Pour se démarquer de ses concurrents et apporter une réelle nouveauté, le navigateur Microsoft Internet Explorer 10 s’intègre totalement à Windows 8 et apporte un véritable atout pour la navigation tactile.

Puisque les parts de marché d’Internet Explorer sont en baisse depuis de nombreuses années, au profit de Mozilla Firefox puis de Google Chrome, il fallait que Microsoft réagisse. Chose déjà promise avec IE8 et IE9 mais les internautes ne se sont pas faits avoir, le navigateur d’origine sous Windows était toujours le plus lent.

Ryan Gavin, directeur de la division Internet Explorer chez Microsoft, a répondu à certaines questions posées par le journal Le Point (lire l’interview). Il avoue que Microsoft s’est contenté d’un Internet Explorer 6 qui répondait aux standard du web de l’an 2000 mais sans en suivre les nouveautés (langage de programmation, standard du web et contenu de plus en plus riche : vidéos entre autres). Du coup, le concurrent Firefox s’était taillé une belle part du gâteau en devenant le navigateur internet n°1 dans les foyers. IE6 restait encore majoritaire en entreprise où il permet une gestion aboutie pour les administrateurs système.

Aujourd’hui et avec Windows 8, Internet Explorer 10 veut redevenir sur la première marche du podium. Navigation plein écran et support des écrans tactiles sont les deux principaux avantages du logiciel. Très bien intégré dans Windows 8, il ne faudra certainement pas attendre bien longtemps avant que les concurrents se mettent à leur tour à apporter les mêmes services.

Ryan Gavin admet que la rapidité n’est plus un critère principal du choix d’un navigateur. C’est certainement la position de Microsoft mais pas forcément celle des utilisateurs qui sont habitués à une navigation fluide et très rapide, sinon pourquoi avoir des lignes internet très haut débit ?

S’il va être difficile de convaincre les internautes qui ont déjà choisi un navigateur alternatif (et qui voudront le conserver sur leur nouvel ordinateur), il sera encore plus compliqué de persuader les webmasters qui ont déjà bien transpiré pour rendre leurs sites compatibles Internet Explorer. De plus, IE10 semble taillé pour les ordinateurs tactiles et les tablettes, ce qui est encore loin d’être répandu dans les foyers et encore moins au sein des entreprises.