Choisir un téléphone est aussi autre chose que simplement confronter des performances techniques. Les smartphones intègrent de puissantes antennes qui peuvent être néfastes pour l’organisme

 

Qu’est-ce que le DAS ?

DAS signifie Débit d’Absorption Spécifique et est la traduction de Specific Absorption Rate (SAR). Il indique la quantité d’énergie absorbée par l’organisme. La limite définie est de 2,0 watts/kilogramme (W/kg) pour 10 grammes de tissu au niveau européen et 1,6 W/kg pour 1 gramme de tissu aux Etats-Unis. Les smartphones bien notés tournaient autour de 1 W/kg il y a trois ans, aujourd’hui il est facile de choisir un modèle qui émet moins de 0,5 W/kg. Le DAS dépend entre autres de l’emplacement de l’antenne dans le téléphone.

Même s’il n’y a pas d’études suffisamment pertinentes pour en déduire un réel risque sanitaire pour l’homme car ce type de recherche se mesure sur des années et les téléphones ainsi que les technologies évoluent sans cesse, il est souvent conclu que les personnes fortement exposées ont un risque plus élevé de développer une tumeur maligne au cerveau du côté où est utilisé le téléphone. On applique donc le principe de précaution et il est donc recommandé de choisir un smartphone dont le DAS est le moins élevé possible. En savoir davantage sur le sujet en lisant cet article.

 

Comparaison des smartphones selon leur DAS

  • Nokia Lumia 920 : 0,70 W/kg
  • Nokia Lumia 820 : 1,28 W/kg
  • HTC 8X : 0,347 W/kg
  • HTC 8S : 0,721 W/kg
  • Samsung Ativ S : 0,309 W/kg

Par comparaison, le DAS d’un iPhone 5 est de 0,901  W/kg, un Samsung Galaxy S3 de 0,342 W/kg et un BlackBerry Curve 9320 de 1,26 W/kg.