Ce tutoriel explique comment gérer la taille des fichiers log d’un serveur SQL, pas l’historique des bases (.LDF associé au .MDF). Ces enregistrements se font dans le chemin d’installation MSSQL\Log et ces fichiers peuvent vite grimper à plusieurs Go.

fichier log SQL Server ERRORLOG trop gros too large

 

Supprimer les fichiers ERRORLOG

Les fichiers ERRORLOG peuvent être supprimés à la main mais le fichier courant indique une erreur : « Cette action ne peut pas être réalisée car le fichier est ouvert dans SQL Server » .

fichier log SQL Server ERRORLOG

Un nouveau fichier est généré à chaque redémarrage de l’instance ou du serveur. Pour ne pas rendre indisponible le serveur SQL, exécuter la requête DBCC ERRORLOG sur le serveur pour libérer le ERRORLOG actuel et en créer un nouveau. On peut ainsi supprimer ou déplacer le fichier de quelques Go.

fichier log SQL Server DBCC ERRORLOG

 

Créer une tâche automatique pour créer un nouveau fichier log

On peut créer un job SQL pour exécuter cette commande à intervalle régulier et ainsi purger automatiquement les anciens fichiers logs. Il convient néanmoins de garder une période de quelques semaines d’historique pour un serveur en production.

1. Dérouler Agent SQL Server (SQL Server Agent en Anglais). Clic droit sur Travaux, Nouveau travail.

2. Indiquer la commande « DBCC ERRORLOG » et planifier la tâche.

travail tache SQL Server dbcc errorlog

 

Nombre maximum de fichiers ERRORLOG à conserver

1. Depuis SQL Management Studio, dérouler l’instance et Gestion. Faire un clic droit sur Journaux SQL Server et choisir « Configurer » (ou SQL Server Logs en Anglais).

2. Indiquer une valeur entre 6 et 99 pour limiter le nombre maximum de fichiers ERRORLOG qui seront stockés sur le serveur. Par défaut, un fichier courant et 6 archives sont conservés.

log SQL Server nombre maximum ERRORLOG

Il peut être intéressant d’indiquer une valeur élevée dans le cas où vous exécutez un dbcc errorlog chaque jour, ce qui permettrait d’avoir quelques semaines d’historique.