Catégories
Intermédiaire macOS

Installer macOS sur un nouveau disque SSD

Vous avez remplacé le disque dur de votre Macbook par un SSD, bien plus rapide que le HDD traditionnel ? Votre iMac se traine depuis l’installation de la dernière mise à jour de macOS ? Un disque en panne, vous avez changé la pièce en achetant un SSD

Pour toutes ces raisons et bien d’autres, vous avez besoin d’installer le système d’exploitation macOS à son état d’origine, à partir d’un nouveau disque. Ce tutoriel explique comment installer macOS / Mac OS X sur un disque dur ou disque SSD, après remplacement du disque d’origine du Macbook, iMac ou Mac mini.

Cela fonctionne avec les dernières versions de macOS et Mac OS X : Catalina, Mojave, High Sierra, Sierra, El Capitan, Yosemite, Mavericks, Mountain Lion, Lion.

 

Réinstaller Mac OS sur SSD ou disque dur neuf

1. Remplacer physiquement le disque du Macbook, iMac ou Mac mini.

2. Démarrer l’ordinateur avec le classique bouton Power et appuyer sur la combinaison de touches command + R (ou cmd + R sur les anciens modèles). Si cela ne fonctionne pas, éteindre et relancer la machine en appuyant plusieurs fois sur ces deux touches.

3. Sélectionner un réseau wifi pour donner un accès internet au Mac. Ceci n’est pas nécessaire si utilisation d’un câble réseau sur le port Ethernet, le chargement du logiciel est automatique.

4. Indiquer le mot de passe (clé de sécurité) du wifi et patienter le temps du chargement.

5. Sélectionner la langue désirée, « Utiliser le français comme langue principale » :

6. Demander à « Réinstaller Mac OS X » ou « Réinstaller macOS » selon la version du Mac. S’il ne s’agit pas de la dernière version, une mise à jour sera proposée ultérieurement.

7. Répondre aux quelques question faciles posées par l’assistant d’installation, en précisant au passage sur quel disque installer le système d’exploitation.

 

En cas d’utilisation d’un disque dur ou SSD d’occasion

Si le disque fraichement installé n’est pas neuf, donc vierge de toute partition, il peut y avoir une erreur lors de la réinstallation. Si tel est le cas, une fois dans les Utilitaires Mac OS, choisir « Utilitaire de disque » pour supprimer les partitions et formater le disque afin de le préparer pour recevoir macOS.

Catégories
Développement Développeur Logiciels macOS

Télécharger Visual Studio 2019 pour Mac

Une énième version de Visual Studio est sortie, en l’occurrence la 2019 et grande nouveauté cette fois-ci, Microsoft a rendu le logiciel compatible Apple Mac. Après Visual Studio Code qui s’est ouvert à Linux et macOS depuis 2015, le logiciel de développement complet devient lui aussi compatible avec les ordinateurs à la pomme. Microsoft annonce qu’il ne s’agit pas d’un simple portage sur Mac mais que l’expérience utilisateur (ou expérience développeur, ici) a été spécialement conçue pour optimiser le travail sur macOS. Comme Xamarin, il est possible de créer et régler des applications mobiles pour Android, iOS et macOS au sein de Visual Studio Mac edition.

VSMac permet aussi de créer des logiciels .NET Core depuis un iMac ou un Macbook. Le moteur Unity pourra également être utilisé. Bien sûr, le code peut être géré dans les dépôts Git mutualisés avec les VS pour Windows, dont GitHub et Azure DevOps.

Editions de Visual Studio pour Mac :

  • Visual Studio Community pour Mac (gratuit)
  • Visual Studio Professional pour Mac
  • Visual Studio Enterprise pour Mac

La version 16 de l’IDE (environnement de développement intégré) est à télécharger sur le site visualstudio.microsoft.com : Visual Studio 2019 for Mac se télécharge ici.

Pour installer Visual Studio 2019 pour Mac, il faudra un ordinateur iMac, Mac mini, Mac Pro ou Macbook avec le système d’exploitation macOS High Sierra 10.12 ou plus récent. Pour créer des apps Xamarin, Xcode 11.0 ou supérieur est nécessaire. Les tablettes iPad et mobiles iPhone ne sont évidemment pas compatibles avec Visual Studio (un jour peut-être ?).

Choisir les composants à installer, sachant que le tout pèse moins de 600Mo : Visual Studio for Mac, .NET Core, ASP .NET Core, Android et iOS Xamarin.Forms, l’outil Xamarin Workbooks.

