Catégories
Intermédiaire Logiciels Téléchargement Windows 10

Télécharger et installer OneNote

Vous avez installé un pack Office mais OneNote ne figure pas parmi les logiciels ajoutés à l’ordinateur ? Ce n’est pas un hasard car il existe même un KB chez Microsoft pour cela. « OneNote 2016 est manquant après l’installation d’Office 365 ou d’Office 2019 » : et pour cause, OneNote n’est plus livré avec les derniers packs Office qui sont installés sur Windows 10, puisque le système d’exploitation doit avoir OneNote de préinstallé en WindowsApp. Ce tutoriel explique comment télécharger et installer le logiciel Microsoft OneNote sur Windows 10, en complément du pack Office 365 / 2019 (Word, Excel, PowerPoint, Outlook…).

Cependant, Microsoft confirme le retour de OneNote avec Office : « À compter de mars 2020, lorsque vous installerez Office 2019 ou Office 365, la version de bureau de OneNote sera installée en même temps que les versions de bureau Word, PowerPoint et Excel. »

Pour rappel, OneNote est un logiciel gratuit de Microsoft pour faire de la prise de notes. On peut y insérer du texte saisi au clavier, des notes manuscrites, des photos, des graphiques, des vidéos… Compatible PC, smartphone, tablette et même montre connectée, les appareils Apple ne sont pas oubliés avec une version du logiciel pour iOS et macOS. L’application OneNote est entièrement gratuite avec un compte Microsoft personnel mais peut aussi être utilisée avec un compte Office 365 ou Office 2019. La dernière version en date est OneNote 2016, également pour Office 2019.

 

Télécharger OneNote 2016 sur Windows 10

1. Cliquer sur le lien suivant pour démarrer le téléchargement du logiciel Microsoft OneNote : https://go.microsoft.com/fwlink/?linkid=2110341

2. Ouvrir le fichier téléchargé. L’assistant d’installation détectera automatiquement s’il doit mettre en place la version 32 bits ou 64 bits de OneNote, selon la version du pack Office déjà installée.

3. Le téléchargement est automatique, suivi de l’installation du programme One Note.

4. Un message indique quand l’opération est terminée.

5. On retrouve le raccourci de « OneNote 2016 » dans le menu Démarrer de Windows 10 :

6. Une fois OneNote 2016 téléchargé et installé, le programme doit être associé à votre licence activée de Microsoft Office, ou à un compte Microsoft gratuit pour une utilisation personnelle.

Catégories
Débutant Logiciels Windows 7

Télécharger Microsoft Edge 2020 version Chrome sur Windows 7

Ce tutoriel explique comment télécharger, installer et configurer le navigateur Microsoft Edge version 2020, basé sur Google Chrome / Chromium, sur un ordinateur Windows 7. Cette nouvelle version est gratuite et légale. Malgré la fin du support de W7, Microsoft a quand même rendu compatible son nouveau navigateur avec l’OS d’ancienne génération. Pour rappel, il est toujours possible de MAJ W7 vers W10.

Seul prérequis : Windows 7 SP1 (Service Pack 1). Il n’est même pas nécessaire d’avoir une quelconque mise à jour pour en profiter. Installer Edge 2020 Chromium edition sur Windows7 est donc très simple et c’est entièrement gratuit.

A l’heure où Microsoft stoppe le support de Windows 7, on s’interrogera sur ce nouveau logiciel que la même entreprise offre aux PC qui vont encore tourner sur Windows 7. Faut-il y voir ici un aveu d’impuissance de l’éditeur face au millions d’ordinateurs encore équipés de W7 alors que Microsoft aurait aimé les voir réduire à néant depuis plus de quatre ans ? Une curieuse situation en tout cas.

 

Télécharger et installer Microsoft Edge version Chromium sur Windows 7

1. Depuis le PC Windows 7, cliquer sur ce lien Microsoft Edge. On peut l’ouvrir depuis Internet Explorer, Firefox, Chrome

2. Cliquer sur le bouton bleu « Download for Windows 7 » au milieu de l’écran :

3. Cliquer sur le bouton bleu « Accepter et télécharger » :

4. Un petit fichier se télécharge (MicrosoftEdgeSetup.exe). L’ouvrir et accepter le contrôle utilisateur (Oui) :

5. Quelques instants plus tard, la nouvelle version du navigateur Microsoft Edge est installée.

6. L’écran suivant propose de récupérer automatiquement les données de navigation d’un autre navigateur. C’est utile pour faire du nouvel Edge le navigateur internet principal de l’ordinateur.

  • Pour récupérer l’historique, les mots de passe enregistrés et les favoris (signets), laisser « Commencer par vos données » en bleu et cliquer sur « Confirmer » :

  • Pour ne rien importer et utiliser un navigateur Edge vierge, cliquer sur « Démarrer à partir de zéro » puis « Confirmer » :

7. Choisir un thème pour organiser l’apparence de la page d’accueil d’Edge (Artistique, Informatif ou Minimaliste) puis cliquer sur « Terminé » :

8. L’installation de Edge 2020 est terminée, il suffit de l’utiliser comme l’ancien Edge ou un autre navigateur.

L’apparence des sites internet ne sera pas modifiée, toutes vos habitudes seront conservées à l’exception des paramètres de configuration qui ont évolué pour se rapprocher de l’interface de Google Chrome.

En parallèle de Edge, Internet Explorer reste installé sur le PC Windows 7. Les autres navigateurs (Chrome, Firefox..) ne sont pas modifiés et continuent de fonctionner.

Depuis janvier 2020, Windows 7 n’est plus maintenu par Microsoft. Il existe une procédure gratuite pour passer sur Windows 10.

Catégories
Débutant Logiciels Windows 10

Télécharger Microsoft Edge 2020 version Chrome sur Windows 10

Ce tutoriel explique comment télécharger, installer et configurer le navigateur Microsoft Edge version 2020, basé sur Google Chrome / Chromium, sur un ordinateur Windows 10. Si Microsoft a annoncé que l’installation du navigateur nouvelle génération sera automatique pour les versions 1803, 1809, 1903 et 1909, il est possible de forcer l’opération pour en profiter immédiatement. Ce nouveau logiciel est gratuit et légalement donné par Microsoft.

Le navigateur Edge version Chromium / Google Chrome est prometteur et devrait au moins gommer les défauts de la première génération du logiciel apparu sur Windows 10 en 2015. Après l’annonce du nouveau logo Edge, on avait appris qu’il fallait désormais dire adieu aux composants ActiveX, Silverlight et Java au sein du navigateur et aussi comment ne pas recevoir cette mise à jour Edge version Chrome.

Si ce tutoriel est facile à suivre, il n’est pas nécessaire de procéder à cette action manuelle pour continuer d’utiliser son ordinateur de manière traditionnelle, surtout si vous allez sur internet avec un logiciel alternatif tel que Google Chrome ou Firefox.

 

Télécharger et installer Microsoft Edge version Chromium sur Windows 10

1. Depuis le PC Windows 10, cliquer sur ce lien Microsoft Edge. On peut l’ouvrir depuis Edge, Firefox, Chrome

2. Cliquer sur le bouton bleu « Download for Windows 10 » au milieu de l’écran :

3. Cliquer sur le bouton bleu « Accepter et télécharger » pour télécharger :

4. Un petit fichier se télécharge (MicrosoftEdgeSetup.exe). L’ouvrir et accepter le contrôle utilisateur (Oui) :

5. Quelques instants plus tard, la nouvelle version du navigateur Microsoft Edge est installée. Cliquer sur « Prise en main » pour démarrer la configuration du logiciel.

6. Cliquer sur « Confirmer » pour continuer.

7. L’installation du logiciel Microsoft Edge version 2020 est terminée.

L’apparence des sites internet ne sera en rien modifiée, toutes vos habitudes seront conservées à l’exception des paramètres de configuration qui ont évolué pour se rapprocher de l’interface de Google Chrome.

En parallèle de Edge, Internet Explorer reste installé sur le PC Windows 10 qui reste bien caché dans le menu Démarrer, si nécessaire. Les autres navigateurs (Chrome, Firefox..) ne sont pas modifiés et continuent de fonctionner.

