Un daemon Linux est l’équivalent d’un service Windows, c’est-à-dire un processus qui tourne en arrière-plan du système d’exploitation. Les démons Linux sont utilisés pour démarrer automatiquement un programme ou exécuter un script à chaque démarrage / redémarrage du système, par exemple pour un serveur web httpd ou nginx, un SGBD tel que Oracle ou PostgreSQL, etc. Ajouté à init.d, le nouveau processus sera en démarrage automatique et on pourra ainsi le surveiller avec un « status » et le gérer avec « start », « restart », « stop ».

Ce tutoriel explique comment créer et ajouter un daemon sur Debian, un service local Linux. Fonctionne sur les serveurs, machines virtuelles et postes de travail. La procédure est identique pour créer un daemon Ubuntu.

 

Créer un daemon sous Debian

1. Ouvrir un terminal locale ou une connexion à distance par SSH.

2. Créer un nouveau fichier avec un éditeur de texte (vi, vim, nano, gedit, emacs…) :

sudo vi /etc/init.d/windowsfacile

3. Ecrire ou copier/coller un script du ou des processus à exécuter automatiquement à chaque démarrage.

#!/bin/bash
### BEGIN INIT INFO
# Provides: windowsfacile
# Required-Start:
# Required-Stop:
# Default-Start: 2 3 4 5
# Default-Stop: 0 1 6
# Short-Description: Start windowsfacile at boot time
# Description: Enable windowsfacile service
...

4. Ajouter le droit d’exécution sur ce nouveau fichier :

sudo chmod +x /etc/init.d/windowsfacile

5. Activer le daemon dans systemctl :

sudo systemctl enable windowsfacile

6. Recharger les daemons du système (ou redémarrer Debian) :

sudo systemctl daemon-reload