Remarque : il y avait déjà Visual Studio 2017 sur Mac mais VS2019 apporte de nombreuses nouveautés pour les machines non Microsoft et une bien meilleure intégration pour les habitués à macOS.

Catégories
Débutant Logiciels macOS

Désinstaller un pack Microsoft Office sur Mac

Refus d’avoir un logiciel Microsoft, perte de la licence ou simplement plus envie d’utiliser les logiciels standards que sont Word et Excel, il est facile de désinstaller la suite logicielle Microsoft Office d’un Macbook, iMac ou Mac Pro / mini. Les programmes Microsoft ne tournent pas que sur Windows et la compatibilité est maintenue puisque l’abonnement Office 365 donne le droit d’intaller les logiciels Word, Excel, PowerPoint, Outlook, OneNote et OneDrive sur PC et/ou Mac, selon le type d’abonnement choisi.

Ce tutoriel explique comment désinstaller le pack Office d’un Mac quand ce guide montre comment installer Office 2019 sur macOS.

 

Supprimer le pack Office sur macOS

1. Ouvrir une fenêtre Finder et aller dans les Applications (menu de gauche).

2. Sélectionner toutes les applications du pack Microsoft Office en appuyant sur la touche Cmd du clavier (Command) et en cliquant sur chaque logiciel MS Office : Microsoft Excel, OneNote, Outlook, PowerPoint, Word et OneDrive.

3. Appuyer sur la touche Ctrl du clavier (Control) et cliquer sur l’une des applications sélectionnées en bleu, pour choisir « Déplacer vers la corbeille » :

4. Le pack Office de Microsoft se désinstalle de l’ordinateur Mac.

 

Supprimer les icônes Word, Excel, PowerPoint du dock

1. Faire un Ctrl + clic sur une icône Office (Word, Excel…) et choisir Options, Supprimer du Dock :

2. Refaire pour les autres icônes à retirer du dock, du pack Office ou non.

Catégories
Débutant Logiciels macOS

Installer Office 2019 sur Mac

L’habituelle suite logiciel Microsoft Office est maintenant commercialisée en version 2019, toujours compatible Apple Mac OS, avec les logiciels Word, Excel, PowerPoint, Outlook et OneNote. En version alternative à Windows, l’édition 2019 est vendue sous deux appellations : Office Famille et Etudiant 2019 et Office Famille et Petite entreprise 2019 (pas de Office Professionnel 2019 sur Mac).

Ce guide explique comment télécharger et installer le pack Office 2019 pour macOS. La procédure est la même pour tous les ordinateurs Apple : iMac, Macbook, Mac mini, Mac Pro… Sur iOS (iPhone, iPad), les applications Word, Excel, OneNote et PowerPoint se trouvent sur l’AppStore. Des programmes gratuits et l’on peut même accéder à ses documents du cloud OneDrive. Microsoft affirme qu’il n’est pas possible d’avoir plusieurs versions d’Office sur la même machine, il faudra donc désinstaller Office 2016 pour Mac avant d’y installer l’édition 2019.

Alors que le pack Office 2019 pour Windows est réservé à Windows 10, la version Office 2019 Mac est compatible avec les trois versions les plus récentes de macOS, soit macOS 10.12 Sierra (sorti fin 2016), macOS 10.13 High Sierra et macOS 10.14 Mojave. Les anciennes versions ne sont pas prises en charge mais peut-être que Mac OS X 10.11 El Capitan peut faire tourner Office 2019.

 

Télécharger et installer pack Microsoft Office 2019 pour macOS

1. Aller sur le site de téléchargement Microsoft Office : https://www.office.com/setup

2. Se connecter avec un compte Microsoft ou créer un compte.

3. Entrer la clé de produit indiquée sur la carte Microsoft Office. Celle-ci est masquée derrière la barre grise, zone à gratter comme un ticket de jeu.

4. Une fois dans le compte Microsoft Office et identifié, demander le téléchargement gratuit de Office 2019 pour Mac en cliquant sur « Installer » :

5. Le fichier dmg se télécharge. L’ouvrir et le glisser vers l’icône Applications pour démarrer l’installation du pack Office.

6. Introduction à l’install Office pour Mac.

7. Accepter le contrat de licence.

8. Tous les programmes Office vont occuper 9Go sur le disque dur Macintosh HD. Laisser le chemin par défaut mais si besoin, on peut aussi choisir un emplacement différent pour les logiciels.