Catégories
Expert SGBD

Installer Oracle 19c

Oracle Database est un système de gestion de base de données relationnel (SGBDR) dont la nomenclature a changé depuis 2018. Chaque année, l’éditeur va sortir une version majeure et c’est ainsi que la 19c est la version courante en 2019, et un peu après. L’installation d’Oracle n’est pas aussi facile que SQL Server mais ce tutoriel explique, étape par étape, comment installer un serveur Oracle Database 19c sur Windows Server.

Les prérequis logiciels sont les suivants : système d’exploitation Windows Server 2012 R2, 2016 ou 2019 (toutes éditions), Windows 8.1 et 10 Pro en x64 et éditions Pro, Entreprise ou Education. Noter que Windows Server Core n’est pas pris en charge. La virtualisation Oracle VM Server et Microsoft Hyper-V sont certifiées Oracle, mais pas VMware. Ce qui n’empêche pas le fonctionnement d’un serveur Oracle Database sur cet hyperviseur principal. Pour se connecter à un Oracle 19c, il faut au moins avoir un Oracle Database Client version 11.2.0.4 (ou supérieur).

 

Installer Oracle Database 19c

1. Extraire le contenu de Oracle19c_Windows.zip et ouvrir le setup.exe (clic droit, Exécuter en tant qu’Administrateur si l’utilisateur connecté n’est pas dans le groupe Admin local).

2. L’option de configuration à choisir est « Créer et configuration une base de données mono-instance » (pour un RAC Oracle, il faut cocher la seconde option) :

3. Sélectionner la « Classe serveur »

4. Type « Installation avancée » pour configurer et vérifier certaines options.

5. L’édition de Oracle Database 19c à installer dépend de la licence : Enterprise Edition ou Standard Edition 2.

6. Le Nom d’utilisateur de répertoire sert à définir les droits du compte qui va démarrer les services Windows liés à Oracle. On peut choisir de créer un Compte virtuel dédié, employer un compte utilisateur Windows déjà existant, créer un nouveau compte ou utiliser un compte intégré Windows. Choisir un « Utilisateur Windows existant » et renseigner les informations d’un compte du domaine, ou demander à utiliser un Compte virtuel (NT SERVICE).

7. Définir le chemin d’installation des fichiers Oracle pour les binaires, la configuration, les tablespaces, les logs, etc.

8. Le type de configuration dépend de l’usage qui sera fait du SGBD Oracle. Le plus courant est pour l’ « Utilisation générale / Traitement de transactions » tandis que le Data Warehouse est lié à un usage spécifique (Business intelligence, par exemple).

9. Indiquer les informations de l’identificateur pour accéder à la BDD : Nom global de la base de données et SID Oracle.

10. Les options de configuration permettent de gérer la mémoire allouée à Oracle (SGA et PGA). Il faut tout d’abord déduire la RAM utilisée par le système d’exploitation (soustraire 1Go pour un ancien Windows Server et 2Go pour WS 2016 et 2019). Ensuite, définir la quantité de mémoire vive que pourra utiliser Oracle. C’est particulièrement important pour laisser de bonnes performances au SGBD mais sans impacter les autres logiciels et traitements qui peuvent tourner sur ce serveur. Laisser l’option « Activer la gestion automatique de la mémoire » cochée.

Dans l’onglet suivant, on peut choisir le jeu de caractères (AL32UTF8, WE8MSWIN1252, ou autre).

11. On avait précédemment configuré le répertoire d’installation du logiciel Oracle, il est possible maintenant de spécifier un autre endroit (autre disque) pour stocker les fichiers de base de données (tablespace). Par défaut ce dossier est oraclehome\oradata

12. L’assistant d’installation de Oracle 19c propose de gérer ce nouveau serveur avec un outil de gestion de Oracle 12c, Oracle Enterprise Manager 12c Cloud Control. Si tel est le cas, renseigner les informations de connexion à OMS, sinon laisser décoché.

13. Activer ou non la récupération de la BDD en définissant une zone de récupération, soit par un dossier précis, soit par Oracle Automatic Storage Management.

14. Voici l’étape des mots de passe d’accès pour les comptes système par défaut : SYS, SYSTEM et PDBADMIN. On peut simplifier les choses en définissant un mot de passe unique pour ces comptes système.

15. Vérification des prérequis et de la configuration modifiée. A cet écran, on peut encore changer quelques paramètres. Cliquer sur « Installer » pour démarrer la mise en place du serveur Oracle 19c. L’étape de configuration à 42% peut prendre un moment, ne pas s’inquiéter et patienter.

16. Quand l’opération configuration de Base de données Oracle a réussi, l’URL de Oracle Enterprise Manager Database Express est indiquée : https://nomserveur.domaine.local:5500/em

On peut évidemment utiliser SQL Developer ou un autre outil de gestion pour accéder au serveur Oracle, à ses utilisateurs, aux bases, etc.

Catégories
Débutant Logiciels

Installer Office 365

Vous avez souscrit à un abonnement Office 365 Personnel ou Famille pour la maison. Votre entreprise dispose de licences Office 365 Business Premium ou E3 pour les postes de travail et vous êtes autorisé à installer la suite bureautique sur un ordinateur familial. Votre société passe sur Office 365 et vous devez vous-même installer le nouveau pack de logiciels. Pour toutes ces raisons et d’autres encore, ce tutoriel explique comment télécharger et installer le pack Microsoft Office 365 directement depuis internet. La procédure est très simple et il suffit de suivre ce guide pour avoir Word, Excel, Outlook, OneNote, PowerPoint, Teams et les autres logiciels de la suite bureautique Microsoft. Ce mode d’emploi a été réalisé sur Windows 10 mais le déroulement est identique sur Windows 7, 8 et 8.1.

Si vous ne bénéficiez pas encore d’un abonnement d’entreprise ou que vous n’avez pas déjà souscrit à un abonnement familial pour Office 365, la procédure imposera de passer par la case « achat » puisque le pack Microsoft Office 365 n’est pas gratuit. En revanche, il existe les logiciels Word et Excel en gratuit pour Windows 10.

 

Installer le pack Office 365 sur Windows

1. Sur l’ordinateur, fermer tous les programmes Office (Word, Excel, Outlook…) et ouvrir un navigateur internet (Google Chrome, Firefox, Edge).

2. Aller sur le site https://www.office.com

3. Cliquer sur le bouton blanc « Connexion » au milieu de l’écran.

4. Se connecter avec l’adresse e-mail fournie par l’entreprise.

Facultatif : si votre entreprise a imposé le changement du mot de passe dès la première connexion, cette opération sera demandée à ce moment.

Aussi, si service informatique demande la configuration de la double authentification, il faudra renseigner un numéro de téléphone mobile (professionnel ou personnel) ainsi qu’une autre adresse e-mail (pas le mail de l’entreprise mais une autre de secours, par exemple une adresse e-mail personnelle en @gmail.com ou @hotmail.fr). On peut cependant « annuler » temporairement cette demande mais des messages viendront relancer ce renforcement de la sécurité.

5. Passer les trois écrans qui présentent les nouveaux outils Office 365.

6. En haut à droite de l’écran, cliquer sur le bouton « Installer Office » et « Applications Office 365 » :

7. Un petit fichier se télécharge (Setup….). Ouvrir ce fichier et « Autoriser l’application à apporter des modifications sur l’appareil » : Oui.

8. Un écran orange Office apparait à l’écran, suivi d’un autre écran qui affiche la progression de l’installation du pack Office. Le téléchargement et l’installation vont être faits de manière automatique, il n’y aura aucune option à configurer ni aucun numéro de série à renseigner. La durée de cette opération dépend de la qualité de la connexion internet et des performances de l’ordinateur.

9. Une notification et un message avertissent que l’installation est terminée.

10. Le menu Démarrer de Windows contient maintenant de nouveaux raccourcis vers les applications Office 365 : Word, Excel, Outlook…

11. Ouvrir Word pour vérifier que le logiciel fonctionne correctement et que vous êtes bien reconnu (message de bienvenue, puis prénom nom indiqués en haut à droite de l’écran).

