On connait Windows 10 pour les ordinateurs. Il y a aussi Windows 10 Mobile pour les smartphones (bien qu’on se demande s’il n’est pas laissé à l’abandon). Et il y aura bientôt un Windows 10 Cloud pour faire concurrence au Chromebook de Google. Aurons-nous la tête dans les nuages avec cette édition Cloud de Windows 10 ?

Chromebook ?

Si les Chromebook ne sont pas très répandus en Europe, les étudiants américains en achètent à la pelle pour remplacer leur vieux netbook et ne pas dépenser 1000€ dans un Macbook Air. Ces ordinateurs portables animés par un système d’exploitation Google sont légers à plus d’un titre : encombrement (11 ou 13 pouces généralement), en poids (un peu plus d’un kilogramme), en capacité (petit stockage interne) mais aussi en tarif (à partir de 200$). Le principe est d’avoir un système peu gourmand pour avoir une machine économe en énergie et accéder à toutes les ressources via une connexion internet. Cet « OS cloud » se base sur les technologies Google : documents personnels sur un Drive 100Go, messagerie Gmail, musique en ligne Play et plus récemment l’énorme catalogue de jeux et d’applications Google Play Store, comme sur un smartphone ou une tablette Android (mise à jour Chrome OS 53 ou version ultérieure).

Qu’est-ce que Windows 10 Cloud ?

Windows 10 Cloud sera distribué gratuitement pour les constructeurs qui souhaitent proposer des machines légères (ordinateurs portables, tablettes mais aussi PC de bureau). Cette version gratuite de Windows aux fonctionnalités limitées, calquées sur Windows RT en son temps (Microsoft Surface première du nom), offrira tout le nécessaire pour naviguer sur internet, utiliser des logiciels de bureautique, installer des jeux et des applications depuis le Windows Store, etc. Cet environnement conviendra à la majeure partie des utilisateurs d’ordinateur. Cependant, il ne sera pas possible d’installer des applications tierces telles que iTunes pour PC. Si cela semble inconcevable pour un habitué de Windows, on peut se rassurer en comparant Windows 10 Cloud à un système Android ou iOS qui n’offre pas les mêmes possibilités qu’un système d’exploitation pour ordinateurs.

Non payant, Windows 10 Cloud pourra être mis à niveau vers un Windows 10 Famille en contrepartie de l’achat d’une licence adéquate. Ce sera encore à confirmer pour la mise à jour vers Windows 10 Professionnel ou Entreprise. W10C se démarque donc de Windows RT qui ne pouvait techniquement pas être migré en Windows 8 complet.

Windows 10 « cloud » ?

Un terme marketing trompeur puisque cette édition de Windows ne sera pas uniquement disponible en ligne. Comprendre par là qu’il ne sera pas nécessaire d’avoir une connexion internet permanente pour pouvoir utiliser la tablette ou le mini ordinateur. Windows 10 Cloud n’est donc pas plus « cloud » que Windows 10 traditionnel. Certes, on ne pourra pas installer de programme depuis une clé USB ou un DVD, il faudra le télécharger sur internet, mais cela devient de plus en plus rare, même sur un PC classique.

Quelle cible pour Windows 10 Cloud ?

Microsoft vise clairement les tablettes et petits ordinateurs portables avec sa version allégée de Windows. Les ardoises de 10 pouces peuvent être facilement utilisées sous Windows, un environnement connu des utilisateurs de PC, et les configurations actuelles pourront faire tourner ce système sans subir aucun ralentissement. En parallèle, les ordinateurs portables très légers, qui peuvent être à la traine avec un Windows 10 complet, pourront souffler avec cette édition Cloud et se satisfaire de 2Go de RAM et d’un petit espace de stockage (32Go minimum recommandé). Le complément sera apporté par du stockage cloud (le vrai, cette fois-ci) proposé par Microsoft OneDrive.