Catégories
Intermédiaire

Ajouter un disque dur dans un ordinateur

Il est assez facile d’ajouter un second disque dur dans un ordinateur de bureau. Les PC fixes ont souvent un emplacement libre pour installer un disque dur supplémentaire, par exemple pour augmenter la capacité de stockage de l’ordinateur.  Certains ordinateurs portables peuvent aussi accepter un second disque dur. Soit dans un emplacement dédié pour un disque dur ou SSD de format 2,5 pouces, soit à l’emplacement du lecteur DVD avec un adaptateur.

Ce tutoriel n’explique pas comment brancher physiquement le nouveau disque (chaque machine est différente à ce sujet) mais détaille comment faire reconnaitre ce disque supplémentaire dans Windows. Sans cette manipulation, le nouveau disque dur / SSD ne sera ni visible ni utilisable dans Windows. C’est donc une opération aussi importante que le branchement physique du disque dans l’ordinateur.  Toutes les versions de Windows fonctionnent de la même manière.

 

Ajouter un nouveau disque dur dans un PC Windows

1. Ouvrir la Gestion des disques : clic droit sur le bouton Démarrer ou clic droit sur Ordinateur, Gérer.

2. Le nouveau disque apparait avec une ligne noire et est indiqué « Non initialisé » . Faire un clic droit dessus, Initialiser le disque.

3. Valider l’initialisation du disque en laissant les valeurs par défaut.

4. Faire un clic droit sur la partie indiquée « Non alloué » (barre noire) et choisir Nouveau volume simple.

5. Laisser la taille du volume proposée (pour utiliser le disque à son maximum)

6. Attribuer une lettre pour le disque.

7. Indiquer un nom au disque supplémentaire. Laisser le système de fichiers NTFS et cochée la ligne du formatage rapide.

8. Le nouveau disque est maintenant visible dans l’Explorateur de Windows.

On peut, par facilité d’usage, déplacer les bibliothèques Windows sur ce disque plus volumineux que celui d’origine.

Catégories
Expert Outils Tutoriel

Gestion des disques en PowerShell

Plus puissant que l’invite de commandes, PowerShell autorise des scripts complexes et supporte des fonctionnalités avancées du système. On peut l’utiliser pour gérer disques et partitions de l’ordinateur si le tutoriel en version graphique ne suffit pas.

Les commandes indiquées sur cette page sont prévues pour PowerShell 4.0, inclut dans Windows Server 2012 R2 et Windows 8.1.

 

Commandes PowerShell pour gérer disques et partitions

Ouvrir PowerShell en Administrateur (clic droit sur l’icône, Exécuter comme Administrateur).

  • Get-Disk : affiche les disques de l’ordinateur
  • Get-PhysicalDisk : montre les disques durs physiques du PC
  • Get-StoragePool : affiche les pools de stockage du serveur
  • Initialize-Disk : initialise un nouveau disque ajouté à la machine (faudra ensuite le formater)
  • Format-Volume –DriveLetter D –FileSystem NTFS : formate le disque ou la partition D en NTFS
  • Format-Volume –DriveLetter D –FileSystem NTFS  -NewFileSystemLabel DATA : formate le disque D en NTFS avec pour nom DATA
  • Optimize-Volume –DriveLetter C –Defrag –Verbose : démarre la défragmentation du disque C et affiche tous les détails de l’opération
  • Optimize-Volume -DriveLetter C -ReTrim –Verbose : optimise un disque SSD qui supporte TRIM
  • Resize-VirtualDisk : pour agrandir ou réduire un disque virtuel

Pour connaitre toutes les opérations possibles en PowerShell sur le stockage, exécuter la commande Get-Command -Module Storage | more

Le détail de toutes les commandes se trouve sur cette page TechNet.

Pour avoir tous les détails d’une commande, taper : Get-Help <commande> -Detailed
Pour en connaitre des exemples : Get-Help <commande> -Examples
Pour tout voir : Get-Help <commande> -Full

Catégories
Intermédiaire Outils Tutoriel

Gérer disque dur et partitions de disque

Les ordinateurs de grande marque sont généralement configurés avec une seule grosse partition disque. Plus facile pour gérer l’espace libre du disque et ne pas s’embêter à déplacer les documents, c’est aussi plus dangereux en cas de problème sérieux sur le disque local C:.
S’il est conseillé d’avoir une partition pour le système et une partition pour les fichiers, ce n’est pas la configuration par défaut quand on achète un ordinateur, fixe ou portable.


 

Créer une deuxième partition sur son disque dur

1. Ouvrir le programme :

Windows 10

Faire un clic droit sur le menu Démarrer et choisir « Gestion du disque » dans la liste.

Windows 8

Depuis l’écran d’accueil, taper « gestion des disques » et sélectionner Paramètres pour ouvrir le programme Créer et formater des partitions de disque dur.

2. Le « Disque 0 » représente le disque dur de la machine.
Les ordinateurs avec plusieurs disques durs sont donc notés Disque 0, Disque 1, etc.
La partie « Réservé au système » est nécessaire au démarrage de Windows 8, il ne faut pas y toucher.
La partie indiquée « C: » et Sain (Démarrer, Fichier d’échange, Vidage sur incident…) est la partition visible dans le poste de travail, là où sont stockés le système Windows 8 et les fichiers de l’utilisateur (documents, images, musique, etc).

Faire un clic droit sur C: et sélectionner Réduire le volume.

3. Indiquer une valeur dans la Quantité d’espace à réduire (en Mo), par exemple ici 20000 va réduire notre partition de 20Go. Dans un autre exemple, si le disque est de 500Go et que vous ne souhaitez que garder 100Go pour le système, il va falloir réduire le volume de 400000 (400 000Mo soit environ 400Go).
La « Taille totale en Mo après réduction » indique la taille du disque C: après modification.

4. L’espace réduit devient « non alloué » (barre noire). Le disque C: est donc plus petit, conformément à ce qu’on lui a indiqué.

5. Sur cet espace non alloué, faire un clic droit et Nouveau volume simple pour créer une seconde partition de disque.

6. Indiquer la Taille du volume simple à allouer (en Mo). Logiquement, on lui dira d’utiliser tout l’espace libre mais on pourrait n’en utiliser qu’une partie si l’on souhaite créer une troisième partition.

7. Pour pouvoir l’utiliser, il faut formater cette nouvelle partition. Choisir NTFS par défaut et lui indiquer un Nom de volume (par exemple Donnees ou 2e disque). On peut choisir d’effectuer un formatage rapide pour gagner du temps.

8. On voit bien nos deux partitions dans la gestion des disques.

9. En ouvrant un explorateur, la nouvelle partition apparait (vide).

 

Supprimer une partition de données sur son disque dur

Pour réaliser l’opération inverse et ainsi n’avoir qu’une seule grosse partition pour le système et les données, il faut tout d’abord sauvegarder les fichiers de la partition secondaire.

1. Sur la partition à supprimer, clic droit et Supprimer le volume.

2. L’espace devient Non alloué.

3. Sur la partition principale C:, faire un clic droit et Etendre le volume pour lui rajouter les Mo non alloués.

4. On obtient ainsi une seule et unique partition de travail, un gros disque local C: (et on ne touche toujours pas à la partition réservée au système).