12. Accepter le contrat de licence Office 365.

13. Choisir le « Types de fichiers par défaut » en « Formats Office Open XML » et valider par OK.

14. Les logiciels Microsoft Office 365 sont bien installés et la licence est activée. La connexion au cloud OneDrive est préparée et la configuration de la messagerie Outlook peut se faire en quelques clics. Les autres applications (Word, Excel, PowerPoint, Publisher) ne nécessitent pas d’autre authentification.

Skype Entreprise et/ou Microsoft Teams font partie du package Office 365. Ces outils de communications demandent un login supplémentaire pour s’identifier sur le réseau.

Catégories
Expert Logiciels

Télécharger et installer Commvault

D’après Wikipedia, Commvault est un éditeur de logiciels de protection des données et de gestion de l’information. Pour un informaticien, il s’agit d’un logiciel de sauvegarde (et de restauration). Ce tutoriel explique comment télécharger gratuitement et installer un serveur Commvault Complete Backup & Recovery pour essayer ce puissant outil de sauvegarde local et cloud. Commvault prend en compte les données, les bases de données, les VM dans hyperviseur (VMware, Hyper-V) et supporte les plans de disaster recovery.

Prérequis OS : uniquement compatible Windows Server 2012, 2012 R2, 2016 et 2019. Pas de Linux supporté. Un Microsoft SQL Server sera installé durant l’opération.

 

Télécharger et installer un serveur Commvault

1. Ouvrir le fichier setup téléchargé, par exemple CommvaultExpress_R80_SP16_12June19.exe et extraire dans le dossier proposé.

2. Accepter le contrat de licence.

3. Dans cet exemple, on installe le logiciel sur ce serveur. Choisir « Installer les packages sur cet ordinateur » sachant que l’on peut donc déployer les paquets sur un ordinateurs distants si l’installation est réalisée depuis un poste de travail.

4. Le téléchargement des composants requis se fait automatiquement, il faut donc un accès internet sur le serveur.

5. Par défaut, l’installation veut se faire sur le disque système, dans le dossier C:\Program Files\Commvault\ContentStore. L’espace requis est de 6,5Go.

6. D’autres utilitaires requis sont téléchargés (Python, SciPy, MongoDB, .NET Framework 3.5, SQL Server Express, IIS) et bien sûr le logiciel Commvault lui-même (CommServer. Workflow Engine, Web Server, CommCell Console, Command Center,  Cette étape est plus tôt longue et dépend des performances du serveur ainsi que du débit internet en download.

7. Un message indique que l’installation est terminée. Deux liens sont donnés :

  • https://serveurcommvault.domaine.local/adminconsole : console d’administration Commvault
  • http://documentation.commvault.com/commvault/v11/article?p=50492.htm : pour configurer le HTTPS

Le HTTPS n’étant pas encore configuré, l’ouverture de ces pages peut provoquer un message d’avertissement de la part du navigateur.

Pour plus de confort, il est recommandé d’utiliser un navigateur alternative à IE11, le browser par défaut de Windows Server 2016 et même 2019. Mozilla Firefox ou Google Chrome sont de meilleurs logiciels pour utiliser Commvault et le Javascript.

8. La console d’administration web est disponible. La première connexion à l’Admin console demande de créer un nouveau compte ou d’utiliser un compte Commvault existant. Utiliser les informations utilisées pour télécharger le logiciel et le code d’activation reçu par mail, c’est déjà un compte existant chez Commvault.

Catégories
Expert Windows Server 2019

Installer Windows Server 2019

Annoncé le 20 mars 2018 et sorti le 2 octobre 2018, soit deux ans après Windows Server 2016, le système d’exploitation Microsoft Windows Server 2019 ne révolutionne pas le monde des serveurs Windows NT mais apporte quelques nouveautés bienvenues. En natif, WS 2019 prend en charge les containers Linux et Kubernetes, reconnait le protocole HTTP/2, améliore les répliquas de stockage et la gestion des clusters de basculement.

Ce tutoriel explique comment installer Windows Server 2019 sur un disque vierge, que ce soit sur un serveur physique ou une machine virtuelle (VMware, Hyper-V, VirtualBox…). La procédure est très proche de l’installation de Windows Server 2016. Comme pour WS16, l’installation de Windows Server 2019 est gratuit. Il faudra cependant régulariser la licence selon l’usage qui sera fait de la machine ou selon le contrat de licence en volume chez Microsoft. Retrouvez aussi d’autres tutoriels pour Windows Server 2019.

Différentes solutions pour obtenir le setup d’installation de WS2019 : version d’évaluation trail, créer une clé USB… Le nom du fichier ISO MSDN est : fr_windows_server_2019_x64_dvd_d936fc7a.iso

 

Installer Windows Server 2016

1. Insérer le support DVD sur le serveur ou charger l’ISO dans les paramètres de la machine virtuelle.

2. Démarrer la machine.

3. Au premier écran affiché, choisir la langue, le format de l’heure et le type de clavier.

4. Cliquer sur « Installer maintenant » .

5. Indiquer la clé de produit (numéro de licence) de Windows Server pour activer le système une fois installé et connecté à internet. On peut aussi choisir « Je n’ai pas de clé de produit (Product Key) » pour un simple test ou utiliser l’une de ces clés génériques fournies par Microsoft pour installer WS19 :

  • Clé Windows Server 2019 Standard : N69G4-B89J2-4G8F4-WWYCC-J464C
  • Clé Windows Server 2019 Datacenter : WMDGN-G9PQG-XVVXX-R3X43-63DFG
  • Clé Windows Server 2019 Essentials : WVDHN-86M7X-466P6-VHXV7-YY726

6. Choisir le type d’édition à installer si aucun serial / product key n’a été saisi :

  • Windows Server 2019 Standard ou Datacenter
  • « Expérience de bureau » signifie interface graphique : choix recommandé

Si vous sélectionnez « Windows Server 2019 Standard » sans l’Expérience utilisateur, il n’y a aura pas d’environnement graphique avec le menu Démarrer, la souris, etc. Il faudra administrer le serveur en local ou à distance avec des commandes PowerShell. « Windows Server – Expérience de bureau » est la traduction française de « Windows Server (Desktop Experience) » avec un OS en anglais.

Nous détaillons ici l’installation de Windows Server 2019 avec interface graphique, l’expérience de bureau (« expérience utilisateur » avec 2016).

7. Accepter les termes du contrat de licence.

8. Sélectionner le type d’installation « Personnalisé » pour gérer les disques et partitions.

9. Choisir le disque dur ou la partition qui sera utilisée pour accueillir le système d’exploitation Windows. Supprimer, Formater et gérer les volumes si nécessaire.

10. L’installation démarre et tout se déroule sans aucune autre option à configurer. Après copie des fichiers, installation et redémarrage, Windows Server 2019 est presque prêt.

11. Indiquer un mot de passe pour le compte Administrateur local du serveur et cliquer sur Terminer.

12. Contrairement à Windows 10 où un simple clic souris fait accéder à l’écran de saisie du mot de passe, Windows Server impose encore le célèbre CTRL + ALT + SUPPR pour arriver à la fenêtre de connexion (un peu embêtant avec une VM dont l’accès se fait depuis un navigateur web).

13. On arrive sur le Bureau de Windows Server 2019 et le Gestionnaire de serveur se lance automatiquement. Un popup informe que l’on peut gérer cette machine depuis une console Windows Admin Center.

14. Cliquer sur « Configurer ce serveur local » pour paramétrer les premières informations de la machine :

  • Nom de l’ordinateur pour le reconnaitre plus facilement sur le réseau
  • Groupe de travail ou jonction à un domaine
  • Bureau à distance (activer pour autoriser la prise en main distante TSE / RDP)
  • Ethernet (adresse IP fixe ou attribuée par DHCP, auquel cas il n’y a rien à faire sur ce serveur)
  • Windows Update pour télécharger les dernières mises à jour OS
  • Windows Defender : la protection Microsoft contre les virus, les logiciels malveillants et espions

15. Dans le cas d’une machine virtuelle, installer les drivers (VMware Tools par exemple) pour faire reconnaitre tous les périphériques virtuels. Avec un serveur physique, utiliser les drivers fournis par le constructeur (HP, Dell…) pour bénéficier des pilotes optimisés pour le matériel. Sinon, Windows Update devrait trouver les drivers manquants.

