Catégories
Actualité

Parts de marché des moteurs de recherche – Décembre 2020

En ce début janvier 2021, c’est l’occasion de faire le point sur les parts de marché des moteurs de recherche en France et dans le monde au cours de l’année 2020. Ces statistiques fournies par StatCounter confirment le monopole incontestable de Google sur ses concurrents, qu’ils soient privés ou ouverts. Le géant américain s’impose largement devant Bing, Yahoo, DuckDuckGo, Qwant, Ecosia, Yandex, Baidu, etc. Les moteurs alternatifs n’arrivent pas à percer suffisamment pour détrôner le leader de la recherche sur internet.

Classement des moteurs de recherche en France – Décembre 2020

Avec plus de 90% des recherches sur internet en France qui passent par Google, l’entreprise américaine confirme sa position de meneur, aussi bien sur mobile que sur desktop. Imposé par défaut sur Windows 10 et son navigateur Edge, Bing n’arrive pas à gagner du terrain. Sur smartphone, la douche froide est encore plus marquée avec 97,21% des parts de marché en décembre 2020, un chiffre stable sur toute l’année 2020 et qui ne devrait pas faiblir en 2021. Malgré un engouement récent, DuckDuckGo, Ecosia et Qwant restent bien à la traine.

Utilisation des moteurs de recherche aux Etats-Unis – Décembre 2021

Les Etats-Unis sont à peine plus favorables à Bing qui gratte quelques points, en restant néanmoins bien loin de parts de marché acceptables pour Microsoft. Ne parlons pas de Yahoo, DuckDuckGo et les autres qui se partagent les miettes.

Part de marché des moteurs de recherche dans le monde – Décembre 2021

Dans le monde, Google est globalement utilisé dans plus de 9 recherches sur 10. Incontestablement le moteur de recherche préféré sur ordinateur, tablette et smartphone, on pourra même dire que ce chiffre est à tendance légèrement positive puisqu’il gagne 0,8% depuis juillet 2017. Baidu en Chine et Yandex en Russie ne suffisent pas à abaisser le taux d’utilisation du moteur Google Search.

Notons même que Google atteint même 94,55% des recherches sur smartphone dans le monde.

Catégories
Actualité

Windows 7 fait de la résistance

Dans la famille Windows, je demande la version 7. Sorti le 22 octobre 2009, le système d’exploitation a marqué un tournant important dans la solidité de l’entreprise. En effet, après un Windows XP très apprécié, Vista fut un échec à tous les niveaux. Le suivant, révolutionnaire, peut-être trop, Windows 8, ne fut pas adopté comme Microsoft l’aurait aimé. En effet, les utilisateurs à domicile furent très perturbés par la nouvelle ergonomie, pensée pour le tactile alors que l’écrasante majorité des écran d’ordinateurs ne le sont pas. Pas meilleur constat en entreprise où la version 8 de Windows n’a jamais percé. Un style déroutant mais surtout une gestion très différente pour les administrateurs et les DSI. A coups de formations et de semaines de tests pour finalement constater que la migration n’est pas aussi facile que prévue et que les ordinateurs sont rapidement mis à genou dès lors qu’ils ne sont pas de dernière génération. Et ce n’est pas son successeur Windows 8.1 qui corrigera tous ces défauts. Enfin, Windows 10 sorti en 2015 et qui se voit gratifié de mises à jour majeures chaque semestre, vient rectifier la donne et bien qu’il ne remporte pas tous les suffrages, son taux d’adoption est bien meilleur : une partie forcé par les configurations matérielles, l’autre parce qu’il faut bien se résoudre à travailler sur un OS supporté à long terme.

Du support justement. Disponible depuis octobre 2009, le support standard de Windows 7 SP1 (Service Pack 1) avait pris fin le 13 janvier 2015, secondé par le support étendu qui s’arrête le 14 janvier 2020. Pas un jour de plus pour bénéficier de nouveaux correctifs de sécurité et de nouvelles fonctionnalités sur un OS qui fait de la résistance. Car oui, Windows 7 est encore présent dans les TPE, PME, grandes entreprises et chez les particuliers. Ces statistiques publiées par l’éditeur antivirus Kaspersky ne reflète pas le marché de manière très précise, puisque seules les machines équipées de la solution antivirale sont recensés, mais les chiffres ne sont pas loin de la réalité.

Dans le monde entier, près de la moitié des PC en entreprise sont équipés de Windows 7. L’autre moitié (ou un peu plus) tourne grâce à Windows 10. Le dernier des Windows (toutes mises à jour confondues) équipe donc maintenant la majorité (>50%) des ordinateurs dans le monde, que ce soit à la maison ou au bureau. Et certainement plus que ça chez les particuliers qui se satisfont d’une protection Windows Defender au lieu d’un logiciel Kaspersky.

Windows 7 sera donc abandonné le 14 janvier 2020. Microsoft rêve que vous installiez Windows 10 à la place. Ou que vous achetiez un nouvel ordinateur, comme ça une autre entreprise sera contente pour son chiffre d’affaires !

Comment réagir face à la fin du support de Windows 7 ? On peut par exemple mettre à jour son ordinateur de Windows 7 à Windows 10, une méthode toujours gratuite en 2020 !

Catégories
Actualité

Répartition des versions de Windows 10

On le sait, Windows 10 bénéficie régulièrement de mises à jour majeures. Tous les six mois, Microsoft diffuse une nouvelle mise à jour importante pour son système d’exploitation phare. Entre 1507, 1511, 1607, 1703, 1709 et maintenant 1803, quelle version est la plus répandue sur nos ordinateurs ? Ces statistiques de avril 2018 n’intègrent pas la dernière April Update 1803 puisque celle-ci est sortie le 30 avril 2018 mais donnent une bonne information sur le marché Windows : la grande majorité des machines fait tourner un Windows 10 dans sa version la plus récente, ceci grâce à l’outil Windows Update qui impose l’installation des mises à niveau, que ce soit à la maison sur Windows 10 Famille ou en entreprise avec Windows 10 Professionnel.

 

Marché de Windows 10 selon version – Avril 2018

On le constate aisément : la dernière version Windows 10 en date de l’étude équipe l’écrasante majorité des ordinateurs du monde entier. La mise à jour Fall Creators Update, sortie à l’automne 2017, équipe 92% des ordinateurs Windows 10 dans le monde entier. Les versions plus anciennes se partagent les miettes, entre Creators Update 1703, Anniversary 1607, Threshold 2 1511 et la première édition 1507. Ces deux dernières versions sont moins courantes que les beta Windows 10 Insider Preview que l’on retrouve sur pratiquement 1% des ordinateurs du monde entier. Soit la communauté Insider est active, soit de nombreuses personnes utilisent cette version gratuite de Windows pour ne pas avoir à acheter une licence d’activation.

Quoi qu’il en soit, on peut confirmer que Microsoft a réussi son pari de garder un parc à jour. Ceci n’a été possible qu’en assurant les consommateurs de mises à jour gratuites tout au long de la vie de Windows 10, mais aussi en forçant le téléchargement et l’installation des mises à jour du système, parfois sans le consentement de l’utilisateur.

Ces statistiques prennent en compte les ordinateurs et tablettes qui sont connectés à internet et qui sont utilisés pour naviguer sur des sites web. Les données sont récoltées par les plus grands sites internet mondiaux afin d’établir une liste exhaustive du parc informatique mondial. Cela concerne donc les PC fixes et portables de la maison ainsi que les postes de travail en entreprise.

 

Historique des mises à jour de Windows 10

  • Version initiale de Windows 10, sortie en juillet 2015 : version 1507
  • Mise à jour Threshold 2 (novembre 2015) : 1511
  • Mise à jour anniversaire (août 2016) : 1607
  • Mise à jour Creators Update (avril 2017) : 1703
  • Mise à jour Fall Creators Update (octobre 2017) : 1709
  • Mise à jour April Update (avril 2018) : 1803
Catégories
Actualité

Les smartphones les plus utilisés en 2017

S’il est facile de trouver les parts de marché Android / iOS / feu Windows Phone pour connaitre l’état du parc des smartphones dans le monde ou dans un pays en particulier, trouver l’information sur les modèles de téléphones les plus utilisés est bien plus compliqué. Savoir qu’il y a une majorité de périphériques Android n’aide pas à savoir quels sont les modèles les plus en vogue.

DeviceAtlas a publié une étude statistique sur les smartphones les plus utilisés dans le monde, en Europe, en France, sur toute l’année 2017. Cela concerne donc les mobiles qui se sont connectés sur un réseau de sites web populaires qui ont mis en commun ces statistiques pour en déduire les parts de marché des smartphones, par modèle, sur l’année complète 2017. Ces chiffres ne sont donc dévoilés qu’en 2018, le temps d’analyser et de rendre publiques ces informations.

 

Parts de marché smartphone 2017 – France

  1. iPhone 6
  2. iPhone 7
  3. iPhone 6s
  4. iPhone 5s
  5. iPhone 5
  6. iPhone SE
  7. Samsung Galaxy S7
  8. Samsung Galaxy S7 Edge
  9. Samsung Galaxy A3
  10. Samsung Galaxy S6

Domination flagrante des mobiles Apple avec six modèles en haut des statistiques d’utilisation. Les appareils iOS continuent d’être utilisés en 2017, même des années après leur commercialisation (l’iPhone 5 est sorti en 2012). Les premiers périphériques Android sont des produits haut de gamme de chez Samsung, seul le Galaxy A3 est un modèle d’entrée de gamme qui arrive à entrer dans ce Top10 France des smartphones.

 

Parts de marché smartphone 2017 – Canada

  1. iPhone 6
  2. iPhone 6s
  3. Samsung Galaxy S7
  4. iPhone 7
  5. iPhone SE
  6. Samsung Galaxy S6
  7. iPhone 5s
  8. iPhone 5
  9. iPhone 6 Plus
  10. Samsung Galaxy S5

Omniprésence de smartphones Apple dans ce Top 10 canadien mais quelques Samsung Galaxy S sous Android font de la résistance. Ce sont des modèles haut de gamme actuels ou anciens qui équipent la majorité des utilisateurs canadiens de smartphone Android.

 

Parts de marché smartphone 2017 – USA

  1. iPhone 6
  2. iPhone 7
  3. iPhone 7 Plus
  4. iPhone 6s
  5. iPhone 6 Plus
  6. Samsung Galaxy S7
  7. iPhone 6s Plus
  8. Samsung Galaxy S7 Edge
  9. Samsung Galaxy S6
  10. Samsung Galaxy S5

Si l’on demande à un Américain quel smartphone haut de gamme il possède, il répondra très certainement « un iPhone » tant ce Top 10 Etats-Unis est trusté par la marque californienne. Les modèles grand écran « Plus » sont très prisés outre-Atlantique et les Galaxy S de Samsung ferment ce classement, sans pouvoir espérer gratter des places lors du classement 2018.

 

Parts de marché smartphone 2017 – Royaume-Uni

  1. iPhone 6
  2. iPhone 6s
  3. iPhone 7
  4. Samsung Galaxy S6
  5. iPhone 5s
  6. Samsung Galaxy S7 Edge
  7. Samsung Galaxy S7
  8. iPhone SE
  9. iPhone 5
  10. iPhone 6 Plus

Si Android arrive à percer dans le Top5 du marché des smartphones en United Kingdom, les mobiles Apple iPhone sont encore omniprésents. Notons la présence d’un « iPhone Plus » à la dixième place de ce classement, le modèle iOS grand écran le plus populaire au Royaume-Uni.

 

Parts de marché smartphone 2017 – Reste du monde

N’y a-t-il donc que des iPhone dans le monde entier des parts de marché smartphone ? Si le Top 10 du Japon voit un monopole sans ombre pour Apple, avec 9 modèles iPhone sur les 9 premières places du classement, on aperçoit quelques modèles Android différents en Malaisie (Samsung Galaxy Note 3 et J7 Prime), en Inde (Xiaomi Redmi 3s et Note 4) et en Amérique du Sud (Motorola Moto G, Samsung Galaxy Grand Prime).

C’est en Afrique que les statistiques sont moins à l’avantage d’Apple. Si l’iPhone 6 arrive premier des classements au Nigeria et en Afrique du Sud, on voit débarquer des Huawei, BlackBerry et Infinix. Un marché totalement différent sur un continent qui peut difficilement s’offrir les derniers iPhone sortis des laboratoires de Cupertino.

Et non, il n’y a aucun Windows Phone ni Windows 10 Mobile dans ces classements d’utilisation de smartphone dans le monde. Mais on s’en serait douté !

Catégories
Actualité

Part de marché des moteurs de recherche

Voici un état des parts de marché des moteurs de recherche utilisés dans le monde sur le mois de juillet 2017. Ces statistiques les plus récentes confirment le monopole de Google sur toute la planète, à l’exception de l’un ou l’autre pays. Le géant américain a su largement s’imposer face à Yahoo, Bing, MSN, DuckDuckGo, Yandex, Baidu, AOL et les autres.

Ces statistiques sont données par StatCounter, un tracker web qui mesure l’audience des sites internet, et mises en forme par WRI.

 

Classement des moteurs de recherche en France

Avec 90% des recherches sur internet en juillet 2017, Google a réussi à s’imposer largement dans l’hexagone. A part les personnes qui ne savent pas installer un autre navigateur que Microsoft Edge ou Internet Explorer se retrouvent coincées avec Bing, tandis que DuckDuckGo est utilisé par autant d’internautes qu’il y a de fans de Linux.

 

Utilisation des moteurs de recherche aux Etats-Unis

Sur le même mois d’été de 2017, les internautes américains privilégient également Google Search dans 87% des cas mais la deuxième et la troisième place du podium sont disputées par Bing et Yahoo, moteurs qui ont d’ailleurs un accord de partenariat. Les autres crawlers sont loin derrière : AOL, Duck Duck ou le préféré des malwares Ask.com.

 

Part de marché des moteurs de recherche dans le monde

A l’échelle de la planète, les usages varient peu avec Google qui prend 92% des parts de marché de la recherche en juillet 2017 sur ordinateur de bureau, portable, smartphone et tablette. L’arrivée d’alternatives comme Baidu et Yandex est liée à leur succès dans leurs pays respectifs, la Chine et la Russie.

Catégories
Actualité

Part de marché internet et réseaux sociaux

Le point de bascule PC – mobile est récemment arrivé, avec les dernières statistiques mensuelles qui recensent de nombreuses informations sur les sites internet et leurs usages. Si le smartphone occupe désormais une place majoritaire dans le type de périphérique qui accède à internet, on peut aussi se demander quels sont ces sites internet généralement visités. Et ce sont les réseaux sociaux qui occupent la plus grande partie des écrans de nos navigateurs internet. Si les autres catégories sont subdivisées entre de nombreux acteurs, les réseaux sociaux sont monopolisés par Facebook, Twitter, Instagram, Snapchat…

 

Catégories de sites visités

Ces statistiques montrent les catégories de sites visités par les internautes américains, sur ordinateur et sur mobile. La part des réseaux sociaux est conséquente puisqu’il s’agit de l’utilisation principale d’Internet.

  • Social Networking (19%) : réseaux sociaux (Facebook, Twitter, etc)
  • Multimedia (12%) : YouTube et autres vidéos en streaming
  • Radio (8%) : musique en ligne (Spotify, Deezer…)
  • Portals (6%) : portails de fournisseurs (en France, ce serait Orange.fr)
  • Online Gaming (5%) : jeux en ligne
  • Retail (5%) : boutiques en ligne
  • Instant Messengers (4%) : messagerie instantanée
  • E-mail (4%) : messagerie électronique
  • News/information (4%) : sites d’actualités

 

Nombre d’utilisateurs uniques par mois sur mobile en France

Nombre de Français qui se connectent au moins une fois par mois à un réseau social. Une large partie de ces millions d’utilisateurs sont quotidiennement connectés à ces réseaux sociaux. Ces chiffres Médiamétrie cumulent utilisation mobile et desktop des réseaux sociaux.

  • Facebook : 31,2 millions
  • YouTube : 26 millions
  • Twitter : 13,6 millions
  • Instagram : 11,9 millions
  • Snapchat : 10,1 millions
  • WhatsApp : 9,2 millions
  • LinkedIn : 9 millions

 

Age des utilisateurs de réseaux sociaux

Chaque réseau social a sa cible d’utilisateurs. Ce découpage par catégories d’âge permet de comprendre quelles générations d’adultes utilisent Facebook, LinkedIn, Twitter, Instagram, Google+, Pinterest, Snapchat, Tumblr et Vine.

On s’en doutait et c’est confirmé par cette étude américaine, les jeunes de 18-24 ans sont plus intéressés par Snapchat que par Linkedin. Facebook réussit à convaincre autant de jeunes adultes que leurs parents avec des chiffres très proches, peu importe la catégorie d’âge des utilisateurs.

 

Les jeunes et les réseaux sociaux

Voyons maintenant l’évolution des réseaux sociaux principalement utilisés par les jeunes (18-24 ans). C’est Snapchat qui profite de la meilleure croissance en triplant son taux de pénétration avec une application uniquement disponible sur smartphone. Les jeunes ont délaissé l’antique ordinateur, même leur PC portable sympa ou leur Macbook, pour n’avoir qu’un iPhone ou un Samsung Galaxy entre leurs mains.

Catégories
Actualité

Microsoft arrête Skype sur Windows Phone

Coup de massue pour les personnes équipées d’un smartphone sous Windows Phone 7, 8 et 8.1. Pourtant propriétaire, Microsoft a décidé de supprimer l’application mobile Skype du Windows Store de ces versions du système d’exploitation. Même la dernière mouture Windows 10 Mobile est concernée puisque les périphériques qui n’auront pas installé la dernière mise à jour de l’été 2016 ne pourront plus utiliser Skype.

Pourtant, nombreux sont les utilisateurs d’un smartphone animé par Windows Phone. En avril dernier, la part de marché Windows 10 Mobile était inférieure à 10% des appareils tournant sous Windows Phone / Mobile. Aujourd’hui, on approche des 15% avec la dernière édition de Windows 10 Mobile, soit encore bien trop de personnes qui sont volontairement oubliées par Microsoft.

Seul Windows 10 Mobile édition 1607 sera compatible Skype

En raison d’une refonte technique du logiciel Skype sur mobile, seuls les smartphones sous Windows 10 Mobile version 1607 (la grosse mise à jour de cet été) pourront utiliser l’outil de communication. Pour les autres, ce sera la fin de Skype sur mobile. Microsoft a carrément supprimé l’application Skype du Windows Store des appareils d’ « ancienne génération » (comprendre plus âgés que ces trois derniers mois). Oui, la plupart des Lumia vendus depuis deux ans sont compatibles avec Windows 10 Mobile mais il n’est pas certain que les flottes d’entreprises soient passées sur la toute dernière version et nous connaissons tous un proche qui ne fait pas les mises à jour système de son smartphone. Surtout pas dans un délai aussi court que trois mois.

Parts de marché Windows 10 Mobile édition 1607

Les statistiques AdDuplex d’octobre 2016, les plus récentes et souvent utilisées comme référence, font un état des lieux du parc Windows Phone 7 / 8 / 8.1 et Windows 10 Mobile. Et ce constat est incompréhensible pour toute personne douée de logique : Windows 10 Mobile représente moins de 15% des Lumia et autres smartphones animés par le système d’exploitation mobile de Microsoft. Et dans ces 13,7%, il en reste encore qui n’ont pas mis à jour leur appareil en 1607.

Pourquoi Microsoft supprime Skype de cette manière ?

Pourquoi arrêter un logiciel, « le » logiciel de communication maison alors qu’il est encore couramment utilisé et qu’il ferait presque la fierté de la marque ? Et pourquoi ne pas proposer de solution alternative ? Certes, ce n’est pas Skype qui est mort mais des dizaines de milliers d’utilisateurs ne pourront plus se connecter et se retrouveront dans une impasse.

Il y aura donc 85% de déçus de Microsoft, qui auront raison de délaisser Windows Phone / Mobile et de passer sur Android ou iOS lors du prochain renouvellement de leur smartphone. S’ils avaient encore un doute sur la pérennité du troisième système d’exploitation mobile au monde, ils peuvent maintenant être rassurés et migrer sans regret.

Pire, Microsoft autorise Skype sur Android 4.0.3, une version sortie en 2011.Pas de Skype pour un smartphone maison de juin 2016 jamais mis à jour (par peur ou par méconnaissance) mais OK pour un vieux Samsung Galaxy S2 de 2011 dont les performances sont bien inférieures à un récent Lumia (comme le Lumia 550 par exemple).

D’un point de vue global, Windows Mobile représentait encore 5% des ventes de smartphones en août 2016. En sachant qu’Android dépasse les 75% de parts de marché (toutes marques confondues) et qu’Apple atteint 18% avec ses iPhone.

Difficile de comprendre et de valider la politique commerciale et stratégique de Microsoft pour sa division mobile, si ce n’est pour faire comprendre sans l’avouer que la société n’investira plus d’argent dans ce domaine.

Quelles solutions ?

Que les éditeurs abandonnent Windows Mobile peut se comprendre, avec de si faibles parts de marché. Mais quand Microsoft saborde son propre produit, il est temps de quitter le navire.

Pas de panique pour les propriétaires d’un Lumia récent (550, 650, 950 qui sont déjà en Windows Mobile 10) ou daté de moins de deux ans. Pour ces derniers, il faudra vérifier que le smartphone dispose de la dernière mise à jour « anniversaire 1607 » ou de suivre ce guide pour le mettre à niveau vers Windows 10 Mobile.

Pour tout le monde, il est conseillé de vérifier et installer la dernière mise à jour pour Windows 10 Mobile. C’est l’assurance de pouvoir continuer à utiliser Skype sur smartphone Lumia.

Pour les derniers qui resteraient « bloqués » sous Windows Phone, installez tout de même la dernière mise à jour possible et contentez-vous des applications encore disponibles sur le Store. Pas d’inquiétude quant à l’utilisation standard du smartphone en tant que « téléphone » puisque les fonctions basiques téléphone, message SMS, appareil photo et contacts seront toujours disponibles. L’accès aux mails, à l’agenda et aux applications courantes ne seront pas impactées non plus sur votre Lumia.

Catégories
Actualité

Parts de marché Windows Phone / Windows Mobile

Les parts de marché de Windows Phone / Windows 10 Mobile sont toujours anecdotiques faces aux géants Google Android et Apple iOS (iPhone). Les différentes versions du système d’exploitation mobile de Microsoft tournent à l’avantage de Windows Phone 8.1 et ce sont les Nokia / Microsoft Lumia qui sont les appareils les plus équipés.

 

Version du système Windows sur smartphone

Dans 4 cas sur 5, Windows Phone 8.1 est installé sur un mobile animé par Microsoft. Suit (et augmente) Windows 10 Mobile qui va bientôt dépasser les 10% de part de marché de l’univers Windows.

 

Constructeur de smartphone Windows

Avec 97% du marché, les Lumia fabriqués par Nokia et Microsoft sont très loin devant les quelques concurrents qui se sont essayés à vendre du Windows Phone : HTC, Samsung, Huawei, Blu…

 

Smartphones Windows les plus courants

En zoomant sur les modèles, on s’aperçoit que le Microsoft Lumia 535 est le plus représenté des smartphones Windows. Ce premier modèle fabriqué par Microsoft avait annoncé le renouvellement de la gamme Nokia pour un prix agressif. Suivent ensuite les Nokia Lumia 520, 630, 640, 635 et d’autres de la même gamme. Le premier fer de lance Nokia est le Lumia 920 qui plafonne à 2,6% dans le monde.

Catégories
Actualité Windows Phone 8 et 8.1

Parts de marché de Windows Phone 8

Les parts de marché des smartphones peut s’assimiler à une guerre entre Apple et Android. Les deux géants se partagent le plus gros des ventes dans les pays développés, les seuls à pouvoir avoir les consommateurs suffisamment riches pour s’offrir ce genre d’appareils. Les smartphones Windows Phone 8 sont très loin derrière, au stade quasi anecdotique puisqu’ils ne représentent que 4,1% des ventes. Ces chiffres prennent en compte les nombreux achats de Noël, en France et aux Etats-Unis.