9. Valider l’installation avec le mot de passe de la session Mac OS.

10. La copie des fichiers démarre et la vitesse d’installation dépend des performances de la machine.

11. A la fin de l’opération, un message avertit que L’installation a réussi.

12. Ouvrir un programme : Word, Excel, PowerPoint. Se connecter avec le compte Microsoft précédemment utilisé pour télécharger le logiciel Office Mac.

13. Après quelques clics, l’application Microsoft Word est fonctionnelle sur Mac.

14. Ouvrir les autres programmes Office (Excel, PowerPoint) pour confirmer leur bon fonctionnement. Le pack Office est bien installé sur l’ordinateur Apple.

Catégories
macOS Test

Test Mac mini 2018

Apple a enfin mis à jour son Mac mini avec de nouveaux processeurs, des connecteurs USB Type-C / Thunderbolt 3 et un disque SSD. Du premier modèle sorti en 2005, le Mac mini 2014 n’avait pas été actualisé depuis quatre ans. Quatre années d’absence d’informations de la part d’Apple, ce qui laissait croire à un possible abandon du moins cher des ordinateurs de la marque. Mais une version Macmini 2018 est commercialisée depuis le 7 novembre avec de nouveaux processeurs, un disque SSD en standard et une connectique digne d’une machine de 2018 ou 2019. A peine sorti et déjà testé dans sa configuration la plus musclée et avec la dernière version de macOS 10.14 Mojave.

 

Configuration du Mac mini 2018 à 899€

  • Processeur Intel Core i3 de 8e génération (quatre coeurs à 3,6GHz)
  • 8Go de mémoire vive DDR4 2666MHz
  • Partie graphique Intel UHD Graphics 630
  • Disque SSD de 128Go
  • Réseau Ethernet Gigabit et Wi-Fi intégré
  • 4 ports Thunderbolt 3 et 2 ports USB 3.0
  • Connecteur HDMi et prise audio casque

Ce modèle entrée de gamme est déjà bien équipé et très performant. Seul le disque de 120Go sera peut-être un peu faible pour stocker photos et films de vacances mais d’autres capacités de disque sont disponibles en option : +240€ pour avoir un total de 256Go ou +480€ pour un disque de 512Go. C’est cher payé mais d’autres personnalisations existent pour alourdir la facture : CPU Intel Core i7 à +350€, jusqu’à 64Go de RAM en ajoutant 1680€ et un connecteur Ethernet 10Gigabit contre 120€ supplémentaires. Des options inutiles pour une machine de bureautique à la maison ou en entreprise.

Configuration du Mac mini 2018 à 1 249€

  • Processeur Intel Core i5 hexacore de 8e génération (jusqu’à 4,1GHz)
  • 8Go de mémoire vive DDR4 2666MHz
  • Partie graphique Intel UHD Graphics 630
  • Disque SSD de 256Go
  • Réseau Ethernet Gigabit et Wi-Fi intégré
  • 4 ports Thunderbolt 3 et 2 ports USB 3.0
  • Connecteur HDMi et prise audio casque

Processeur et disque sont les seules modifications dans cette configuration qui coûte 350€ de plus que la précédente. Plus polyvalente, que ce soit pour du montage vidéo, de la retouche photo ou de la CAO, le Mac mini 2019 haut de gamme se voit lui aussi upgradable avec une liste d’options : le SSD 1To devient possible à +720€ quand il faudra ajouter 1680€ pour un SSD 2To. On peut aussi lui choisir un processeur Intel i7 pour +240€ et jusqu’à 64Go de RAM pour un autre bonus de 1680€.

Au final, la plus musclée des configurations coûtera 4969€. Près de 5000€ (hors extension de garantie Apple Care) pour un Mac mini ? Autant prendre un cylindre Mac Pro

Test du Mac mini 2018 en Intel i5

Livré sans écran, ni clavier, ni souris, le Mac mini est un mini ordinateur pour un usage bureautique, graphisme ou de conception. A la maison ou au bureau, ce petit boitier sait se faire discret et reste compatible avec les écrans standards de marque Samsung, LG, Iiyama, etc et les claviers-souris de fabricant tiers.