16. Utiliser la console Gestionnaire de serveur pour joindre un domaine en tant que serveur membre, ajouter des rôles, des fonctionnalités, se connecter à des services cloud.

Curieusement, Windows Server 2019 Standard avec interface graphique est livré avec Internet Explorer 11 et pas Microsoft Edge. Paint, Windows Media Player et l’outil de capture d’écran sont aussi livrés d’origine, comme sur Windows 10. Le menu Démarrer, les Paramètres et le centre de notifications sont semblables à ce que l’on trouve sur un poste Windows 10.

Catégories
Intermédiaire Windows 10

Installer Windows 10 version 1903 « May 2019 Update »

Un ordinateur à réinstaller parce qu’il plante de trop ? Un PC tout neuf acheté sans système d’exploitation ? Panne du disque dur et remplacement par un disque SSD super rapide ? Pour toutes ces raisons et d’autres encore, il vous faut installer un nouveau Windows 10 sur l’ordinateur fixe ou portable de la maison. Dans les petites et moyennes entreprises, la procédure est la même mais cette opération est confiée à un informaticien ou à un prestataire informatique externe.

Ce tutoriel détaille toutes les étapes pour installer Windows 10 May 2019 Update, du démarrage de l’ordinateur jusqu’à l’arrivée sur le Bureau de Windows 10. D’ailleurs, le Bureau est maintenant en thème clair, et pas foncé comme entre 2015 et 2018. Un changement esthétique qui pourra perturber les personnes sensibles au contraste de couleurs. Retrouvez nos guides d’accessibilité pour personnes malvoyantes et en situation de déficience visuelle, comme par exemple agrandir la taille des textes de Windows, changer le contraste ou zoomer sur les pages internet.

Cette procédure d’installation de Windows 10 fonctionne pour tous les ordinateurs, qu’ils soient fixes ou portables, pour Windows 10 Famille, Professionnel, Entreprise, Education. Les tablettes avec Windows 10 complet peuvent aussi être installées selon ce mode d’emploi mais le tout est de pouvoir démarrer sur une clé USB avec le setup de W10.

Windows 10 version 1903, appelée May 2019 Update, reçoit le numéro exact de version (build) 18362.30. Les prérequis matériels ne changent pas avec un processeur double coeur ou mieux, un minimum de 4Go de RAM pour une utilisation bureautique / internet et au moins 8Go de mémoire vive si l’ordinateur est utilisé pour des jeux vidéo, de la retouche photo et vidéo ainsi que des logiciels lourds (CAO, création de musique, etc). Le disque dur ou SSD doit avoir une taille minimale de 32Go pour pouvoir y installer Windows 10 édition mai 2019.

 

Installer Windows 10 (1903) May 2019 Update

Pensez à débrancher tous les périphériques USB de l’ordinateur avant de démarrer l’installation : clé USB, disque dur externe, carte SD, imprimante, smartphone, appareil photo, etc.

1. Démarrer l’ordinateur sur la clé USB ou le DVD de Windows 10 version 1903 (version de mai 2019). Pour une machine virtuelle, charger le fichier ISO dans les paramètres VMware, Hyper-V ou VirtualBox.

2. Confirmer la langue (Français), le format d’heure et de monnaie et le type de clavier utilisé (le standard Français pour un clavier de type azerty). Cliquer sur Suivant pour continuer.

3. Cliquer sur « Installer maintenant » afin de démarrer l’opération.

4. Renseigner la clé de produit de Windows 10. Il s’agit du numéro de série qui correspond à la licence Windows 10 Famille, Professionnel, Education ou Entreprise. Si la licence Windows est intégrée dans l’ordinateur (PC récent acheté avec Windows), l’assistant ne demandera pas quelle version installer et choisira automatiquement la bonne édition de Windows 10, Famille ou Pro.  Si vous n’avez pas de clé de produit reçu avec la licence achetée chez Microsoft ou sur un autre site marchand, cliquer sur le message en bas « Je n’ai pas de clé de produit (Product key) » et choisir l’édition à installer (Famille, Pro, Entreprise, Education), ou utiliser ce numéro de série temporaire pour pouvoir installer Windows 10 Famille (pas besoin de keygen mais il faudra ensuite modifier cette clé pour activer le système) : TX9XD-98N7V-6WMQ6-BX7FG-H8Q99

5. Pour continuer, Accepter le contrat de licence et cliquer sur Suivant.

6. Cliquer sur le type d’installation « Personnalisé : installer uniquement Windows (avancé) » pour gérer le disque dur.

7. Sélectionner le disque dur de l’ordinateur. Il n’y a qu’un seul choix dans le cas d’un seul disque dur vierge ou une seule partition vide (Disque 0 est le disque principal du PC), sinon indiquer le lecteur système où sera installé Windows (de préférence un disque SSD si l’ordinateur en est équipé).

Si vous avez plusieurs disques reconnus, faites attention à ne pas effacer le disque ou la partition qui contient les fichiers personnels. On peut les identifier part leur taille ou leur nom mais en cas de doute, annulez l’opération et venez poser la question sur le forum Windows Facile.

Si un système d’exploitation était déjà présent sur le disque (Windows 10, une autre version de Windows ou une distribution Linux), il est recommandé de supprimer les partitions existantes à l’exception des partitions qui regroupent les fichiers personnels (documents, photos, vidéos…).

Pour formater un disque dur, sélectionner une à une les partitions affichées et cliquer sur « Supprimer » (attention d’avoir bien sauvegardé les données avant d’exécuter cette opération irréversible).

Pour créer une première partition sur un disque vierge dans l’optique d’en créer une deuxième, cliquer sur « Nouveau » et indiquer la taille à allouer. La deuxième partition pourra être gérée plus tard grâce à la Gestion du disque Windows. Une fois de plus, en cas de doute, venez demander confirmation sur le forum.

8. L’installation de Windows 10 dure plus ou moins longtemps selon les performances de l’ordinateur mais aucune question n’est posée avant le redémarrage du PC.

9. Après redémarrage de l’ordinateur, quelques étapes de validation sont nécessaires pour terminer la configuration de Windows. Il ne faut pas s’inquiéter si l’ordinateur parle tout seul. La voix féminine est l’assistant vocal de Windows 10, qui guide à travers les étapes de configuration. La première question est de savoir dans quel pays l’ordinateur sera utilisé : France ou autre pays du monde.

10. Valider la disposition du clavier selon le type de clavier utilisé (azerty, qwerty, qwertz).

11. Faut-il ajouter une deuxième disposition de clavier ? Cliquer sur « Ignorer » sauf si vous comptez utiliser un clavier qwerty en complément d’un clavier azerty, par exemple.

12. Si le PC est connecté avec un câble réseau Ethernet, la question ne sera pas posée (sauf si configuration proxy à renseigner pour accéder à internet). Si c’est en Wifi que la connexion internet se fait, il faut configurer la connexion au réseau sans-fil par son nom et son mot de passe (clé de sécurité WEP ou WPA) pour s’y connecter et avoir une recherche automatique de mises à jour Windows.

13. A l’écran « Se connecter avec Microsoft » , renseigner une adresse e-mail pour connecter le compte Microsoft à Windows 10. Si cette adresse avait déjà été utilisée sur Windows 8, 8.1 ou 10, sur cet ordinateur ou un autre, les paramètres de personnalisation seront repris et la configuration sera automatiquement reprise (par exemple, la couleur du thème Windows) et le compte mail Courrier pré-configuré.

Pour ne pas utiliser de compte Microsoft, c’est-à-dire rester en compte local, il faut choisir « Compte hors connexion » en bas à gauche et suivre les étapes.

