Terminal

2. Saisir la commande : yum install liberation-fonts

Cela installe les polices :

  • Sans (équivalent à Arial, Albany, Helvetica, Nimbus Sans et Bitstream Vera Sans),
  • Serif (équivalent à Times New Roman, Thorndale, Nimbus Roman et Bitstream Vera Serif)
  • Mono (équivalent à Courier, Courier New, Cumberland, Nimbus Mono et Bitstream Vera Sans Mono)
Catégories
Tutoriel Windows 8 Windows 8.1

Windows 8 / 8.1 : installer une nouvelle police de caractères

Pour faire original et personnaliser ses textes, vous souhaitez installer une nouvelle police d’écriture sur votre ordinateur. Ce tutoriel explique où trouver une nouvelle font et comment la mettre en place sur un ordinateur équipé de Windows 8 / 8.1. La police d’écriture est l’équivalent informatique de la typographie ou de la calligraphie.

 

Installer une nouvelle typographie sur Windows 8 et 8.1

1. Télécharger une police de caractères (font) qui vous plait, par exemple sur DaFont.com.

2. Ouvrir le fichier téléchargé (en général un .zip), on a par exemple plusieurs fichiers : .OTF et .TTF, soit OpenType et TrueType, deux formats de « fonte numérique vectorielle ». Les fichiers textes qui les accompagnent sont inutiles pour notre manipulation.

3. Double cliquer sur le fichier OTF ou TTF, un exemple de la police s’ouvre avec l’alphabet, les chiffres et une phrase type.

4. Cliquer sur le bouton Installer.

C’est tout !

On peut vérifier en l’utilisant avec un programme quelconque (Word, Photoshop, etc) ou de lister les polices du système d’exploitation :