La configuration la plus musclée des deux proposées est très performante. Equipé en natif de macOS Mojave 10.14, on ne subit aucun ralentissement grâce au disque SSD. Les transferts depuis un disque dur externe ou une clé USB sont très rapides, dès lors que ces périphériques sont de norme USB 3.0. Les quatre ports Thunderbolt 3 assurent au Mac mini une connectique tournée vers le futur, aussi bien pour brancher un écran Apple que pour les prochains disques externes.

Avec son Wifi et Bluetooth intégrés, le Mac mini peut se passer de câble réseau pour se connecter à internet et à des périphériques externes tels qu’une imprimante ou une enceinte Bluetooth (sachant que le miniMac intègre un petit haut-parleur dans son boitier).

Conclusion sur le Mac mini 2018 / 2019

Points positifs

Une fusée. La configuration Mac mini 2018 n’a plus rien à voir avec les anciennes générations et leurs disques durs traditionnels. Si vous attendiez avec impatience de vous offrir un mini Mac, il n’a jamais été aussi intéressant de dépenser 900€ pour acheter un ordinateur Apple.

Un prix inchangé mais un SSD en standard, Apple ne reproduit pas l’erreur des derniers iMac dont la version SSD débute à 1539€ en écran 21 pouces ou à 2219€ avec un moniteur Retina 5K de 27 pouces.

Le Mac mini reste une belle machine, aujourd’hui peinte en gris sidéral comme les iPhone et iPad. Le gris argenté n’est d’ailleurs plus au programme, marquant ainsi une différence visible entre ces générations d’ordinateur de bureau.

Comme les autres postes de travail Apple, le Mac mini recevra des années de mises à jour du système d’exploitation. C’est un gage de longévité dans le temps.

S’il n’y a que 2 ports USB standards à l’arrière du Macmini, les 4 ports Thunderbolt3 (ou USB Type-C) sont prêts pour l’avenir des smartphones, disques durs USB et autres périphériques. Cette connectique est aussi compatible pour brancher un ou plusieurs écrans à la machine.

Points négatifs

Le premier frein à l’achat d’un Mac est son prix et si le Mac mini permet de s’offrir une machine Apple pour moins de 1000€, la configuration basique est proche d’une machine à 500€. « The most affordable Mac ever » disait Steve Jobs. Pas comme un PC Windows.

A 900€ la config de base, le Mac mini est livré sans clavier ni souris. Ces accessoires sont hors de prix chez Apple (100 ou 150€ le clavier et 100€ la Magic Mouse 2) mais n’importe quel clavier et souris USB ou sans-fil pourront fonctionner sur le petit Mac. Ce pack clavier souris Logitech ne coûte que 35€ et est totalement compatible. Il n’y a pas non plus d’écran avec le Mac mini mais on se rend mieux compte de l’absence d’affichage en voyant ce mini-ordinateur.

La configuration standard avec disque 128Go est peut-être trop faible pour ceux qui ont beaucoup de photos ou de vidéos. S’il est facile de brancher un disque dur externe en USB, la configuration plus confortable avec 256Go de stockage SSD coûte un total de 1139€.

Dépenser 1000€ dans un ordinateur uniquement garanti 1 an est dangereux. A la moindre panne, surtout avec un Mac mini et son format aussi contenu, c’est l’Apple Store direct pour faire un devis qui se chiffrera rapidement en centaines d’euros. Une extension de garantie est conseillée, 120€ pour l’étendre à 3 années via le contrat d’assurance AppleCare+.

Catégories
Débutant macOS

Mise à jour vers macOS High Sierra 10.13

Pour des raisons de sécurité mais également pour diffuser des nouveautés, Apple met à jour une fois par an son système d’exploitation pour ordinateurs. Toute la gamme est concernée, des portables Macbook (classique, Air, Pro), iMac, iMac Pro, Mac Pro et Mac mini. La mise à jour sortie fin d’année 2017 a connu des rebondissements mais s’avère être l’OS le plus abouti du constructeur californien. Si elle n’est pas indispensable aujourd’hui, Apple c

Le processus de mise à niveau est assez simple mais ce tutoriel pas à pas détaille les étapes pour ne pas avoir peur de faire la mise à jour d’une machine Apple vers macOS High Sierra 10.13. Information importante : cette mise à jour est gratuite pour faire évoluer les systèmes Mac OS X ou macOS de votre ordinateur Apple.

 

Configuration nécessaire pour macOS High Sierra 10.13

Les prérequis hardware sont les mêmes qu’avec macOS Sierra (10.12) donc une machine qui tourne avec Sierra pourra faire fonctionner High Sierra.

