Catégories
Actualité

Raspberry Pi 4 : présentation

Le célèbre micro ordinateur basé sur une simple carte mère ultra compacte a reçu une mise à jour de ses composants pour offrir plus de performances, tout en maintenant un prix bas pour en faire un moteur multi-usages. Domotique, multimédia ou retrogaming, le Raspberr s’est popularisé et son usage est devenu très courant chez les makers et amateurs de robotique. Aujourd’hui, le Raspberry Pi 4 peut devenir un petit outil de machine learning, d’intelligence artificielle, de reconnaissance d’objet et de visages. Le pilotage d’imprimantes 3D ou d’outils de production industrielle sont aussi possibles grâce à la nouvelle puissance du petit boitier.

Le RP4 devient compatible avec les normes les plus récentes et rivalise avec les ordinateurs traditionnels : il décode la 4K, se connecte en HDMi sur une TV, peut être réveillé par le PoE, est compatible avec la dernière norme Bluetooth 5.0.

Disponible en 1, 2 ou 4Go de RAM, le RaspberryPi4 gonfle ses capacités pour encaisser plus de charge ou multiplier les rôles. La domotique s’étend dans votre maison et est toujours plus gourmande en ressources, le décodage vidéo nécessite plus de CPU pour lire le h265 4K, autant de raisons pour passer sur cette nouvelle version, la plus aboutie depuis la première génération sortie en 2012.

Configuration technique Raspberry Pi 4

  • Processeur Broadcom BCM2711, ARM Cortex-A72 quad core 1.5 GHz
  • GPU VideoCore VI
  • 1Go, 2Go ou 4Go RAM LPDDR4
  • Lecteur de carte micro SD
  • Port micro HDMi
  • 1 port USB Type-C ; 2 x USB 3.0 ; 2 x USB 2.0
  • Carte réseau Ethernet Gigabit avec PoE
  • Wi-Fi 802.11b/g/n/ac
  • Bluetooth 5.0
  • Port caméra CSI
  • Port affichage DSI
  • Audio jack 3.5 mm

Dans sa configuration de référence RPI4-MODBP-1GB (1Go de RAM), RPI4-MODBP-2GB (2Go) ou RPI4-MODBP-4GB (4Go), le Raspberry Pi 4 embarque un chipset VideoCore VI qui supporte OpenGL ES 3.0 et décode HEVC 4K. En théorie, on peut utiliser deux écrans 4K sur un RasPi4 mais il faudra choisir le modèle 4GoRAM et ne pas vouloir décoder du 4K 60 Hz en fullscreen, sous peine de subir des lenteurs.

Le port USB Type-C sert à alimenter la mini machine. Le port CSI sert à la caméra Raspberry Pi 4 model B (il n’y a pas eu de Model A cette fois-ci) et le DSI pour connecter l’écran tactile Raspi4.

Acheter un Raspberry Pi 4 (4Go) sur LDLC pour 80€

RasPi 4 en 2Go à 65€   /   RasPi4 en 1Go pour 50€

RasPi 4 en 2Go à 65€ sur Amazon

La configuration en 4Go sera plus à l’aise pour accueillir un OS tel que Windows 10 IoT Core sur Raspberry Pi. Les distributions Raspbian, RetroPie

La production du RaspberryPi 4 doit être assurée jusqu’en janvier 2026, de quoi donner confiance aux entreprises qui souhaitent l’utiliser pour vendre des configurations domotiques, ou autre activité liée au au nano-ordinateur.

Catégories
Développement Développeur Windows 10

Windows 10 IoT Core sur Raspberry Pi

Plus efficace qu’un long tutoriel texte, cette vidéo proposée par Microsoft montre les possibilités d’interaction entre un Raspberry Pi 3 et Windows 10 IoT Core. L’édition spéciale « objets connectés » de Windows est prévue pour animer les périphériques légers tels que le RaspberryPi. L’internet des objets est à portée de main en restant dans l’univers Microsoft et les développeurs Visual Studio seront ravis de la nouvelle.

Ainsi, avec très peu de moyens, on peut s’amuser en robotique, domotique ou pour contrôler divers capteurs (thermomètre, caméra connectée, pluviomètre…). Le logiciel Visual Studio Code est gratuit à l’utilisation et un Raspi ne coûte que quelques dizaines d’euros.

Windows 10 IoT Core n’est pas qu’un Windows 10 classique auquel on aurait ajouté un autocollant. Combiné à Windows 10 IoT Core Dashboard (IoT pour Internet of Things), ce tableau de bord va vous accompagner dans le développement pour Raspberry Pi, Dragonboard, Minnowboard Max ou Intel Joule.

Développer pour Raspberry avec Windows 10 IoT Core

Catégories
Intermédiaire

Installer Recalbox OS sur carte SD pour Raspberry Pi

Le retrogaming est à la mode et il est devenu très facile de se fabriquer une borne d’arcade, utiliser un émulateur sur smartphone ou transformer un Raspberry Pi en console de jeux vidéo. Si les possibilités sont multiples, le coût reste mesuré pour rejouer aux titres phares des années 80 et 90. Pas besoin d’acheter une Nintendo Classic NES Mini, un simple boitier Raspberry Pi suffira pour faire tourner une distribution adaptée au retrogaming.

Le tutoriel ici présenté montre comment installer recalboxOS sur une carte SD pour l’utiliser dans un Raspberry Pi afin d’en faire une console d’émulation de jeux vidéo. Recalbox OS utilise plusieurs éléments : EmulationStation2, Noobs, ainsi que les émulateurs piFBA et RetroArch. N’importe quel Raspi pourra faire tourner le système d’origine Linux.

 

Caractéristiques de recalbox

  • Support des jeux Atari 2600 et 7800, Nintendo NES, GameBoy classic, color et Advance, Super Nintendo, Master System, Megadrive, Gamegear, Lynx, NeoGeo, PSX, Playstation, VirtualBoy… Plus de 40 000 références
  • Manettes PS3, Xbox 360, 8BitDo, gamepads Bluetooth (les manettes USB de NES, SNES et MegaDrive pourront être configurées dans l’interface)
  • Gestion du réseau wifi si le Raspberry en est équipé
  • Interface en français, anglais, espagnol, allemand, italien et portugais
  • Compatible media center (Kodi)

 

Prérequis pour recalbox

  • Une carte SD ou microSD de 8Go minimum, formatée en FAT32
  • Un ordinateur pour télécharger et copier recalboxOS sur la carte SD
  • Un lecteur de cartes SD pour la connecter à l’ordinateur
  • Un Raspberry Pi 3, 2, 1 ou Zéro et son câble d’alimentation
  • Un câble HDMi pour relier le boitier à une TV ou un écran
  • Une des manettes citées ou un clavier informatique USB pour les premiers paramétrages

 

Installer recalboxOS sur Raspberry Pi

1. Connecter la carte SD / microSD à l’ordinateur et la formater en FAT32.

2. Télécharger la dernière version de recalboxOS selon le Raspi : https://archive.recalbox.com/

3. Télécharger Etcher pour copier la distribution : https://etcher.io/

4. Ouvrir Etcher.

5. Spécifier où se trouve le fichier recalbox.img.xz (par défaut dans la bibliothèque Téléchargements) et préciser l’emplacement de la carte SD.

6. Cliquer sur « Flash! » pour lancer la copie.

7. Une validation des fichiers est aussi effectuée pour vérifier que tout soit correct.

8. Après quelques minutes, le message « Flash complete! » est affiché pour confirmer le bon déroulement de l’opération.

9. Ejecter la carte SD de l’ordinateur. Brancher la carte sur le RaspberryPi, le connecter à un écran et démarrer le boitier. L’installation de RecalboxOS démarre immédiatement et les jeux sont accessibles quelques instants plus tard.

Pour plus d’informations ou en cas de problème, consulter le wiki recalbox afin d’obtenir des réponses et suivre des tutoriels.

Catégories
Expert Windows 10

Windows 10 sur Raspberry Pi

Si les Raspberry Pi sont de formidables petits boitiers qui permettent de gérer la domotique ou des objets connectés, Microsoft a créé une version spéciale de Windows dédiée à cet internet des objets. Windows 10 IoT Core est une édition allégée du système d’exploitation pour les appareils embarqués, avec ou sans écran.

Outre Universal Windows Platform (UWP), W10 IoT apporte le support de la modulation de largeur d’impulsion (MLI) et la conversion analogique / numérique. On peut se procurer Windows 10 IoT Core par le programme Insider.

Adafruit propose même un kit de démarrage Raspberry Pi 2 + capteurs et composants, ainsi qu’une carte SD déjà équipée de Windows 10 IoT.

A quoi cela peut-il bien servir ? Par exemple à créer une station météo à base de Windows, donc avec des composants Microsoft que les systèmes à base d’Android ou de Linux ne peuvent interpréter.