14. Indiquer le mot de passe de cette adresse mail pour connecter Windows 10.

15. L’assistant de configuration propose maintenant de Configurer un code confidentiel pour éviter d’avoir à saisir le mot de passe complexe de l’adresse e-mail. Cliquer sur « Définir un PIN » pour déverrouiller rapidement l’ordinateur ou ne pas s’en soucier en cliquant sur « Le faire ultérieurement » : cela évite de saisir un long mot de passe en indiquant uniquement quelques chiffres rapides à taper au clavier, tout en conservant une bonne sécurité de mot de passe sur la boite mail.

16. Cet écran propose de garder un historique des activités. Ce n’est utile que si vous utilisez plusieurs ordinateurs, tous configurés avec le même compte Microsoft (la session Windows). C’est l’une des nouvelles fonctionnalités apportées par 1809. Nous choisissons « Non » en sachant qu’il sera toujours possible d’activer cette option par la suite.

17. « Obtenir de l’aide de votre assistante numérique » Répondre « Refuser » si vous ne voulez pas être suivi par cet assistant vocal Cortana ou « Accepter » si vous voulez que votre ordinateur vous parle. On peut aussi décocher « Demander à Cortana de répondre à Hey Cortana » . Il s’agit de l’équivalent de Siri sur iPhone ou Google Now sur Android.

18. Facultatif : Une option propose de lier le téléphone à l’ordinateur. Cliquer sur « Plus tard » (en bas à gauche) pour le faire ultérieurement ou pas du tout.

19. Facultatif : L’écran « Accédez à vos fichiers, où que vous soyez » correspond à l’utilisation par défaut de OneDrive, le service de sauvegarde cloud de Microsoft. Choisir « Non » pour éviter que tous les documents soient automatiquement enregistrés sur OneDrive et donc devienne payant dès le dépassement des 5Go gratuits. Il est bien sûr possible d’activer cette option dans le futur.

20. S’en suit une série de questions. La première, savoir si vous souhaitez utiliser la reconnaissance vocale pour parler à son ordinateur (question un peu redondante avec la demande de Cortana). « Ne pas utiliser » :

21. Windows peut-il accéder à votre emplacement ? C’est utile pour l’application météo intégrée au menu Démarrer ou créer un itinéraire routier, par exemple. Sinon, « Non » :

22. Pour retrouver un ordinateur portable ou une tablette volé ou perdu, on peut activer la fonction « Localiser mon appareil » qui sera lié au compte Microsoft de la session Windows (l’équivalent de Localiser mon iPhone sur iOS). Bien sûr, l’activation de la fonction précédente est nécessaire pour localiser son ordinateur Windows 10, ainsi qu’une connexion internet pour que l’emplacement géographique de l’ordinateur soit envoyé chez Microsoft.

23. Les données de diagnostic « basique » seront amplement suffisantes pour aider Microsoft.

24. Pour améliorer la reconnaissance manuscrite et clavier, on peut dire Oui afin d’envoyer ses données à Microsoft .. mais nous dirons Non car nous n’utilisons pas de stylet (stylo tactile) sur la grande majorité des ordinateurs.

25. Les conseils fournis par Microsoft pourront se baser sur les données récoltées. On peut les utiliser pour résoudre vos futurs problèmes : Oui.

26. Activer ou pas les publicités ciblées pour recevoir des pubs de couches parce que vous venez d’avoir un bébé ? Non !

27. Encore quelques instants pour que la session se configure : Bonjour, Encore quelques minutes, Cette opération peut durer plusieurs minutes, N’éteignez pas votre PC, Vous y êtes presque…

… et bienvenue sur le Bureau de « Windows 10 May 2019 Update » fraichement installé avec le nouveau style clair de Windows 10 !

Catégories
Expert Windows 7

Installer Windows 7 sur un ordinateur Dell acheté avec Windows 10

Aujourd’hui, acheter neuf un ordinateur Dell signifie recevoir Windows 10 préinstallé. Dans certains cas, comme avec la gamme Optiplex, Latitude ou Inspiron, il est possible d’avoir un OS Linux (Ubuntu, par exemple), utile pour les entreprises qui disposent déjà de licences Windows en volume et qui ne souhaitent donc pas payer deux fois leur système d’exploitation. Pour ces mêmes sociétés qui veulent installer du Windows sur leur parc de nouvelles machines, mais pas du Windows 10, ce tutoriel explique comment installer un autre système d’exploitation, par exemple Windows 7, sur un PC fixe ou portable Dell acheté avec Windows 10.

Ce guide a été réalisé sur un Dell Latitude mais la procédure est la même sur la gamme Dell Inspiron, Vostro, Optiplex, Precision…

 

Installer Windows 7 (ou autre OS) avec un Bios UEFI Dell

1. Démarrer  l’ordinateur et appuyer sur la touche F12 de manière répétée, pour accéder aux options de démarrage.

2. L’actuel Boot mode est sûrement configuré sur « UEFI ; Secure Boot ON » : se déplacer sur « Change Boot Mode Settings » avec les flèches du clavier et valider.

3. Changer le mode de démarrage pour « Legacy Boot Mode, Secure Boot OFF » et valider.

4. Valider la modification « Do you wish to proceed » par Yes et confirmer par Apply the changes.

5. L’ordinateur redémarre et le système Windows 10 ne démarrera pas. Insérer le DVD ou la clé USB pour installer un nouveau système d’exploitation, redémarrer le PC et appuyer sur F12.

6. Se placer dans le groupe « Legacy Boot » et choisir le support d’installation : « USB Storage Device » ou « CD/DVD/CDRW Drive »

7. On peut donc maintenant installer Windows 7, Windows 8, Ubuntu, Debian, Fedora ou autre système d’exploitation.

 

Revenir en Windows 10

1. Démarrer l’ordinateur et appuyer sur F12 pour charger le menu de démarrage.

2. Aller sur « Change Boot Mode Settings » et remettre « UEFI Boot Mode, Secure Boot ON » .

3. Installer le système d’exploitation d’origine, Windows 10. Suivre ce tutoriel pour télécharger une clé USB Windows 10.

Catégories
Expert Téléchargement

Télécharger et installer SharePoint 2019

La solution SharePoint est une suite de logiciels développée par Microsoft pour fournir des portails et des applications web au sein d’une entreprise. Souvent utilisée pour de la gestion électronique de documents (GED) et de contenu (CMS), SharePoint existe en version online avec la suite Office 365 Business ou en version on premise en tant que logiciel à installer sur des serveurs d’entreprise.

Après être passée par différentes appellations (Windows SharePoint Services – WSS, Microsoft Office SharePoint Server – MOSS), Microsoft n’a conservé que le simple nom SharePoint. Les licences on premise sont de type CAL, par user ou par device.

Cette page détaille la liste des pré-requis techniques pour installer la version 2019 de SharePoint, où télécharger le fichier ISO complet et comment installer la suite logicielle en donnant un serial pour essayer le produit.

 

Prérequis SharePoint Server 2019

Hardware : CPU 4 coeurs en 64 bits ; 16Go de RAM minimum ; disque dur système 80Go et 100Go pour la partition de données

OS : Sont uniquement supportés Windows Server 2016 et Windows Server 2019, Standard ou Datacenter.

SGBD : SQL Server Express n’est pas pris en charge. De même que Azure SQL Database (service SaaS).

Office : Le client Office 2010 est la version minimale prise en charge mais il ne sera pas possible d’installer Office 2019 sur le même serveur qui héberge SharePoint Server 2019.

Le reste des prérequis SharePoint 2019 est disponible ici.

 

Télécharger Microsoft SharePoint Server 2019

1. Aller sur cette page Microsoft pour télécharger le fichier ISO de SharePoint Server 2019.

2. Valider la langue et cliquer sur Télécharger.

3. Le fichier officeserver.img pèse 3,6Go.

 

Installer Microsoft SharePoint 2019

1. Double cliquer sur le fichier officeserver.img pour monter l’image disque.

2. Installer les prérequis.

3. Installer SharePoint Server 2019.

4. Utiliser les clés suivantes pour évaluer la suite logicielle :

  • Clé SharePoint 2019 Standard : 2G22J G7C38 WHKMK F2DPD HPNPV
  • Clé SharePoint 2019 Entreprise : YY7J6 2W2P7 GG8B2 M692G 8N2JP

Ces licences sont valables pour une trial de 180 jours, soit environ 6 mois. On pourra changer la clé de produit et conserver la configuration appliquée avant une mise en production.

