La référence des logiciels de protection pare-feu sous Linux est iptables. Cet outil de filtrage de paquets est un logiciel libre compatible Red Hat, CentOS et Fedora, tous basés sur RHEL. Ce tutoriel explique comment désactiver iptables et empêcher son redémarrage automatique ou manuel. Ce n’est pas recommandé niveau sécurité mais certains usages peuvent le nécessiter : test, développement ou simplement parce qu’une protection firewall est en place au niveau du réseau physique de l’entreprise.

Remarque : iptables est valable pour le protocole IPv4. Il existe aussi ip6tables pour IPv6, arptables pour ARP et ebtables pour les trames Ethernet. Le module générique noyau s’appelle x_tables. Par défaut, iptables est installé dans le dossier /usr/sbin/iptables.

 

Arrêter iptables sur Red Hat, CentOS, Fedora

1. Regarder le statut actuel de iptables :

systemctl status iptables

2. Stopper iptables :

systemctl stop iptables

 

Désactiver le démarrage automatique de iptables

1. Désactiver iptables pour empêcher son démarrage automatique :

systemctl disable iptables

2. Empêcher son démarrage manuel :

systemctl mask iptables