  • MacBook : fin 2009 ou supérieur
  • MacBook Pro : mi 2010 ou plus récent
  • MacBook Air : à partir de fin 2010
  • Mac mini : mi 2010 ou supérieur
  • Mac Pro : mi 2010 ou plus récent
  • iMac : dès fin 2009
  • iMac Pro : tous les modèles puisque nouveau produit

Apple impose un minimum de 2Go de RAM mais 4Go de mémoire vive est à recommander, voire 8Go pour les systèmes les plus récents. Un tour sur le forum pour demander un conseil sur l’ajout de RAM sur un Mac pourra vous éclairer à ce sujet.

Il faut également avoir de 10Go d’espace libre sur son disque dur. Là aussi, un upgrade avec disque SSD est conseillé pour avoir les meilleures performances possibles, un changement utile même sur un iMac ou Macbook de quelques années. Un Mac performant en 2012, avec Mountain Lion (10.8) ou Mavericks (10.9) ne sera pas forcément rapide avec High Sierra (10.13). Il est même fort probable que l’ordinateur devienne lent et moins agréable à utiliser (ce qui n’est pas sans rappeler qu’Apple bride les performances de ses iPhone).

Le poste Mac doit disposer d’un système OS X Lion version 10.7.5 ou plus récent pour effectuer la mise à jour. Si Snow Leopard (10.6.8) équipe votre machine, il faudra d’abord passer à El Capitan (10.11) avant de migrer sur High Sierra.

Disposer d’une connexion internet rapide pour le télécharger et prévoir du temps sans avoir à utiliser l’ordinateur (le temps que la mise à niveau se fasse, soit probablement plusieurs heures.

Une sauvegarde des fichiers personnels est conseillée, que ce soit avec Time Machine, un système de cloud (Dropbox, OneDrive) ou d’autres moyens (simple copie de fichiers sur un disque dur USB, par exemple).

 

Télécharger la mise à jour macOS High Sierra

1. Ouvrir le menu Pomme et aller sur App Store.

2. Un panneau s’affiche et propose de passer sur la mise à niveau High Sierra. Cliquer dessus ou utiliser ce lien pour arriver directement sur la page de télécharger de macOS 10.13.

3. Cliquer sur le bouton gris « Télécharger » (ceci est très rapide car il ne télécharge qu’un tout petit fichier).

4. Démarrer l’installation en cliquant sur l’icône « Installer macOS High Sierra » qui est apparue dans le dock (sinon, elle se retrouve dans le Finder Applications).

5. A l’écran de présentation de mac OS High Sierra, cliquer sur Continuer.

6. Accepter le contrat de licence.

7. Sélectionner le disque où sera installé la mise à jour Mac.

8. Indiquer le mot de passe du compte d’utilisateur. Il s’agit du mot de passe à taper au démarrage du Mac ou lors de l’installation d’une application depuis l’App Store.

9. Le téléchargement et la préparation de l’installation sont en cours. La durée dépend de la vitesse de connexion internet.

10. Redémarrer l’ordinateur lorsque cela est demandé.

11. Le processus d’installation est en cours et durera quelques dizaines de minutes ou plusieurs heures, selon les performances de la machine.

12. Le retour sur le Bureau du Mac signifie que l’opération de mise à jour est terminé. Le système d’exploitation du Macbook, iMac, Mac Pro ou Mac Mini a été mis à niveau en version macOS High Sierre 10.13. Le numéro suivant indique la version de l’update à la date d’installation.

Catégories
Intermédiaire macOS Sécurité

Correctif à la faille de sécurité macOS High Sierra

Après l’importante faille de sécurité découverte le 28 novembre 2017 sur le système d’exploitation macOS High Sierra version 10.13, Apple a rapidement réagi en diffusant une mise à jour de sécurité pour éviter à ses utilisateurs de se faire pirater ou embêter par un proche un peu trop joueur.

Apple a donc diffusé un patch « Security Update 2017-001 » qui s’applique à macOS 10.13.1, soit la dernière version à date de son OS de bureau. Mais n’allez pas croire qu’il s’agit là de la première mise à jour de sécurité de l’année, il y a eu bien d’autres problèmes déjà corrigés dans les précédents patchs et mises à niveau de version.

Un update que l’on peut ici qualifier d’urgent, que la société californienne a diffusé au lendemain de sa découverte et que nous recommandons d’installer au plus vite sur tous les ordinateurs Apple : iMac, Mac Pro, Mac Mini et Macbook / Air / Pro.