 

Tutoriel d’installation SharePoint Server 2019

Deux guides à suivre pour installer un serveur SharePoint 2019.

Version pas à pas avec des screenshots ici.

Version vidéo ci-dessous :

Catégories
Intermédiaire Windows 10

Installer Windows 10 1809 October Update

Après des débuts chaotiques, la mise à jour October Update 1809 pour Windows 10 est enfin stabilisée. Microsoft a corrigé les erreurs et la version actuelle de W10 1809 est fiable, prête à être installée sur les ordinateurs du monde entier. Après avoir téléchargé l’installation depuis ce mode d’emploi, vous avez une clé USB prête à être utilisée pour réinstaller Windows 10 sur votre ordinateur qui plante trop souvent, installer un système vierge (fresh install) sur un nouveau PC fraichement acheté ou assemblé, ou encore pour essayer la dernière version de l’OS Microsoft au sein d’une machine virtuelle (VM). Ce tutoriel détaille toutes les étapes pour installer Windows 10 October Update 1809, du démarrage de l’ordinateur jusqu’à l’arrivée sur le Bureau de W10.

Cette procédure fonctionne pour tous les ordinateurs, qu’ils soient fixes ou portables, pour Windows 10 Famille, Professionnel, Entreprise, Education.

Pour faire une simple mise à jour depuis une version antérieure Windows 10 vers 1809, suivre ce guide.

 

Télécharger Windows 10 édition 1809

En prérequis, il faut avoir à disposition une clé USB ou un DVD avec l’installation de W10 1809. On peut télécharger gratuitement le fichier ISO, le graver sur disque ou en faire une clé USB bootable.

Télécharger “Windows 10 October Update 1809 - Media Creation Tool” Windows10au1809-CreationTool.exe – Téléchargé 25354 fois – 18 Mo

 

Installer Windows 10 version 1809 October Update

1. Démarrer l’ordinateur sur la clé USB ou le DVD de Windows 10 version 1809 (version Octobre 2018). Pour une machine virtuelle, charger le fichier ISO dans les paramètres VMware, Hyper-V ou VirtualBox.

2. Confirmer la langue (Français), le format d’heure et de monnaie et le type de clavier utilisé (le standard Français pour un clavier de type azerty). Cliquer sur Suivant pour continuer.

3. Cliquer sur « Installer maintenant » afin de démarrer l’opération.

4. Renseigner la clé de produit de Windows 10. Il s’agit du numéro de série qui correspond à la licence Windows 10 Famille, Professionnel, Education ou Entreprise. Si vous n’avez pas de clé de produit, cliquer sur le message en bas « Je n’ai pas de clé de produit (Product key) » et choisir l’édition à installer (Famille, Pro, Entreprise, Education), ou utiliser cette clé serial temporaire pour pouvoir installer Windows 10 Famille mais il faudra ensuite la modifier pour activer le système : TX9XD-98N7V-6WMQ6-BX7FG-H8Q99

5. Pour continuer, Accepter le contrat de licence et cliquer sur Suivant.

6. Cliquer sur le type d’installation « Personnalisé : installer uniquement Windows (avancé) » pour gérer le disque dur.

7. Sélectionner le disque dur de l’ordinateur. Il n’y a qu’un seul choix dans le cas d’un seul disque dur vierge ou une seule partition vide (Disque 0 est le disque principal de l’ordinateur), sinon indiquer le lecteur système où sera installé Windows (disque dur HDD ou stockage SSD).

Si vous avez plusieurs disques reconnus, faites attention à ne pas effacer le disque ou la partition qui contient les fichiers personnels. On peut les identifier part leur taille ou leur nom mais en cas de doute, annulez l’opération et venez poser la question sur le forum Windows Facile.

Si un système d’exploitation était déjà présent sur le disque (Windows ou autre), il est recommandé de supprimer les partitions existantes à l’exception des partitions qui regroupent les fichiers personnels (documents, photos, vidéos…).

Pour formater un disque dur, sélectionner une à une les partitions affichées et cliquer sur Supprimer (attention d’avoir bien sauvegardé les données avant d’exécuter cette opération irréversible).

Pour créer une première partition sur un disque vierge, dans l’optique d’en créer une seconde, cliquer sur « Nouveau » et indiquer la taille à allouer. La deuxième partition pourra être gérée plus tard grâce à la Gestion du disque Windows. Une fois de plus, en cas de doute, venez demander confirmation sur le forum.

8. L’installation de Windows 10 dure plus ou moins longtemps selon les performances de l’ordinateur.

9. Après redémarrage de la machine, quelques étapes de validation sont nécessaires pour terminer la configuration de Windows. La première question est de savoir dans quel pays l’ordinateur sera utilisé : France ou autre pays du monde.

10. Valider la disposition du clavier selon le type de clavier utilisé (azerty, qwerty, qwertz).

11. Faut-il ajouter une deuxième disposition de clavier ? Cliquer sur « Ignorer » sauf si vous comptez utiliser un clavier qwerty en complément d’un clavier azerty, par exemple.

12. Si le PC est connecté avec un câble réseau Ethernet, la question ne sera pas posée (sauf si configuration proxy à renseigner). Si c’est en Wifi que la connexion internet se fait, ajouter le réseau sans-fil par son nom et renseigner le mot de passe (clé de sécurité WEP ou WPA) pour s’y connecter et avoir une recherche automatique de mises à jour Windows.

13. A l’écran « Se connecter avec Microsoft » , renseigner une adresse e-mail pour connecter le compte Microsoft à Windows 10. Si cette adresse avait déjà été utilisée sur Windows 8, 8.1 ou 10, sur cet ordinateur ou un autre, les paramètres de personnalisation seront repris et la configuration sera automatique (par exemple, la couleur du thème Windows).

Pour ne pas utiliser de compte Microsoft, c’est-à-dire rester en compte local, il faut choisir « Compte hors connexion » en bas à gauche et suivre les étapes.

14. Ecrire le mot de passe de cette adresse mail pour connecter Windows 10.

15. L’assistant de configuration propose maintenant de Configurer un code confidentiel pour éviter d’avoir à saisir le mot de passe complexe de l’adresse e-mail. Cliquer sur « Définir un PIN » pour déverrouiller rapidement l’ordinateur ou ne pas s’en soucier en cliquant sur « Le faire ultérieurement » : cela évite de saisir un long mot de passe en indiquant uniquement quelques chiffres rapides à taper au clavier, tout en conservant une bonne sécurité de mot de passe sur la boite mail.

16. Une option propose de lier le téléphone à l’ordinateur. Cliquer sur « Plus tard » (en bas à gauche) pour le faire ultérieurement ou pas du tout.

17. L’écran « Accédez à vos fichiers, où que vous soyez » correspond à l’utilisation par défaut de OneDrive, le service de sauvegarde cloud de Microsoft. Choisir « Non » pour éviter que tous les documents soient automatiquement enregistrés sur OneDrive et donc devienne payant dès le dépassement des 5Go gratuits. Il est bien sûr possible d’activer cette option dans le futur.

18. « Voulez-vous que Cortana soit votre assistante personnelle ? » Répondre « Refuser » si vous ne voulez pas être suivi par cet assistant vocal ou « Accepter » si vous voulez que votre ordinateur vous parle. Il s’agit de l’équivalent de Siri sur iPhone ou Google Now sur Android.

19. Cet écran propose de garder un historique des activités. Ce n’est utile que si vous utilisez plusieurs ordinateurs, tous configurés avec le même compte Microsoft (la session Windows). C’est l’une des nouvelles fonctionnalités apportées par 1809. Nous choisissons « Non » en sachant qu’il sera toujours possible d’activer cette option par la suite.

