Les clusters de virtualisation qui tournent grâce à l’hyperviseur VMware vSphere en version 5.5 doivent absolument être mis à jour dans une version plus récente pour continuer à bénéficier du support de l’éditeur. En effet, VMware a mis fin à la maintenance de vSphere Hypervisor ESXi 5.5 et vCenter Server 5.5 à la date du 19 septembre 2018, imposant les environnements de production à migrer sous vSphere 6.5 ou vSphere 6.7 pour continuer d’être supportés.

La migration ne sera pas éternelle puisque VMware annonce d’ores et déjà que le support général des versions vSphere 6.5 et 6.7 prendra fin au 15 novembre 2021. Une mise à niveau aujourd’hui qui sera valable durant trois ans, pour d’ici là migrer dans une version 7.x ou 8.x de vCenter Server.

Les guides de support qui concernent la version 5.5 de vSphere seront en ligne sur le portail jusqu’au 19 septembre 2020 mais VMware n’apportera aucune mise à jour de sécurité, bug fixe, support hardware, mise à jour Guest OS ou même des VMware Tools durant ces deux années.

Si migrer de version vSphere est compliqué voire impossible dans votre environnement de production, VMware propose une option de support étendu qui propose de prolonger jusqu’à deux ans supplémentaires la version 5.5. Cet End of General Support (EOGS) est à demander sur le site VMware Extended Support.

La mise à niveau d’un cluster VMware vCenter n’est pas dénuée de risques mais l’opération est facilitée grâce aux fonctions de HA (High Availability) pour déplacer à chaud le machines virtuelles et ainsi pouvoir arrêter un hôte du groupe de virtualisation. C’est aussi le cas (non prévu) dans un test ou une vraie situation de PRA (Plan de Reprise d’Activité) ou PCA (Plan de Continuité d’Activité). Tester son Disaster Recovery Process causera aussi l’arrêt d’un serveur physique.

 

Différence vSphere 5.5 et 6.5 / 6.7

Les éditions 6.5 et 6.7 de VMware vCenter sont très proches mais marquent une solide évolution par rapport à la 5.5 :

  • Nombre d’hôtes par cluster : 64 en version 6.5/6.7 au lieu de 32 en v5.5
  • Nombre de VM par cluster : 8000 au lieu de 4000
  • Nombre de CPU (physiques) par hôte : 768 à la place de 320 processeurs
  • Quantité de RAM physique par hôte : 16To, par rapport à 4To auparavant
  • Nombre de VM par hôte : 1024, soit le double d’avant
  • Nombre de vCPU par VM : 128, aussi le double qu’en 5.5
  • Quantité de RAM virtuelle : 6To par VM, au lieu de 1To maximum