 

Mon Mac est-il concerné par la faille de sécurité ?

Oui, si vous avez un ordinateur Apple qui tourne sous macOS High Sierra (10.13). Cela signifie que les versions précédentes de Mac OS ne sont pas touchées (macOS Sierra 10.12, El Capitan 10.11, Yosemite 10.10…).

1. Ouvrir le menu Pomme et choisir A propos.

2. Si « macOS High Sierra » en « Version 10.13 » ou « Version 10.13.1 » est indiqué, alors la machine est concernée.

On peut cependant admettre que les Macbook, iMac et Mac qui sont en permanence connectés à internet ne seront plus impactés début d’année 2018 car les différents processus de mise à jour (automatique ou manuelle) auront bouché ce trou de sécurité.

D’une manière plus générale, si la version indiquée est la 10.13.2, alors la faille est déjà corrigée.

 

Installer la mise à jour de sécurité macOS High Sierra 10.13

Mise à jour proposée en automatique

Une notification peut apparaitre en haut à droite de l’écran avec la proposition d’installer une « Nouvelle mise à jour » en précisant tout de même que celle-ci doit être réalisée « dès que possible » :

1. Cliquer sur « Mettre à jour » pour automatiquement installer ce patch correctif.

2. Une autre notification prévient du bon déroulement de l’opération :

 

Installation manuelle du correctif

1. Dans le dock (la barre d’icônes en bas de l’écran), cliquer sur le rond bleu « A » qui représente l’App Store de macOS.

2. Cliquer sur le bouton gris « Mises à jour » pour accéder aux nouvelles versions des logiciels et jeux de l’ordinateur.

3. Pour faire simple, installer toutes les mises à jour proposées mais il s’agit en particulier du Security Update 2017-001 :

Si aucune mise à jour n’est affichée, c’est que l’ordinateur a déjà téléchargé le correctif en automatique ou que cette mise à niveau de sécurité a déjà été appliquée par l’intermédiaire d’un autre patch update.

4. Après téléchargement et installation, redémarrer si nécessaire ou continuer simplement d’utiliser le poste.

 

Vérifier que la mise à jour soit bien installée (geek)

Il y a une méthode de power user pour s’assurer que le patch ait bien été installé.

1. Ouvrir un Terminal depuis les Applications ou les Utilitaires.

2. Taper et valider la commande suivante : what /usr/libexec/opendirectoryd

3. Si l’un de ces résultats apparait, cela signifie que le système est protégé de cette faille de sécurité root.

opendirectoryd-483.1.5 on macOS High Sierra 10.13
opendirectoryd-483.20.7 on macOS High Sierra 10.13.1

 

J’ai besoin de root !

S’il est absolument nécessaire d’activer le compte root d’un Mac, suivre cette procédure sur le site Apple Support.

Catégories
Intermédiaire macOS Réseau

Mac : configurer un proxy internet

C’est la même chose que sous Windows ou Ubuntu. Certaines entreprises et universités imposent de passer par un proxy pour naviguer sur internet. Il s’agit d’une protection globale du réseau de l’organisation, pour sécuriser les postes de travail mais aussi pour empêcher d’accéder à des sites non autorisés (pornographie, drogue, piratage, etc). Sans cette configuration, impossible d’aller sur des pages web ni de recevoir ses e-mails. Ce tutoriel explique comment paramétrer un proxy d’entreprise ou d’université sur un ordinateur macOS (iMac, Macbook, Mac Pro, Mini…).

 

Configuration du proxy internet sur macOS

1. Ouvrir le menu Pomme et choisir Préférences système.

2. Cliquer sur l’icône Réseau :

3. Sélectionner le type de connexion (à gauche) pour configurer le proxy : Wi-Fi ou Ethernet. Puis cliquer sur le bouton bleu « Avancé » pour accéder aux paramètres de cette connexion.

4. A l’onglet Proxys, cocher le protocole à configurer (Proxy web HTTP, Proxy web sécurité HTTPS, Configuration de proxy automatique…). Indiquer les informations concernant le proxy d’entreprise ou d’université avec l’adresse, le port et si besoin le couple identifiant et mot de passe. Valider par OK en bas de l’écran.

5. L’ordinateur macOS peut maintenant utiliser la connexion internet mise à disposition par l’entreprise ou l’école. Si certains sites ou serveurs internes ne doivent pas passer par ce proxy local, indiquer les exceptions dans le bloc « Ignorer les réglages proxy pour ces hôtes et domaines » (on peut y indiquer un domaine ou un sous-réseau complet).

Catégories
Débutant macOS

Mac : changer le sens de défilement de la souris

Si on utilise un ordinateur Mac avec une souris PC, c’est-à-dire une souris autre que de marque Apple (Magic Mouse ou Magic Trackpad), on remarque que le sens de défilement est inversé. Le scroll molette doit être fait vers le haut pour descendre une page. C’est donc déroutant lorsque l’on utilise une souris compatible (Logitech, Microsft ou autre marque) avec un iMac, Macbook, Mac Mini ou Mac Pro.

Sur PC, on fait défiler la molette de souris vers le bas pour descendre sur une page de navigation. Chez Apple, on bouge la molette vers le haut pour descendre sur une page (internet, Finder, etc). Ils appellent ça le « sens naturel » puisqu’on en ferait autant avec une longue feuille de papier qu’on tire de bas en haut pour lire la suite, ou plus concrètement avec un smartphone ou une tablette. Si l’utilisation sur écran tactile est logique pour nous tous, l’utilisation d’une souris avec molette se fait « dans l’autre sens » tandis que la souris officielle Magic Mouse pour Mac reprend le mode « naturel » (terme marketing d’Apple).

Ce tutoriel a été réalisé sur macOS 10.12 Sierra mais concerne également les autres versions du système d’exploitation Apple, depuis Mac OS X 10.7 Lion et cette fonction activée par défaut.

 

Inverser le sens de défilement d’une souris « PC » sur macOS

1. Ouvrir le menu Pomme et les Préférences système.

2. Cliquer sur le bouton « Souris » :

3. Décocher la ligne « Sens du défilement : naturel » :

4. La modification s’applique immédiatement. Aller sur une page internet pour vérifier que le défilement de la molette se fait dans l’autre sens.

 

Inverser le sens de défilement d’une Magic Mouse sur macOS

1. Menu Pomme, Préférences système.

2. Cliquer sur l’icône « Souris » :

3. Décocher « Sens du défilement : naturel » :

4. Le défilement tactile de la Magic Mouse (modèle 1 ou 2) se fait maintenant comme sur Windows ou Linux, ou comme avant OSX Lion.

Catégories
Intermédiaire macOS

MacOS : changer la langue du système

Votre nouveau Mac est arrivé en anglais ? Que ce soit un ordinateur importé d’un autre pays ou la mauvaise langue mise en place par une réinstallation du système, il est possible de changer la langue du système macOS en quelques clics.

Ce tutoriel explique comment changer la langue par défaut de macOS, que ce soit pour un simple test ou pour utiliser l’ordinateur Mac Pro, Mac Mini, Macbook ou iMac avec une langue différente de celle déjà en place sur le système. Dans le cas où vous souhaitez avoir plusieurs langages et plusieurs dispositions de clavier en même temps sur votre Mac, une icône s’ajoutera dans la barre supérieure pour passer d’un type de clavier à l’autre, par exemple du français azerty à l’anglais qwerty.

Si la langue déjà installée est difficile à lire (du cyrillique ou une langue asiatique par exemple), se référer aux captures d’écran et aux icônes ci-dessous pour trouver les bons menus de configuration.

Ce guide est compatible avec les différentes versions de Mac OS X, OS X et macOS (renommé depuis 10.12 Sierra).

 

Modifier la langue d’un Mac / Macbook / iMac sous macOS

1. Ouvrir le menu Pomme et Préférences système (ou l’équivalent dans la langue installée, par exemple « System preferences » en anglais).

2. Dans la fenêtre (qui ressemble à un Panneau de configuration Windows), cliquer sur Langue et région (ou « Language & Region » avec un macOS anglais).

3. Utiliser le bouton « + » pour ajouter une langue supplémentaire et choisir dans la liste avant de valider par le bouton Ajouter.

4. Préciser si cette nouvelle langue doit devenir la langue principale, c’est-à-dire le langage par défaut du système Mac.

5. Vérifier la disposition du clavier (azerty, qwerty, qwertz, etc).

6. Modifier les informations de Région, Premier jour de la semaine, type de Calendrier, Format de l’heure et Température.