20. S’en suit une série de questions. La première, savoir si vous souhaitez utiliser la reconnaissance vocale pour parler à son ordinateur (question un peu redondante avec la demande de Cortana). « Ne pas utiliser » :

21. Windows peut-il accéder à votre emplacement ? C’est utile pour l’application météo intégrée au menu Démarrer ou créer un itinéraire routier, par exemple. Sinon, « Non » :

22. Pour retrouver un ordinateur portable ou une tablette volé ou perdu, on peut activer la fonction « Localiser mon appareil » qui sera lié au compte Microsoft de la session Windows (l’équivalent de Localiser mon iPhone sur iOS). Bien sûr, l’activation de la fonction précédente est nécessaire pour localiser son ordinateur Windows 10, ainsi qu’une connexion internet pour que l’emplacement géographique de l’ordinateur soit envoyé chez Microsoft.

23. Les données de diagnostic « basique » seront amplement suffisantes pour aider Microsoft.

24. Pour améliorer la reconnaissance manuscrite et clavier, on peut dire Oui afin d’envoyer ses données à Microsoft .. mais nous dirons Non car nous n’utilisons pas de stylet (stylo tactile) sur la grande majorité des ordinateurs.

25. Les conseils fournis par Microsoft pourront se baser sur les données récoltées. On peut les utiliser pour résoudre vos futurs problèmes : Oui.

26. Activer ou pas les publicités ciblées pour recevoir des pubs de couches parce que vous venez d’avoir un bébé ? Non !

27. Encore quelques instants pour que la session se configure…

 

… et ensuite, bienvenue sur le Bureau de Windows 10 October Update tout neuf !

Catégories
Expert Windows Server 2019

Créer une clé USB pour Windows Server 2019

Si la majorité des serveurs actuels sont virtualisés, c’est-à-dire hébergés en tant que machine virtuelle sur un hyperviseur VMware vSphere ou Microsoft Hyper-V, on peut encore avoir besoin d’un serveur physique pour des machines de calcul intensif, pour des bases de données ou simplement pour réaliser des tests avant mise en production. Puisque le support DVD est obsolète, voici une méthode simple pour créer une clé USB d’installation de Windows Server 2019 à partir d’un fichier ISO (et son lien pour le télécharger). Cette clé USB bootable sera également plus rapide en copie de fichiers qu’un simple disque dans un lecteur DVD. Le serveur physique n’a pas encore dit son dernier mot !

 

Télécharger Windows Server 2019

Suivre ce guide pour télécharger Windows Server 2019 en ISO, MSDN ou version d’évaluation.

 

Créer une clé USB d’installation de Windows Server 2019 depuis un fichier ISO

1. Télécharger l’utilitaire « Windows 7 USB DVD Download Tool » depuis un PC Windows.

Télécharger “Windows USB DVD Download Tool” Windows-USB-DVD-Download-Tool.exe – Téléchargé 1144381 fois – 3 Mo

Ce logiciel est compatible avec toutes les versions de Windows : 10, 8, 7, Server 2012 / R2, 2016 et bien sûr 2019.

2. Installer le programme Windows-USB-DVD-Download-Tool.exe tout juste téléchargé.

3. Brancher une clé USB (taille minimum 8Go).

4. Ouvrir le logiciel Windows 7 USB DVD Download Tool (qui n’est pas réservé à Windows 7), cliquer sur Browse pour charger le fichier ISO de Windows Server 2019 et continuer avec Next.

5. Cliquer sur le bouton bleu « USB Device » :

6. Sélectionner la clé USB et démarrer le processus en cliquant sur le bouton vert « Begin copying » :

7. Confirmer l’effacement de la clé USB par « Erase USB Device » et confirmer par « Oui » :

8. La préparation de la clé de démarrage WS19 dure quelques minutes.

9. Par défaut, la clé n’a pas de nom explicite. Aller dans l’Explorateur Windows pour renommer la clé USB afin de se rappeler de son contenu une fois rangée dans un tiroir.

10. La clé USB est maintenant prête à être utilisée. L’éjecter proprement et l’utiliser installer Windows Server 2019, l’OS serveur de Microsoft sorti fin d’année 2018.

Catégories
Débutant Logiciels macOS

Installer Office 2019 sur Mac

L’habituelle suite logiciel Microsoft Office est maintenant commercialisée en version 2019, toujours compatible Apple Mac OS, avec les logiciels Word, Excel, PowerPoint, Outlook et OneNote. En version alternative à Windows, l’édition 2019 est vendue sous deux appellations : Office Famille et Etudiant 2019 et Office Famille et Petite entreprise 2019 (pas de Office Professionnel 2019 sur Mac).

Ce guide explique comment télécharger et installer le pack Office 2019 pour macOS. La procédure est la même pour tous les ordinateurs Apple : iMac, Macbook, Mac mini, Mac Pro… Sur iOS (iPhone, iPad), les applications Word, Excel, OneNote et PowerPoint se trouvent sur l’AppStore. Des programmes gratuits et l’on peut même accéder à ses documents du cloud OneDrive. Microsoft affirme qu’il n’est pas possible d’avoir plusieurs versions d’Office sur la même machine, il faudra donc désinstaller Office 2016 pour Mac avant d’y installer l’édition 2019.

Alors que le pack Office 2019 pour Windows est réservé à Windows 10, la version Office 2019 Mac est compatible avec les trois versions les plus récentes de macOS, soit macOS 10.12 Sierra (sorti fin 2016), macOS 10.13 High Sierra et macOS 10.14 Mojave. Les anciennes versions ne sont pas prises en charge mais peut-être que Mac OS X 10.11 El Capitan peut faire tourner Office 2019.

 

Télécharger et installer pack Microsoft Office 2019 pour macOS

1. Aller sur le site de téléchargement Microsoft Office : https://www.office.com/setup

2. Se connecter avec un compte Microsoft ou créer un compte.

3. Entrer la clé de produit indiquée sur la carte Microsoft Office. Celle-ci est masquée derrière la barre grise, zone à gratter comme un ticket de jeu.

4. Une fois dans le compte Microsoft Office et identifié, demander le téléchargement gratuit de Office 2019 pour Mac en cliquant sur « Installer » :

5. Le fichier dmg se télécharge. L’ouvrir et le glisser vers l’icône Applications pour démarrer l’installation du pack Office.

6. Introduction à l’install Office pour Mac.

7. Accepter le contrat de licence.

8. Tous les programmes Office vont occuper 9Go sur le disque dur Macintosh HD. Laisser le chemin par défaut mais si besoin, on peut aussi choisir un emplacement différent pour les logiciels.

9. Valider l’installation avec le mot de passe de la session Mac OS.

10. La copie des fichiers démarre et la vitesse d’installation dépend des performances de la machine.

11. A la fin de l’opération, un message avertit que L’installation a réussi.

12. Ouvrir un programme : Word, Excel, PowerPoint. Se connecter avec le compte Microsoft précédemment utilisé pour télécharger le logiciel Office Mac.

13. Après quelques clics, l’application Microsoft Word est fonctionnelle sur Mac.

14. Ouvrir les autres programmes Office (Excel, PowerPoint) pour confirmer leur bon fonctionnement. Le pack Office est bien installé sur l’ordinateur Apple.

Catégories
Expert Windows Server 2016

Installer .NET Framework 2.0 sur Windows Server 2016

Si Windows Server 2016 est livré d’origine avec le cadriciel .NET Framework en version 4, des programmes plus anciens peuvent demander la présence d’une ancienne version du framework. Ce tutoriel explique comment installer .NET Framework 2.0 sur Windows Server 2016, en sachant que seront aussi installés les versions 3.0 et 3.5 du composant Microsoft. Une procédure qui ne nécessite pas de connexion internet mais qui peut demander à insérer le support d’installation de WS2016. Ce guide est compatible avec les serveurs physiques et les machines virtuelles.

