Catégories
Actualité Tablette Tactile

Test Microsoft Surface 1ère partie

Déballage

La boite est sobre, mais ne fait pas produit « bas de gamme ».


[toggle title= »Au dos nous pouvons voir diverses informations, comme par exemple le fait que la version d’Office 2013 incluse n’est pas la finale. »]

[/toggle]

La boite est décomposée en deux compartiments, le premier contient le clavier « Touch Type », le deuxième la tablette.

Première constatation, le clavier ne contient pas les touches F1 à F12  (nous verrons plus en détail le clavier dans la suite de cette article).

 

Le clavier « Touch Type »

Le clavier semble assez solide, il se connecte facilement à la tablette. C’est même le point qui m’a le plus surpris lors de la découverte de la tablette: il suffit de mettre la tablette au dessus du connecteur et « clac » (oui comme dans la publicité) le clavier est fonctionnel.

Par contre je vois mal le connecteur du clavier tenir à terme à une rotation à plus de 180 degrés (c’est à dire d’avoir le clavier dans le dos de la tablette).

La tablette possède des raccourcis propres à l’utilisation de Windows 8:

Les fonctionnalités F1 à F12 sont disponibles via des raccourcis: « fn » + « touche muet » jusqu’à la touche page suivante (liste complète des astuces sur le site de microsoft).

 

La tablette

Nous pouvons constater que l’écran de la tablette surface a une dalle reflétant beaucoup la lumière, ce qui a été une petite déception.

Heureusement une fois que la tablette est allumée, ce défaut est moins visible.

Le pied de la tablette est intégré à celle-ci. Bien qu’au premier abord cela semble être un gadget, celui-ci est très pratique au quotidien.

Trois langues sont disponibles dans la version « française » de la tablette: « Deutsh », « English » et « français » (serions-nous moins important pour ne pas avoir de lettre majuscule ?).

Hormis le reflet dû en grande partie à mon appareil photo, nous pouvons apprécier le fait que Microsoft ne mettent pas par défaut sur « oui » l’envoi d’informations.

Une fois la configuration du système terminée, nous arrivons sur l’écran de démarrage.

Windows 8 RT: démystification

Les médias parlent beaucoup de Windows 8 RT comme une version « bridée » de Windows 8, sans bureau, sans application x86 (ce qui est normal vu que l’architecture n’est pas x86 mais ARM), qu’en est-il réellement ?

En vrac différents points pour toutes personnes ayant des aprioris sur Windows RT:

  • Le bureau est disponible.
  • Le panneau de configuration ainsi que les paramètres de Windows 8 sont en majorités présents.
  • L’éditeur de Registre est lui aussi accessible.
  • L’invite de commande est disponible ainsi que Powershell.
  • Les exécutables sont signés (ceci permet d’éviter que des virus puissent se rependre sur la tablette); à noter qu’il semblerait qu’il soit possible de désactiver la signature obligatoire des exécutables, nous en reparlerons.
  • Il est possible de se connecter à un autre ordinateur en bureau à distance (tout comme sous Windows 7, 8).
  • A priori la méthode décrite dans notre article: Changer le répertoire des applications Windows 8 devrait être réalisable (à vérifier). Il est possible d’installer les applications sur la carte SD !

Nous reviendrons plus longuement sur la tablette ainsi que Windows RT dans la deuxième partie de cette article.

 

[checklist]

  • Windows 8 RT
  • Connectiques « aimantées »
  • Port USB standard
  • Lecteur de carte SD
  • Clavier pratique pour Office

[/checklist]

[badlist]

  • Reflet de l’écran
  • Trace de doigt
  • Packaging « simple »
  • Aucun manuel « papier »

[/badlist]

Une réponse sur « Test Microsoft Surface 1ère partie »

C’était la bon temps où Surface RT offrait Office 2013. J’utilise toujours la mienne en 2017 et j’en suis très content. Pas question de racheter une Surface actuelle qui n’offre même pas Office !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *