Catégories
Débutant macOS Outils

Configurer Time Machine : sauvegarde automatique sur macOS

Vous avez récupéré un disque dur ou vous souhaitez utiliser un disque dur externe pour faire des sauvegardes de vos fichiers personnels sur votre iMac, Macbook, Mac Pro ou Mac Mini ? Ce tutoriel explique comment utiliser un disque dur externe en tant que support de sauvegarde automatique sur macOS, avec Time Machine, le logiciel gratuit et intégré qui s’occupera tout seul de faire une copie de vos documents, photos, mails et tout le système d’exploitation. La procédure pour activer la sauvegarde automatique sur un Mac est très facile à réaliser.

Intégré à macOS (et Mac OS X avant lui), également sur macOS Big Sur, TimeMachine est pré-installé sur toutes les machines Apple. Macbook Air, Macbook Pro, iMac, iMac Pro, Mac Pro et Mac mini. La sauvegarde automatique, illimitée et gratuite sur Mac se configure en quelques clics. Les supports compatibles Time Machine sont la simple clé USB, un disque dur externe USB ou réseau (NAS), un périphérique Apple Airport Time Capsule (qui n’est plus commercialisé depuis 2018), etc.

Si vous n’avez pas encore de disque dur externe : 1To pour 50€ et 2To pour moins de 70€. Les deux au format « portable » et rapides (USB 3.0). Si envie ou besoin d’un disque dur USB Type-C / Thunderbolt (nouvelle connectique), cela coûtera un peu plus de 100€ pour 2To en Western Digital. La sauvegarde sur disque SSD est encore chère, presque 90€ pour 500Go le disque dur externe SSD en USB-C et ce ne sera pas forcément utile (mieux vaut privilégier le SSD dans l’ordinateur et une capacité supérieure en « HDD » pour les sauvegardes).

 

Ajouter un disque dur en sauvegarde automatique Apple macOS Time Machine

1. Brancher le disque dur externe ou la clé USB sur le Mac.

2. Ouvrir le menu « pomme » puis les Préférences système :

3. Ouvrir Time Machine parmi les différents programmes du « panneau de configuration macOS » :

4. Activer en cochant « Sauvegarder automatiquement » sous le logo Time Machine :

ou sur l’ancienne interface de Time Machine, sur version plus ancienne de macOS, basculer le bouton sur « oui » :

5. Cliquer sur « Choisir un disque de sauvegarde » et sélectionner le disque dur externe ou le NAS connecté. Ce support sera entièrement consacré à TimeMachine, il ne sera pas possible de lui donner un autre usage ni de le brancher sur un PC Windows ou sur une console de jeu Xbox / PlayStation.

6. Il est possible d’afficher l’icône Time Machine dans la barre des tâches de macOS (icône d’horloge avec flèche anti-horaire). Un clic sur cette icône propose la fonction « Sauvegarder maintenant » pour exécuter une copie des fichiers personnels sur l’espace de stockage précédemment configuré.

7. La première sauvegarde prendra beaucoup plus de temps que les suivantes. La sauvegarde initiale copie l’intégralité du disque interne au Macbook / iMac / Mac Pro / Mac Mini, les sauvegardes suivantes ne copieront que les nouveaux fichiers et les fichiers modifiés.

Catégories
Actualité iOS (iPhone iPad)

iPhone SE 2020

Un iPhone neuf pour moins de 500€, ça fait longtemps que l’on n’avait plus vu ça. Apple n’a pas choisi de sortir un modèle de smartphone « à bas prix » (pour eux) en cette période de coronavirus pour faire une bonne action et aider les personnes qui doivent changer de téléphone en ayant moins de moyens financiers. Des ventes d’iPhone en baisse sur l’année 2019, un exercice 2020 qui s’annonce moins rentable malgré un tarif élitiste qui assure une bonne marge sur chaque produit vendu, Apple doit élargir un peu son marché pour conserver des revenus qui satisferont les actionnaires, toujours plus gourmands malgré une crise économique à venir.

Beaucoup se rappelleront du premier iPhone SE sorti en 2016, qui n’était autre qu’un iPhone 6s dans un boitier de 5s et avec cet écran de 4 pouces. Avec iOS 13 d’origine. Alors, est-ce que l’iPhone SE est un iPhone au rabais ? Une vraie bonne affaire en 2020 ?

 

Caractéristiques techniques iPhone SE 2020

  • Ecran LCD 4,7 pouces de résolution 1334 x 750 pixels avec Haptic Touch
  • Processeur Apple A13 Bionic
  • Simple appareil photo à l’arrière : 12 megapixels, ouverture f/1.8, vidéos 4K jusqu’à 24 fps, comme iPhone 11 et 11 Pro
  • Caméra frontale 7 megapixels, f/2.2 et vidéo 1080p jusqu’à 30 fps
  • Wifi ac ; Bluetooth 5.0
  • Cadre en aluminium, faces avant et arrière en verre
  • DAS : 0,98 W/kg
  • Dimensions : 138,4 x 67,3 x 7,3 mm
  • Poids : 148g

Pour résumer simplement, il s’agit de la technologie d’un iPhone 11 dans un châssis et écran d’iPhone 8.

Comme d’habitude, un iPhone ne se choisit qu’avec quelques caractéristiques :

  • La couleur : noir, blanc ou rouge
  • La capacité : 64, 128 ou 256Go de stockage interne
  • Le prix : 489€, 539€ ou 659€ selon la capacité choisie

C’est tout ! Le SE n’est disponible que dans une seule taille d’écran, peut-être un peu petit pour un téléphone de 2020. Mais un iPhone plus grand, ça se monnaie cher !

Avis sur iPhone SE 2020

L’iPhone SE n’a d’intérêt que de proposer un appareil Apple à prix plus abordable que l’ancien ticket d’entrée à 710€. Si les performances de l’appareil seront au rendez-vous, les appareils photos embarqués ne sont pas dignes d’un produit sorti en 2020. Aussi, son écran de 4,7 pouces fait pâle figure face à la concurrence Android qui tourne entre 5 et 6 pouces, sans grosses bordures en haut et en bas. Esthétiquement, la différence est notable et cela pose question quand une bonne partie des acheteurs d’iPhone aiment le design et les produits qui sont beaux. Enfin, le tarif reste très élevé par rapport à un smartphone Android de qualité équivalente ou supérieure. Chez Samsung, Sony ou Xiaomi, un budget de 500€ est largement suffisant pour s’offrir un appareil bien meilleur sur tous les points.

Catégories
macOS Test

Test Mac mini 2018

Apple a enfin mis à jour son Mac mini avec de nouveaux processeurs, des connecteurs USB Type-C / Thunderbolt 3 et un disque SSD. Du premier modèle sorti en 2005, le Mac mini 2014 n’avait pas été actualisé depuis quatre ans. Quatre années d’absence d’informations de la part d’Apple, ce qui laissait croire à un possible abandon du moins cher des ordinateurs de la marque. Mais une version Macmini 2018 est commercialisée depuis le 7 novembre avec de nouveaux processeurs, un disque SSD en standard et une connectique digne d’une machine de 2018 ou 2019. A peine sorti et déjà testé dans sa configuration la plus musclée et avec la dernière version de macOS 10.14 Mojave.

 

Configuration du Mac mini 2018 à 899€

  • Processeur Intel Core i3 de 8e génération (quatre coeurs à 3,6GHz)
  • 8Go de mémoire vive DDR4 2666MHz
  • Partie graphique Intel UHD Graphics 630
  • Disque SSD de 128Go
  • Réseau Ethernet Gigabit et Wi-Fi intégré
  • 4 ports Thunderbolt 3 et 2 ports USB 3.0
  • Connecteur HDMi et prise audio casque

Ce modèle entrée de gamme est déjà bien équipé et très performant. Seul le disque de 120Go sera peut-être un peu faible pour stocker photos et films de vacances mais d’autres capacités de disque sont disponibles en option : +240€ pour avoir un total de 256Go ou +480€ pour un disque de 512Go. C’est cher payé mais d’autres personnalisations existent pour alourdir la facture : CPU Intel Core i7 à +350€, jusqu’à 64Go de RAM en ajoutant 1680€ et un connecteur Ethernet 10Gigabit contre 120€ supplémentaires. Des options inutiles pour une machine de bureautique à la maison ou en entreprise.

Configuration du Mac mini 2018 à 1 249€

  • Processeur Intel Core i5 hexacore de 8e génération (jusqu’à 4,1GHz)
  • 8Go de mémoire vive DDR4 2666MHz
  • Partie graphique Intel UHD Graphics 630
  • Disque SSD de 256Go
  • Réseau Ethernet Gigabit et Wi-Fi intégré
  • 4 ports Thunderbolt 3 et 2 ports USB 3.0
  • Connecteur HDMi et prise audio casque

Processeur et disque sont les seules modifications dans cette configuration qui coûte 350€ de plus que la précédente. Plus polyvalente, que ce soit pour du montage vidéo, de la retouche photo ou de la CAO, le Mac mini 2019 haut de gamme se voit lui aussi upgradable avec une liste d’options : le SSD 1To devient possible à +720€ quand il faudra ajouter 1680€ pour un SSD 2To. On peut aussi lui choisir un processeur Intel i7 pour +240€ et jusqu’à 64Go de RAM pour un autre bonus de 1680€.

Au final, la plus musclée des configurations coûtera 4969€. Près de 5000€ (hors extension de garantie Apple Care) pour un Mac mini ? Autant prendre un cylindre Mac Pro

Test du Mac mini 2018 en Intel i5

Livré sans écran, ni clavier, ni souris, le Mac mini est un mini ordinateur pour un usage bureautique, graphisme ou de conception. A la maison ou au bureau, ce petit boitier sait se faire discret et reste compatible avec les écrans standards de marque Samsung, LG, Iiyama, etc et les claviers-souris de fabricant tiers.

La configuration la plus musclée des deux proposées est très performante. Equipé en natif de macOS Mojave 10.14, on ne subit aucun ralentissement grâce au disque SSD. Les transferts depuis un disque dur externe ou une clé USB sont très rapides, dès lors que ces périphériques sont de norme USB 3.0. Les quatre ports Thunderbolt 3 assurent au Mac mini une connectique tournée vers le futur, aussi bien pour brancher un écran Apple que pour les prochains disques externes.

Avec son Wifi et Bluetooth intégrés, le Mac mini peut se passer de câble réseau pour se connecter à internet et à des périphériques externes tels qu’une imprimante ou une enceinte Bluetooth (sachant que le miniMac intègre un petit haut-parleur dans son boitier).

Conclusion sur le Mac mini 2018 / 2019

Points positifs

Une fusée. La configuration Mac mini 2018 n’a plus rien à voir avec les anciennes générations et leurs disques durs traditionnels. Si vous attendiez avec impatience de vous offrir un mini Mac, il n’a jamais été aussi intéressant de dépenser 900€ pour acheter un ordinateur Apple.

Un prix inchangé mais un SSD en standard, Apple ne reproduit pas l’erreur des derniers iMac dont la version SSD débute à 1539€ en écran 21 pouces ou à 2219€ avec un moniteur Retina 5K de 27 pouces.

Le Mac mini reste une belle machine, aujourd’hui peinte en gris sidéral comme les iPhone et iPad. Le gris argenté n’est d’ailleurs plus au programme, marquant ainsi une différence visible entre ces générations d’ordinateur de bureau.

Comme les autres postes de travail Apple, le Mac mini recevra des années de mises à jour du système d’exploitation. C’est un gage de longévité dans le temps.

S’il n’y a que 2 ports USB standards à l’arrière du Macmini, les 4 ports Thunderbolt3 (ou USB Type-C) sont prêts pour l’avenir des smartphones, disques durs USB et autres périphériques. Cette connectique est aussi compatible pour brancher un ou plusieurs écrans à la machine.

Points négatifs

Le premier frein à l’achat d’un Mac est son prix et si le Mac mini permet de s’offrir une machine Apple pour moins de 1000€, la configuration basique est proche d’une machine à 500€. « The most affordable Mac ever » disait Steve Jobs. Pas comme un PC Windows.

A 900€ la config de base, le Mac mini est livré sans clavier ni souris. Ces accessoires sont hors de prix chez Apple (100 ou 150€ le clavier et 100€ la Magic Mouse 2) mais n’importe quel clavier et souris USB ou sans-fil pourront fonctionner sur le petit Mac. Ce pack clavier souris Logitech ne coûte que 35€ et est totalement compatible. Il n’y a pas non plus d’écran avec le Mac mini mais on se rend mieux compte de l’absence d’affichage en voyant ce mini-ordinateur.

La configuration standard avec disque 128Go est peut-être trop faible pour ceux qui ont beaucoup de photos ou de vidéos. S’il est facile de brancher un disque dur externe en USB, la configuration plus confortable avec 256Go de stockage SSD coûte un total de 1139€.

Dépenser 1000€ dans un ordinateur uniquement garanti 1 an est dangereux. A la moindre panne, surtout avec un Mac mini et son format aussi contenu, c’est l’Apple Store direct pour faire un devis qui se chiffrera rapidement en centaines d’euros. Une extension de garantie est conseillée, 120€ pour l’étendre à 3 années via le contrat d’assurance AppleCare+.

Catégories
Actualité

Ralentissement et batterie des iPhone en 2018

La possibilité de ne pas voir son iPhone ralentir

Fin d’année 2017, Apple avait assumé ralentir les iPhone avec les mises à jour iOS et est évidemment soupçonné d’obsolescence programmée. Les utilisateurs ne sont pas dupes et Apple a annoncé, le 18 janvier 2018, qu’une prochaine mise à jour du système d’exploitation mobile apportera trois nouvelles fonctionnalités :

  • une notification préviendra l’utilisateur quand l’iPhone décidera de ralentir pour « économiser la batterie »
  • un menu d’informations donnera l’état de santé de la batterie
  • une option pour refuser le ralentissement automatique de l’iPhone

C’est la troisième nouveauté qui intéressera les propriétaires d’un iPhone d’ancienne génération puisqu’Apple avait décidé, unilatéralement et sans prévenir ses utilisateurs, que la mise à jour iOS11 allait brider ses appareils vieux de quelques années (sans parler du changement de la gestion du Bluetooth et du Wifi).

Ainsi, l’iPhone ne sera plus automatiquement ralenti pour « préserver l’autonomie de la batterie » et Tim Cook, le PDG d’Apple, ne s’est pas arrêté là.

Remplacer une batterie iPhone pour 30€

Suite à cette affaire, le prix de remplacement d’une batterie pour iPhone (lire ici) est tombé de 89 à seulement 29€. Ce tarif concerne les iPhone SE, iPhone 6, iPhone 6 Plus, iPhone 6s, iPhone 6s Plus, iPhone 7, iPhone 7 Plus, iPhone 8, iPhone 8 Plus et même iPhone X.

Mais attention, ce prix bas n’est valable que jusqu’au 31 décembre 2018.

« Jusqu’au 31 décembre 2018, les frais de remplacement hors garantie de la batterie sont de 29 € pour tout iPhone 6 ou modèle ultérieur éligible. Le remplacement de batterie à 29 € peut être limité à une réparation par iPhone.« 

« Ces prix s’appliquent en France. Tous les prix sont indiqués en euros, TVA incluse. Nous ajouterons des frais d’expédition de 12,10 € si nous devons expédier votre iPhone.« 

Le coût de remplacement est donc de 29€ si l’on dépose son appareil au Genius Bar d’un Apple Store et sera facturé 41,10€ pour un retour par voie postale (transporteur UPS).

Une offre intéressante ?

Cette opération est donc très intéressante pour les iPhone 6 et 6s, sortis en septembre 2014 et 2015, et permet d’avoir un iPhone presque neuf pour une trentaine d’euros. Cela redonnera une seconde jeunesse à un smartphone âgé de quelques années et qui pourra encore tenir longtemps, sauf autre problème hardware tel qu’une fissure de l’écran ou une panne de la carte mère.

Ce tarif agressif de 29€ est bien inférieur à ce que proposent des boutiques de réparation de smartphone et même à Montgallet dans Paris 12 (environ 60€ l’opération). Une batterie achetée sur internet coûte entre 15 et 35€ mais il faut ouvrir soi-même l’iPhone et on imagine tous les risques qui vont avec.

Pour 30 ou 40€ port compris, il est donc très intéressant d’offrir une opération de maintenance à son iPhone en sachant que la réparation sera faite par Apple et pas par un sous-traitant. Mais attention à réaliser ce remplacement de batterie avant le 31 décembre 2018 !

Catégories
Débutant macOS

Mise à jour vers macOS High Sierra 10.13

Pour des raisons de sécurité mais également pour diffuser des nouveautés, Apple met à jour une fois par an son système d’exploitation pour ordinateurs. Toute la gamme est concernée, des portables Macbook (classique, Air, Pro), iMac, iMac Pro, Mac Pro et Mac mini. La mise à jour sortie fin d’année 2017 a connu des rebondissements mais s’avère être l’OS le plus abouti du constructeur californien. Si elle n’est pas indispensable aujourd’hui, Apple c

Le processus de mise à niveau est assez simple mais ce tutoriel pas à pas détaille les étapes pour ne pas avoir peur de faire la mise à jour d’une machine Apple vers macOS High Sierra 10.13. Information importante : cette mise à jour est gratuite pour faire évoluer les systèmes Mac OS X ou macOS de votre ordinateur Apple.

 

Configuration nécessaire pour macOS High Sierra 10.13

Les prérequis hardware sont les mêmes qu’avec macOS Sierra (10.12) donc une machine qui tourne avec Sierra pourra faire fonctionner High Sierra.

  • MacBook : fin 2009 ou supérieur
  • MacBook Pro : mi 2010 ou plus récent
  • MacBook Air : à partir de fin 2010
  • Mac mini : mi 2010 ou supérieur
  • Mac Pro : mi 2010 ou plus récent
  • iMac : dès fin 2009
  • iMac Pro : tous les modèles puisque nouveau produit

Apple impose un minimum de 2Go de RAM mais 4Go de mémoire vive est à recommander, voire 8Go pour les systèmes les plus récents. Un tour sur le forum pour demander un conseil sur l’ajout de RAM sur un Mac pourra vous éclairer à ce sujet.

Il faut également avoir de 10Go d’espace libre sur son disque dur. Là aussi, un upgrade avec disque SSD est conseillé pour avoir les meilleures performances possibles, un changement utile même sur un iMac ou Macbook de quelques années. Un Mac performant en 2012, avec Mountain Lion (10.8) ou Mavericks (10.9) ne sera pas forcément rapide avec High Sierra (10.13). Il est même fort probable que l’ordinateur devienne lent et moins agréable à utiliser (ce qui n’est pas sans rappeler qu’Apple bride les performances de ses iPhone).

Le poste Mac doit disposer d’un système OS X Lion version 10.7.5 ou plus récent pour effectuer la mise à jour. Si Snow Leopard (10.6.8) équipe votre machine, il faudra d’abord passer à El Capitan (10.11) avant de migrer sur High Sierra.

Disposer d’une connexion internet rapide pour le télécharger et prévoir du temps sans avoir à utiliser l’ordinateur (le temps que la mise à niveau se fasse, soit probablement plusieurs heures.

Une sauvegarde des fichiers personnels est conseillée, que ce soit avec Time Machine, un système de cloud (Dropbox, OneDrive) ou d’autres moyens (simple copie de fichiers sur un disque dur USB, par exemple).

 

Télécharger la mise à jour macOS High Sierra

1. Ouvrir le menu Pomme et aller sur App Store.

2. Un panneau s’affiche et propose de passer sur la mise à niveau High Sierra. Cliquer dessus ou utiliser ce lien pour arriver directement sur la page de télécharger de macOS 10.13.

3. Cliquer sur le bouton gris « Télécharger » (ceci est très rapide car il ne télécharge qu’un tout petit fichier).

4. Démarrer l’installation en cliquant sur l’icône « Installer macOS High Sierra » qui est apparue dans le dock (sinon, elle se retrouve dans le Finder Applications).

5. A l’écran de présentation de mac OS High Sierra, cliquer sur Continuer.

6. Accepter le contrat de licence.

7. Sélectionner le disque où sera installé la mise à jour Mac.

8. Indiquer le mot de passe du compte d’utilisateur. Il s’agit du mot de passe à taper au démarrage du Mac ou lors de l’installation d’une application depuis l’App Store.

9. Le téléchargement et la préparation de l’installation sont en cours. La durée dépend de la vitesse de connexion internet.

10. Redémarrer l’ordinateur lorsque cela est demandé.

11. Le processus d’installation est en cours et durera quelques dizaines de minutes ou plusieurs heures, selon les performances de la machine.

12. Le retour sur le Bureau du Mac signifie que l’opération de mise à jour est terminé. Le système d’exploitation du Macbook, iMac, Mac Pro ou Mac Mini a été mis à niveau en version macOS High Sierre 10.13. Le numéro suivant indique la version de l’update à la date d’installation.

Catégories
Actualité

Apple reconnaît faire ralentir les anciens iPhone

C’est un aveu qui a eu l’effet d’une bombe pour les propriétaires d’un smartphone Apple. Le constructeur a admis que la dernière mise à jour du système d’exploitation mobile iOS faisait ralentir les modèles iPhone 6, 6s, 7 et SE. Ce n’est pas nouveau qu’une mise à jour système est accusée de rendre plus lents les produits de génération précédente mais c’est la première fois qu’Apple avoue faire exprès de ralentir ses smartphones pour soi disant « préserver l’autonomie de la batterie » .

Les personnes qui ont possédé un iPhone 3G, un iPhone 4 ou un 4s savent bien de quoi il s’agit. Le smartphone fonctionne correctement mais l’installation d’une mise à jour majeure (passer de iOS 4 à la version 5, par exemple) faisait fortement ralentir le téléphone. L’utilisation des applications, l’ouverture de l’appareil photo, la navigation dans les messages devient soudainement plus lente qu’avant et on ne pouvait alors que regretter d’avoir installé l’update en question. Et bien sûr, il était (et est toujours) impossible de revenir en arrière pour retourner sur l’ancienne version du système iOS.

Cela fait donc des années que les appareils vendus par Apple sont accusés d’obsolescence programmée, parce qu’ils sont quasiment impossibles à réparer pour l’utilisateur moyen et parce que les mises à jour causent des ralentissements d’utilisation.

La déclaration d’Apple

« L’année dernière, nous avons sorti une mise à jour pour iPhone 6, iPhone 6s et iPhone SE destinée à lisser les pics instantanés de consommation uniquement lorsque cela est nécessaire afin d’empêcher que l’appareil s’éteigne de manière inopinée dans ces situations.« 

S’il est ici question des iPhone SE, 6 et 6s, l’iPhone 7 / Plus est concerné dès iOS 11.2 : « Nous avons maintenant étendu cette mise à jour à l’iPhone 7 avec iOS 11.2 et nous prévoyons de la déployer sur d’autres produits dans le futur.« 

Il en est bien sûr de même pour les tablettes iPad, même si Apple ne parle pas de ces produits. Il y a d’ailleurs fort à parier que le constructeur ne fasse plus jamais aucune déclaration en ce sens, vu les violentes réactions des utilisateurs et des médias (spécialisés dans les technologies et grand public).

Explication sur le ralentissement des iPhone

En fait, ce n’est pas exactement le fait d’avoir un iPhone 6 qui va être la cause du ralentissement mais le système iOS détecte si l’iPhone tourne depuis quelques années avec la même batterie pour limiter celle-ci, afin de la préserver. Explication du géant californien : lorsque le processeur de l’iPhone demande une grande quantité d’énergie sur une vieille batterie, cela pourrait l’endommager ainsi que les autres composants du smartphone. Pour éviter cette dégradation du matériel, l’iPhone s’éteint automatiquement (c’est une scène que de nombreux propriétaires d’iPhone ont déjà vécu).

Donc, Apple admet que les batteries iPhone ne sont pas éternelles et ne propose ni le remplacement de la pile, ni le choix à l’utilisateur entre réduction de la consommation d’énergie (ralentir le téléphone) et continuer de fonctionner à pleine vitesse. En d’autres termes, Apple applique un bridage strict sans même avertir l’utilisateur de ce changement de comportement du smartphone.

Ces constatations ont été faites par une société de mesure des performances des processeurs de smartphone qui s’étonnait de voir des différences de vitesse entre un iPhone 7 neuf comparé à un iPhone 7 utilisé depuis sa sortie, il y a un an.

La réaction d’Apple en a surpris plus d’un puisque l’entreprise américaine est plutôt habituée à ne faire aucune déclaration, surtout pas quand il s’agit d’une attaque concernant ses produits.

La solution

Sur son site, Apple déclare que la batterie d’un iPhone doit être capable d’endurer 500 cycles et proposer encore 80% de sa capacité d’origine et ainsi être considérée comme obsolète (trop vieille pour profiter d’un iPhone).

Chez Apple, un cycle de charge équivaut à la consommation de 100% de la batterie, en une seule fois ou avec plusieurs charges intermédiaires. Par exemple, vous consommez 75% de la batterie le lundi, recharge complète le soir-même, le cycle sera décompté à partir du moment où la consommation du mardi atteindra 25% (détails).

A raison d’une charge complète par jour (pour simplifier le calcul), cela ne fait que 500 jours soit environ un an et demi. Ceux qui arrivent à tenir deux jours sans recharger peuvent donc avoir plus de 80% de l’autonomie du smartphone pendant près de trois ans. Cela ne rend pas le téléphone inutilisable mais c’est ainsi qu’Apple considère que la batterie ne délivre plus toute l’autonomie que l’on peut attendre d’un smartphone haut de gamme.

Hors garantie, le remplacement de la batterie d’un iPhone est facturé 89€ (mise à jour : le prix est a été baissé à seulement 29€, jusqu’au 31 décembre 2018 uniquement). Il s’agit là du tarif officiel, pratiqué dans les boutiques Apple Store et par correspondance si on envoie le smartphone au support technique du constructeur. A ce prix, on a l’assurance d’avoir une batterie totalement conforme aux préconisations d’origine (donc pas une copie chinoise de mauvaise qualité) et la garantie que l’opération sera faite avec soin (sans détériorer un autre composant durant le changement de la pièce). Et à ce jour, remplacer une batterie vieille de quelques années est la seule manière de retrouver les performances initiales d’un iPhone 6 (Plus), 6s (Plus), 7 (Plus) ou SE sans avoir à acheter un nouveau mobile.

Suite aux nombreuses protestations des clients Apple, la marque a annoncé qu’elle allait baisser le coût de remplacement des batteries dans les boutiques Apple Store et sur le site officiel.

On se posera la question des iPhone reconditionnés par Apple (refurbished) : bénéficient-ils d’une batterie neuve ou juste d’une batterie en pas trop mauvais état ?

Et maintenant ?

Des plaintes ont déjà été déposées auprès des Etats américains de New York, de l’Illinois et de la Californie. En France, l’association Halte à l’obsolescence programmée (HOP) a déposé une plainte. Une juridiction israélienne a aussi été saisie par une plainte collective et d’autres pays pourraient bien attaquer Apple en justice pour demander des explications, un dédommagement et la modification de ces pratiques douteuses.

Si les médias vont en parler durant quelques jours, les conséquences de ces class actions pourraient prendre des années avant de voir changer la politique de mise à jour et de communication chez Apple.

On pourra se demander si cette situation n’a pas été causée par un mauvais choix du constructeur quant aux batteries installées dans les smartphones à la pomme. Si tel est le cas, parions que la justice américaine saura faire plier le géant et lui imposer des sanctions ou des remplacements préventifs de batterie sur les modèles déjà commercialisés.

Bien sûr, Apple s’est tiré une balle dans le pied mais cela n’innocente pas les autres constructeurs de smartphones d’en faire tout autant à chaque mise à jour Android (Samsung, Sony, LG…).

Mise à jour du 18 janvier 2018

Dans une interview, le PDG d’Apple Tim Cook a annoncé un nouveau mode qui sera déployé dans les prochaines mises à jour du système iOS, mais pas avant mars 2018. Trois fonctionnalités seront proposées à l’utilisateur de l’iPhone qui fait un update logiciel :

  • un avertissement préviendra l’utilisateur quand l’iPhone décidera de ralentir tout seul
  • affichage d’informations quant à l’état de santé de la batterie pour la remplacer ou non
  • une option permettra de refuser le ralentissement de l’iPhone (non recommandé par Apple)

Le CEO a également confirmé que le remplacement d’une batterie pour iPhone coûterait 29€ si l’opération est réalisée d’ici le 31 décembre 2018. Ensuite, le tarif de réparation pourrait repasser à 89€.

Catégories
Intermédiaire macOS Sécurité

Correctif à la faille de sécurité macOS High Sierra

Après l’importante faille de sécurité découverte le 28 novembre 2017 sur le système d’exploitation macOS High Sierra version 10.13, Apple a rapidement réagi en diffusant une mise à jour de sécurité pour éviter à ses utilisateurs de se faire pirater ou embêter par un proche un peu trop joueur.

Apple a donc diffusé un patch « Security Update 2017-001 » qui s’applique à macOS 10.13.1, soit la dernière version à date de son OS de bureau. Mais n’allez pas croire qu’il s’agit là de la première mise à jour de sécurité de l’année, il y a eu bien d’autres problèmes déjà corrigés dans les précédents patchs et mises à niveau de version.

Un update que l’on peut ici qualifier d’urgent, que la société californienne a diffusé au lendemain de sa découverte et que nous recommandons d’installer au plus vite sur tous les ordinateurs Apple : iMac, Mac Pro, Mac Mini et Macbook / Air / Pro.

 

Mon Mac est-il concerné par la faille de sécurité ?

Oui, si vous avez un ordinateur Apple qui tourne sous macOS High Sierra (10.13). Cela signifie que les versions précédentes de Mac OS ne sont pas touchées (macOS Sierra 10.12, El Capitan 10.11, Yosemite 10.10…).

1. Ouvrir le menu Pomme et choisir A propos.

2. Si « macOS High Sierra » en « Version 10.13 » ou « Version 10.13.1 » est indiqué, alors la machine est concernée.

On peut cependant admettre que les Macbook, iMac et Mac qui sont en permanence connectés à internet ne seront plus impactés début d’année 2018 car les différents processus de mise à jour (automatique ou manuelle) auront bouché ce trou de sécurité.

D’une manière plus générale, si la version indiquée est la 10.13.2, alors la faille est déjà corrigée.

 

Installer la mise à jour de sécurité macOS High Sierra 10.13

Mise à jour proposée en automatique

Une notification peut apparaitre en haut à droite de l’écran avec la proposition d’installer une « Nouvelle mise à jour » en précisant tout de même que celle-ci doit être réalisée « dès que possible » :

1. Cliquer sur « Mettre à jour » pour automatiquement installer ce patch correctif.

2. Une autre notification prévient du bon déroulement de l’opération :

 

Installation manuelle du correctif

1. Dans le dock (la barre d’icônes en bas de l’écran), cliquer sur le rond bleu « A » qui représente l’App Store de macOS.

2. Cliquer sur le bouton gris « Mises à jour » pour accéder aux nouvelles versions des logiciels et jeux de l’ordinateur.

3. Pour faire simple, installer toutes les mises à jour proposées mais il s’agit en particulier du Security Update 2017-001 :

Si aucune mise à jour n’est affichée, c’est que l’ordinateur a déjà téléchargé le correctif en automatique ou que cette mise à niveau de sécurité a déjà été appliquée par l’intermédiaire d’un autre patch update.

4. Après téléchargement et installation, redémarrer si nécessaire ou continuer simplement d’utiliser le poste.

 

Vérifier que la mise à jour soit bien installée (geek)

Il y a une méthode de power user pour s’assurer que le patch ait bien été installé.

1. Ouvrir un Terminal depuis les Applications ou les Utilitaires.

2. Taper et valider la commande suivante : what /usr/libexec/opendirectoryd

3. Si l’un de ces résultats apparait, cela signifie que le système est protégé de cette faille de sécurité root.

opendirectoryd-483.1.5 on macOS High Sierra 10.13
opendirectoryd-483.20.7 on macOS High Sierra 10.13.1

 

J’ai besoin de root !

S’il est absolument nécessaire d’activer le compte root d’un Mac, suivre cette procédure sur le site Apple Support.

Catégories
Actualité Sécurité

Faille de sécurité sur macOS High Sierra

Une très grave faille de sécurité a été découverte par un spécialiste en informatique qui s’est attardé sur le dernier système d’exploitation d’Apple. Sorti fin septembre 2017, macOS High Sierra a déjà bénéficié de plusieurs mises à jour de sécurité mais une importante brèche reste pour l’instant sans solution.

Le 28 novembre 2017, Lemi Orhan Ergin a remarqué qu’il n’était pas nécessaire de spécifier le bon mot de passe d’un compte Apple puisqu’il suffit de remplacer le nom d’utilisateur par « root » et de laisser le champ « mot de passe » vide pour s’octroyer un accès administrateur à la machine, c’est-à-dire pour disposer des pleins pouvoirs sur un Macbook, iMac, Mac Pro ou Mac mini qui fonctionne avec macOS High Sierra 10.13.

Cela signifie donc que votre ordinateur Apple n’est pas en sécurité s’il tourne sous High Sierra 10.13. Cette quatorzième version du système d’exploitation a beau porter le nom de la plus haute montagne de Californie, c’est un grave trou de sécurité qui fait défaut à la réputation a priori fiable des environnements Apple.

Concrètement, une mise à jour d’application, l’installation d’un logiciel, la modification de paramètres du système ou la remise à zéro complète d’un Mac peut être faite sans posséder le mot de passe qui sécurise le compte de la machine.

Cette faille de sécurité concerne tous les Macbook (normal, Air et Pro), iMac, Mac mini et Mac Pro qui tournent avec macOS High Sierra 10.13. Les utilisateurs des versions précédentes (Sierra 10.12 ou antérieures) ne sont pas touchés par ce bug.

Les administrateurs de réseau utilisant les services de macOS Server seront donc vigilants avec leurs utilisateurs en entreprise et dans l’éducation.

La société américaine a réagi en annonçant qu’une prochaine mise à jour corrigera ce problème mais il est possible de se protéger avec cette manipulation. On peut supposer que la mise à jour de version 10.13.2 apportera le correctif de sécurité adéquat. Quoi qu’il en soit, la notoriété de l’entreprise Apple va prendre un coup et les haters s’en donneront à coeur joie pour argumenter sur la fausse sécurité infaillible des systèmes d’exploitation macOS.

La mise à jour pour corriger la faille de sécurité se trouve ici.

Catégories
Débutant iOS (iPhone iPad)

iPhone / iPad : désactiver la mise à jour automatique des applications

Vous l’avez déjà remarqué, votre iPhone ou iPad met machinalement à jour les programmes et jeux qui sont installés sur l’appareil. C’est pareil avec les iPod Touch qui partagent le même système d’exploitation : iOS. Dans toutes ses versions, Apple iOS fait la mise à jour automatique des applications de l’App Store pour que l’appareil bénéficie toujours des dernières versions. Mais pour éviter de vider le forfait data 3G / 4G et de perdre en autonomie (car les mises à jour consomment à la fois des données réseau et des précieuses minutes de batterie), on peut arrêter la mise à jour automatique des apps et jeux de l’AppStore. Il sera toujours possible de faire les mises à jour, mais manuellement en allant dans l’appli App Store.

 

Désactiver les mises à jour automatiques des applications et jeux iOS

1. Ouvrir les Réglages de l’iPhone ou de l’iPad.

2. Appuyer sur iTunes Store et App Store :

3. Dans la liste, désactiver la ligne « Mises à jour » (avec l’icône « A » bleu de l’AppStore) pour que le bouton soit blanc (s’il est vert, la fonction est activée).

 

Ne faire les mises à jour automatiques qu’en WiFi

Pour ne pas utiliser tout le forfait data du mobile, les updates peuvent n’être faites que lorsque le périphérique Apple est connecté à un réseau wifi.

1. Dans Réglages, aller sur iTunes Store et App Store.

2. Laisser active la ligne « Mises à jour » (bouton vert) mais désactiver la ligne « Données cellulaires » pour que les mises à jour ne se fassent plus automatiquement par 3G / 4G.

 

Mettre à jour les applications et jeux iPhone / iPad / iPod Touch

Si les mises à jour ne se font plus toutes seules, il est toujours possible de faire une installation manuelle des dernières versions des apps et jeux présents sur l’appareil.

1. Ouvrir le programme App Store.

2. Appuyer sur le bouton « Mises à jour » en bas à droite.

3. La liste des applications à mettre à jour est proposée avec la possibilité de tout télécharger en une seule fois (« Tout mettre à jour » en haut à droite) ou de choisir les applications à faire évoluer.

Catégories
Intermédiaire macOS

MacOS : changer la langue du système

Votre nouveau Mac est arrivé en anglais ? Que ce soit un ordinateur importé d’un autre pays ou la mauvaise langue mise en place par une réinstallation du système, il est possible de changer la langue du système macOS en quelques clics.

Ce tutoriel explique comment changer la langue par défaut de macOS, que ce soit pour un simple test ou pour utiliser l’ordinateur Mac Pro, Mac Mini, Macbook ou iMac avec une langue différente de celle déjà en place sur le système. Dans le cas où vous souhaitez avoir plusieurs langages et plusieurs dispositions de clavier en même temps sur votre Mac, une icône s’ajoutera dans la barre supérieure pour passer d’un type de clavier à l’autre, par exemple du français azerty à l’anglais qwerty.

Si la langue déjà installée est difficile à lire (du cyrillique ou une langue asiatique par exemple), se référer aux captures d’écran et aux icônes ci-dessous pour trouver les bons menus de configuration.

Ce guide est compatible avec les différentes versions de Mac OS X, OS X et macOS (renommé depuis 10.12 Sierra).

 

Modifier la langue d’un Mac / Macbook / iMac sous macOS

1. Ouvrir le menu Pomme et Préférences système (ou l’équivalent dans la langue installée, par exemple « System preferences » en anglais).

2. Dans la fenêtre (qui ressemble à un Panneau de configuration Windows), cliquer sur Langue et région (ou « Language & Region » avec un macOS anglais).

3. Utiliser le bouton « + » pour ajouter une langue supplémentaire et choisir dans la liste avant de valider par le bouton Ajouter.

4. Préciser si cette nouvelle langue doit devenir la langue principale, c’est-à-dire le langage par défaut du système Mac.

5. Vérifier la disposition du clavier (azerty, qwerty, qwertz, etc).

6. Modifier les informations de Région, Premier jour de la semaine, type de Calendrier, Format de l’heure et Température.

7. Redémarrer le système pour appliquer les modifications. MacOS démarre avec la nouvelle langue configurée par défaut.

Catégories
Débutant macOS

Mise à jour vers macOS Sierra 10.12

Après Mac OS X et OS X tout court, macOS Sierra est la nouvelle génération de système d’exploitation sur ordinateur Apple : iMac, Mac Pro, Mac Mini et Macbook (Air / Pro). Cette version 10.12 prend donc la suite de El Capitan, le rocher mythique du Parc Yosemite, avec pour référence la Sierra Nevada, cette chaine de montagnes enneigées à l’Est de la Californie.

Nous avions déjà listé les nouveautés apportées par macOS Sierra (et par iOS10). Disponible depuis le 20 septembre 2016, macOS Sierra est compatible avec bon nombre de machines Apple.

Point important : la mise à jour est gratuite.

 

Prérequis pour installer macOS Sierra

Les ordinateurs Apple suivants sont compatibles avec macOS Sierra :

  • MacBook (à partir de fin 2009)
  • MacBook Pro (mi-2010 ou plus récent)
  • MacBook Air (après fin 2010)
  • iMac (dès fin 2009)
  • Mac Pro (modèle vendu après mi-2010)
  • Mac Mini (mi-2010 ou plus récent)

Apple demande un minimum de 2Go de mémoire vive mais 4Go de RAM est à recommander, voire 8Go pour bénéficier d’un système fluide. Venez faire un tour sur le forum pour demander un conseil sur l’ajout de RAM sur un Mac.

Il faudra également disposer de 10Go d’espace libre sur son disque dur. Là aussi, un upgrade avec disque SSD est conseillé pour avoir les meilleures performances possibles, un changement utile même sur un iMac ou Macbook de quelques années sous peine d’obtenir un système lent à l’usage.

Pour la mise à jour, l’ordinateur fixe ou portable Mac doit disposer d’un système OS X Lion version 10.7.5 ou plus récent. Si Snow Leopard (10.6.8) équipe votre machine, il faudra d’abord passer à El Capitan (10.11).

Utiliser une connexion internet rapide pour télécharger la mise à jour et prévoir du temps sans avoir à utiliser l’ordinateur (le temps que la mise à niveau se fasse).

Une sauvegarde des fichiers personnels est conseillée, que ce soit avec Time Machine, un cloud ou d’autres moyens.

 

Vérifier la configuration du Mac

1. Ouvrir le menu Pomme et aller sur « A propos de ce Mac » :

2. Vérifier la version actuelle du système, l’année de la machine et la quantité de mémoire installée (RAM).

3. L’onglet « Stockage » affiche la quantité d’espace libre restant sur le disque dur du Mac.

4. Une fois les prérequis confirmés, passer à l’étape de téléchargement de macOS Sierra.

 

Télécharger la mise à jour macOS Sierra

1. Ouvrir le menu Pomme et aller sur App Store.

2. Soit une mise à jour est disponible, soit l’application « macOS Sierra » est affichée dans la liste.

3. Cliquer sur « Télécharger » pour démarrer le processus de mise à jour.

 

Installer macOS Sierra

1. Après téléchargement de la mise à jour, un écran démarre l’installation de macOS Sierra. Fermer tous les programmes ouverts avant de commencer la mise à jour système.

2. Accepter les termes du contrat de licence.

3. Valider que macOS Sierra sera installé sur le bon disque dur (Macintosh HD par exemple) et cliquer sur la flèche « Installer » pour commencer.

4. Confirmer la mise à jour en indiquant le mot de passe de la session.

5. L’installation de macOS Sierra démarre avec un compte à rebours avant de redémarrer et de poursuivre son travail.

6. En venant de OS X El Capitan 10.11, aucune nouvelle question n’est posée concernant les nouvelles autorisations à donner. Avec une installation initiale ou une mise à niveau depuis une version plus ancienne, l’assistant peut demander la connexion au compte Apple, autoriser la localisation de la machine (utile pour un Macbook), utiliser iCloud, etc.

7. Le retour sur le Bureau est signe que la machine est prête à utiliser, avec le nouveau macOS.

8. Retourner dans le menu Pomme et A propos de ce Mac pour vérifier la version installée.

Catégories
Intermédiaire macOS Réseau

Mac OS : se connecter à un partage réseau Windows

Ce tutoriel explique comment accéder à une ressource partagée Windows depuis un ordinateur Mac (iMac, Macbook, Mac Mini…).

Avoir un Mac dans un parc informatique essentiellement composé de machines Windows implique de savoir comment connecter cette machine Apple à un serveur de fichiers Windows ou à un simple PC Windows, afin d’échanger des fichiers dans les deux sens. Dans ce guide, nous voyons comment faire en sorte que le Macbook, Mac Mini ou iMac accède au partage réseau d’un ordinateur Windows. Toutes les versions de Windows sont concernées, de XP – Vista – 7 – 8 – 10 aux versions Windows Server 2003, 2008, 2012 et 2016 / R2.

En prérequis, il est nécessaire d’avoir une machine Windows avec un partage activé. Le protocole utilisé est le SMB (Server Message Block / Samba), c’est-à-dire le protocole standard Windows pour échanger des fichiers.

Pour paramétrer les éventuels firewall, le protocole SMB utilise les ports TCP 137, 138, 139 et 445.

 

Se connecter à un partage réseau Windows depuis Mac OS

1. Ouvrir Finder sur le Mac (explorateur de fichiers).

2. Dans la barre de menu, cliquer sur Aller et Se connecter au serveur.

3. Dans la fenêtre Connexion au serveur, taper « smb:// » ainsi que l’adresse IP du poste Windows (dans le cas où le Mac n’a pas les informations DNS).

smb://192.168.0.3

Puis cliquer sur Se connecter.

4. La connexion s’établit.

5. Généralement, et dans le cas d’un serveur de fichiers en entreprise, il faut indiquer un compte utilisateur autorisé à accéder à ce partage réseau. Renseigner son Nom et Mot de passe.

Dans le cadre d’un domaine Active Directory, indiquer le login sous la forme DOMAINE\utilisateur.

Cocher la case « Conserver ce mot de passe dans mon trousseau » pour que macOS se souvienne du mot de passe réseau à chaque redémarrage du système.

6. Sélectionner le(s) partage(s) à monter sur Mac OS et valider par OK.

7. Dans la fenêtre du Finder, sous le groupe Partagé(s), se trouve le PC Windows et ses partages réseau.

8. Il est maintenant possible d’accéder au partage réseau Windows depuis un poste MacOS.

Les droits de lecture seule / écriture selon le login sont à définir sur le serveur Windows.

Catégories
Bons plans

Acheter moins cher les accessoires d’origine d’un iPhone / iPad

Acheter un chargeur compatible iPhone est plutôt facile : n’importe quel magasin ou hypermarché commercialise des produits compatibles Apple. Mais on peut hésiter entre choisir un chargeur de mauvaise qualité à bas prix et le chargeur d’origine vendu hors de prix. Plus la peine de se poser de questions avec ces produits d’origine Apple vendus moins chers chez Amazon.

Les produits d’origine iPhone, iPad et iPod sont disponibles sur le site Apple.

Pour éviter de recevoir un mauvais produit, faire attention à choisir « Vendu et expédié par Amazon » . Tout comme les autres marketplaces Fnac et compagnie, les produits proposés par les vendeurs tiers ne sont pas certifiés d’origine.

Les câbles et chargeurs de contrefaçon peuvent, au pire, endommager les appareils Apple. Au mieux, ils fonctionnent comme les produits d’origine mais peuvent demander un temps de recharge plus long qu’avec le chargeur et câble d’origine.

Acheter ces produits d’origine Apple est une bonne manière de revendre son iPhone avec tous les accessoires neufs d’origine. C’est aussi un moyen fiable de remplacer un câble USB endommagé ou racheter des écouteurs perdus.

 

Acheter moins cher le chargeur d’origine Apple

Le chargeur adaptateur secteur USB 5W Apple référence MD813ZM/A coûte 25€ chez Apple ou 9€ sur Amazon.

Cet adaptateur secteur pourra charger tous les modèles d’Iphone, iPad et iPod.

 

Acheter moins cher le câble USB Lightning Apple

Le câble USB / Lightning Apple référence MD818ZM/A est vendu 25€ chez Apple ou moins de 10€ sur Amazon.

Le câble Lightning est apparu avec les iPhone 5 et 6 ainsi que les iPad depuis 2013.

 

Acheter moins cher les écouteurs Apple EarPods

Le casque d’origine des iPhone 5 et 6, Apple EarPods, avec télécommande et micro, sont à 35€ chez Apple et environ 15€ sur Amazon.

Les écouteurs EarPods sont livrés avec leur boite de rangement.

 

Catégories
Intermédiaire

Ajouter ou changer la RAM d’un iMac 27 pouces

Equipés d’origine de 4 ou 8Go de mémoire vive, les iMac 27 pouces peuvent accepter un maximum de 32Go de RAM et le remplacement de ces barrettes est facile à réaliser sur ces machines haut de gamme.

Ce tutoriel a été réalisé sur un iMac Retina 5K de 27 pouces datant de mi-2015 mais fonctionne également avec les modèles fin 2014, fin 2013 et mi-2012 (non Retina). Il y a quatre emplacements de RAM dans ces machines pouvant supporter un maximum de 32Go de mémoire vive (4 x 8Go). la RAM doit être de type SO-DIMM 204 pins / PC3-12800 / 1600MHz / sans parité ECC. Acheter de la RAM pour iMac 27 pouces.

 

Remplacer ou ajouter de la mémoire vive dans un Apple iMac 27

1. Eteindre l’iMac et débrancher électriquement l’écran. Patienter quelques minutes si la machine était utilisée, pour qu’elle refroidisse.

2. Préparer une table propre avec une serviette ou une autre protection pour ne pas rayer l’écran.

3. Poser l’iMac sur le bureau, écran vers le bas.

4. Sous le pied du Mac, appuyer sur le bouton rond pour ouvrir une trappe.

5. Retirer la trappe pour accéder aux modules de mémoire vive.

6. Appuyer sur les leviers en les poussant vers l’extérieur puis les ramener vers soi.

7. Sortir ou ajouter des barrettes de RAM dans les emplacements disponibles. Attention au détrompeur du module de mémoire pour ne pas installer la RAM dans le mauvais sens.

8. Refermer les leviers latéraux pour verrouiller les barrettes de RAM.

9. Remettre en place la trappe. Rebrancher et démarrer l’iMac.

10. Vérifier la modification de mémoire en cliquant sur le menu Pomme, A propos de ce Mac.

Catégories
Actualité iOS (iPhone iPad)

Nouveautés Apple iOS 10

Le système d’exploitation mobile Apple va bénéficier d’une mise à jour plus esthétique que technique, à destination des smartphones (iPhone), tablettes (iPad) et baladeur numérique (iPod). Néanmoins, des nouveautés fonctionnelles iOS 10 vont améliorer l’utilisation au quotidien de ces appareils, comme l’utilisation de Siri dans les applications « non-Apple » : on pourra donc commander d’autres logiciels avec la puissance de l’assistant vocal Apple.

 

Nouveautés annoncées sur iOS 10

Les principales améliorations du système d’exploitation mobile Apple iOS 10 sont :

  • Messages évolue avec des émotions (chuchotement pour écrire un message en petits caractères, par exemple)
  • Ouverture des liens internet reçus par SMS sans quitter Messages
  • Système de like dans Messages
  • Possibilité de transcrire en texte les messages vocaux reçus sur le répondeur téléphonique
  • Ouverture de Siri avec les applications tierces
  • Forte interaction entre Plans et les applications tierces (restaurant, Uber, etc)
  • Refonte totale du design d’Apple Music
  • Possibilité d’afficher les paroles des chansons lues avec Music
  • Apple Photos va ressembler comme deux gouttes d’eau à Google Photos
  • Apple Home, une application native pour centraliser tous les objets de domotique connectée

Il sera enfin possible de supprimer les applications natives inutiles, comme par exemple la Boussole, iTunes Store, Santé, Apple Watch, Bourse, etc.

 

Appareils compatibles iOS 10

A l’automne prochain, le système iOS 10 pourra être gratuitement installé sur les iPhone, iPad et iPod sortis après 2012 :

  • iPhone 5, 5c, 5s ; iPhone SE ; iPhone 6 et 6 Plus ; iPhone 6s et 6 Plus
  • iPad 4 ; iPad Mini 2, Mini 3, Mini 4 ; iPad Air et Air 2 ; iPad Pro 9.7 et 12.9 pouces
  • iPod Touch 6

C’est donc la fin du cycle de vie des iPhone 4s et iPad 2, encore largement utilisés aujourd’hui. Mais cela ne signifie pas la mort de ces appareils puisque, même limités à iOS9, toutes les applications pourront encore tourner et bénéficier des mises à jour.

Catégories
Actualité macOS

Nouveautés Apple Mac OS X / macOS Sierra

Apple a profité de la conférence WWDC 2016 pour annoncer des évolutions quant au système d’exploitation qui anime les ordinateurs à la pomme. Nouveauté cosmétique, le nom de l’OS qui se veut plus simple, et nouveautés technologiques intéressantes pour toujours améliorer les fonctionnalités et la sécurité des Mac, iMac et MacBook.

 

OS X est renommé macOS

Pour plus d’homogénéité avec iOS et watchOS, le système d’exploitation de bureau OS X est renommé macOS. Si l’on appelait déjà OSX « MacOSX » par commodité, cette dénomination officielle permet d’être plus clair au sein des systèmes développés par Apple. Une nouvelle série de versions dont la première s’appellera Sierra et qui équipera MacBook, iMac, Mac Pro et Mac Mini.

MacOS Sierra devrait sortir à la rentrée des classes 2016.

 

Nouveautés apportées par MacOS

Plus qu’une simple évolution du système d’exploitation, Apple modifie des éléments majeurs de l’OS :

  • Nouveau système de fichier APFS (pour APple File System), en remplacement de HFS+
  • Un système nativement chiffré (plus la peine d’utilise File Vault)
  • Des partitions virtuelles qui seront aussi simples à utiliser que des dossiers
  • Siri débarque sur ordinateur, aussi efficace que sur iPhone / iPad
  • Continuity assurera le lien entre iPhone / iPad et l’ordinateur iMac / MacBook (dont le copier/coller)
  • Partage amélioré de documents avec iCloud Drive
  • Déverrouiller un ordinateur Mac avec une montre Apple Watch, juste en s’approchant avec le bracelet au poignet
  • Paiement en ligne Apple Pay : on commande sur iMac / Macbook et on confirme par empreinte digitale sur iPhone ou iPad

 

Ordinateurs compatibles macOS

Apple a annoncé une large compatibilité de ses machines avec le nouveau système d’exploitation :

  • MacBook : à partir de 2009
  • iMac : à partir de 2009
  • MacBook Pro : à partir de 2010
  • MacBook Air : à partir de 2010
  • Mac Mini : à partir de 2010
  • Mac Pro : à partir de 2010