 

Windows Server 2016 : installer .NET Framework 2.0 (avec 3.0 et 3.5)

1. Ouvrir le Gestionnaire de serveur Windows Server.

2. A gaucher, cliquer sur « Tous les serveurs » puis faire un clic droit sur le serveur en question pour choisir « Ajouter des rôles et fonctionnalités » :

3. Choisir le type « Installation basée sur un rôle ou une fonctionnalité » :

4. S’il y en a plusieurs, sélectionner le serveur dans la liste et valider par Suivant.

5. Ne rien cocher à la page « Rôles de serveurs » et faire simplement Suivant pour passer à l’écran des fonctions.

6. Dans « Fonctionnalités » , cocher la ligne « Fonctionnalités de .NET Framework 3.5 » : en déroulant la ligne, on peut voir « .NET Framework 3.5 (inclut .NET 2.0 et 3.0) » ce qui confirme que le .NET 2.0 sera installé. Cliquer sur Suivant pour continuer.

7. L’écran de Confirmation résume ce qui sera installer, à savoir le composant .NET Framework dans les versions 2.0, 3.0 et 3.5.

8. Cliquer sur le bouton « Installer » pour démarrer le processus.

9. Facultatif : cet avertissement peut apparaitre :

Ou ce message d’erreur si la notification n’a pas été prise en compte :

La solution est alors de « Spécifier un autre chemin d’accès source » sur le dernier écran avant installation, pour indiquer le chemin d’accès vers le DVD, la clé USB ou l’ISO d’installation de Windows Server 2016 afin que l’assistant y charge les fichiers nécessaires, par exemple dans D:\sources\sxs.

10. Après quelques instants, la fonctionnalité est installée en 2.0 mais aussi 3.0 et 3.5.

11. Fermer la fenêtre du Gestionnaire de serveur. Il n’est pas nécessaire de redémarrer Windows (sauf si l’assistant le demande explicitement).

12. Des mises à jour peuvent être disponibles. Ouvrir Windows Update de WS2016 pour télécharger les dernières corrections pour les composants .NET Framework 2.0, 3.0 et 3.5.

Catégories
Expert Windows Server 2012 / R2 Windows Server 2016

Installer des rôles et fonctionnalités Windows Server en PowerShell

De plus en plus, les serveurs Windows se pilotent en ligne de commande. Moins de Bureau à distance et plus d’écrans remplis de ligne de code comme dans les films, cela fait penser à de l’administration système UNIX / Linux mais c’est surtout plus pratique pour ajouter des logiciels, gérer la maintenance ou simplement obtenir des informations sur une machine. Microsoft a déployé Windows PowerShell depuis de nombreuses années mais les versions abouties de la suite logicielle est vraiment efficace depuis Windows Server 2012, un OS qui ne brillait pas pour son interface graphique (similaire à Windows 8) mais par ces cmdlets complètes en PS. Ce tutoriel explique comment lister, installer et désinstaller des fonctionnalités système Windows Server avec des commandes PowerShell.

Ces commandes nécessites d’utiliser PowerShell avec les droits Administrateur pour l’élévation des privilèges demandée par ces opérations.

 

Liste des fonctionnalités Windows Server

Get-WindowsFeature

La commande Get-WindowsFeature dresse la liste complète des fonctionnalités de Windows Server. La colonne de droite indique le nom PowerShell de ces fonctions du système d’exploitation serveur.

On peut repérer celles qui sont installées par le sigle [X] devant chaque ligne ou en utilisant le filtre suivant :

Get-WindowsFeature | Where{$_.Installed -eq $true}

 

Installer une fonctionnalité Windows Server en PowerShell

Install-WindowsFeature -Name NOM

Le cmdlet Install-WindowsFeature permet d’ajouter une fonction au serveur. Par exemple « Install-WindowsFeature NET-Framework-Core » pour installer .NET Framework.

Install-WindowsFeature remplace Add-WindowsFeature qui était utilisée pour installer des rôles, des fonctionnalités et des services sous Windows Server 2008 R2.

Pour ajouter la fonction et ses dépendances (souvent utile), ajouter l’argument « -IncludeAllSubFeature » à la fin de la commande.

Pour lancer l’installation sur un serveur distant, ajouter « -ComputerName NOMSERVER » à la fin de la ligne.

Si un redémarrage est nécessaire, on peut l’automatiser avec « -Restart » sur le cmdlet.

Détails sur Install-WindowsFeature

Install-WindowsFeature
[-Name] <Feature[]>
[-Restart]
[-IncludeAllSubFeature]
[-IncludeManagementTools]
[-Source <String[]>]
[-ComputerName <String>]
[-Credential <PSCredential>]
[-LogPath <String>]
[-WhatIf]
[-Confirm]
[<CommonParameters>]

 

Désinstaller un rôle Windows Server en PS

Uninstall-WindowsFeature

La commande Uninstall-WindowsFeature est à utiliser pour supprimer une fonctionnalité de Windows Server.

Par exemple « Get-WindowsFeature | Where-Object -FilterScript { $_.Installed -Eq $TRUE } | Uninstall-WindowsFeature » va désinstaller tous les rôles et fonctions actuellement installés sur Windows Server 2012 / R2 ou 2016.

Catégories
Intermédiaire Windows 10

Créer une clé USB d’installation de Windows 10 April Update (1803)

Si les installations de Windows étaient auparavant livrées sur CD ou DVD, la clé USB s’est depuis imposée comme support de référence. Capacité plus importante, débit plus rapide et souplesse d’utilisation (on peut l’effacer et y copier une nouvelle version), ce guide explique comment créer une clé USB bootable avec Windows 10 dans sa version 1803 April Update.

Ce processus se fait avec un utilitaire Microsoft, légal, gratuit et simple à suivre, afin d’obtenir les fichiers à copier sur la clé. Le téléchargement du setup d’installation et l’installation sont également gratuits, l’activation se fera automatiquement si l’ordinateur avait été vendu avec une licence Windows 10 ou pourra se faire avec une clé de produit (numéro de série W10).

Quelques prérequis sont nécessaires : disposer d’une clé USB de 8Go minimum (qui sera effacée) et d’un ordinateur Windows. Peu importe la version de Windows, ce programme fonctionne avec Windows 7, 8 et bien sûr 10. On obtiendra ensuite une clé USB qui pourra être utilisée pour réinstaller un ordinateur en panne, un nouveau PC ou autre utilisation. Les techniciens en informatique seront ravis d’avoir une clé USB rapide pour installer des Windows en série chez les clients et en atelier.

Si le besoin est d’installer April Update sur le même ordinateur, suivre ce tutoriel pour mettre à jour un ordinateur Windows 10 vers April Update 1803. Ici sont listées les nouveautés de W10 version 1803.


Télécharger une clé USB pour installer Windows 10 1803 April Update

1. Brancher une clé USB de minimum 8Go sur un port USB de l’ordinateur. Attention, celle-ci sera formatée durant le processus.

2. Télécharger le logiciel officiel de Microsoft pour préparer la clé USB : Windows10au1803-CreationTool.exe

Télécharger “Windows 10 April Update 1803 - Media Creation Tool” Windows10au1803-CreationTool.exe – Téléchargé 310043 fois – 18 Mo

3. Ouvrir le fichier téléchargé et cliquer sur Oui pour ouvrir le programme.

4. Accepter le contrat de licence.

5. A l’écran Que voulez-vous faire, sélectionner « Créer un support d’installation (clé USB, DVD ou fichier ISO) pour un autre PC » et cliquer sur Suivant :

6. Valider la langue, l’édition de Windows 10 et l’architecture (x64 64bits, x86 32bits ou les deux : laisser par défaut si vous ne savez pas) :

7. Choisir le média « Disque mémoire flash USB » et cliquer sur Suivant :

8. Sélectionner le lecteur USB à utiliser pour créer le support d’installation de W10 1803 :

9. Le téléchargement commence, suivi de la préparation et de la copie des fichiers sur la clé USB qui sera ainsi formatée (effacée).

10. Après quelques (dizaines de) minutes, la clé USB est prête avec un setup d’installation de Windows 10 dans sa version 1803.

11. On peut renommer la clé pour changer son nom par défaut (ESD-USB) et l’utiliser comme média d’installation pour réinstaller un ordinateur défectueux.

12. La clé USB peut maintenant être éjectée pour être utilisée afin de réinstaller un poste de travail ou comme premier système d’exploitation d’un nouveau PC.