7. Redémarrer le système pour appliquer les modifications. MacOS démarre avec la nouvelle langue configurée par défaut.

Catégories
Débutant macOS

Mise à jour vers macOS Sierra 10.12

Après Mac OS X et OS X tout court, macOS Sierra est la nouvelle génération de système d’exploitation sur ordinateur Apple : iMac, Mac Pro, Mac Mini et Macbook (Air / Pro). Cette version 10.12 prend donc la suite de El Capitan, le rocher mythique du Parc Yosemite, avec pour référence la Sierra Nevada, cette chaine de montagnes enneigées à l’Est de la Californie.

Nous avions déjà listé les nouveautés apportées par macOS Sierra (et par iOS10). Disponible depuis le 20 septembre 2016, macOS Sierra est compatible avec bon nombre de machines Apple.

Point important : la mise à jour est gratuite.

 

Prérequis pour installer macOS Sierra

Les ordinateurs Apple suivants sont compatibles avec macOS Sierra :

  • MacBook (à partir de fin 2009)
  • MacBook Pro (mi-2010 ou plus récent)
  • MacBook Air (après fin 2010)
  • iMac (dès fin 2009)
  • Mac Pro (modèle vendu après mi-2010)
  • Mac Mini (mi-2010 ou plus récent)

Apple demande un minimum de 2Go de mémoire vive mais 4Go de RAM est à recommander, voire 8Go pour bénéficier d’un système fluide. Venez faire un tour sur le forum pour demander un conseil sur l’ajout de RAM sur un Mac.

Il faudra également disposer de 10Go d’espace libre sur son disque dur. Là aussi, un upgrade avec disque SSD est conseillé pour avoir les meilleures performances possibles, un changement utile même sur un iMac ou Macbook de quelques années sous peine d’obtenir un système lent à l’usage.

Pour la mise à jour, l’ordinateur fixe ou portable Mac doit disposer d’un système OS X Lion version 10.7.5 ou plus récent. Si Snow Leopard (10.6.8) équipe votre machine, il faudra d’abord passer à El Capitan (10.11).

Utiliser une connexion internet rapide pour télécharger la mise à jour et prévoir du temps sans avoir à utiliser l’ordinateur (le temps que la mise à niveau se fasse).

Une sauvegarde des fichiers personnels est conseillée, que ce soit avec Time Machine, un cloud ou d’autres moyens.

 

Vérifier la configuration du Mac

1. Ouvrir le menu Pomme et aller sur « A propos de ce Mac » :

2. Vérifier la version actuelle du système, l’année de la machine et la quantité de mémoire installée (RAM).

3. L’onglet « Stockage » affiche la quantité d’espace libre restant sur le disque dur du Mac.

4. Une fois les prérequis confirmés, passer à l’étape de téléchargement de macOS Sierra.

 

Télécharger la mise à jour macOS Sierra

1. Ouvrir le menu Pomme et aller sur App Store.

2. Soit une mise à jour est disponible, soit l’application « macOS Sierra » est affichée dans la liste.

3. Cliquer sur « Télécharger » pour démarrer le processus de mise à jour.

 

Installer macOS Sierra

1. Après téléchargement de la mise à jour, un écran démarre l’installation de macOS Sierra. Fermer tous les programmes ouverts avant de commencer la mise à jour système.

2. Accepter les termes du contrat de licence.

3. Valider que macOS Sierra sera installé sur le bon disque dur (Macintosh HD par exemple) et cliquer sur la flèche « Installer » pour commencer.

4. Confirmer la mise à jour en indiquant le mot de passe de la session.

5. L’installation de macOS Sierra démarre avec un compte à rebours avant de redémarrer et de poursuivre son travail.

6. En venant de OS X El Capitan 10.11, aucune nouvelle question n’est posée concernant les nouvelles autorisations à donner. Avec une installation initiale ou une mise à niveau depuis une version plus ancienne, l’assistant peut demander la connexion au compte Apple, autoriser la localisation de la machine (utile pour un Macbook), utiliser iCloud, etc.

7. Le retour sur le Bureau est signe que la machine est prête à utiliser, avec le nouveau macOS.

8. Retourner dans le menu Pomme et A propos de ce Mac pour vérifier la version installée.

Catégories
Intermédiaire macOS Réseau

Mac OS : se connecter à un partage réseau Windows

Ce tutoriel explique comment accéder à une ressource partagée Windows depuis un ordinateur Mac (iMac, Macbook, Mac Mini…).

Avoir un Mac dans un parc informatique essentiellement composé de machines Windows implique de savoir comment connecter cette machine Apple à un serveur de fichiers Windows ou à un simple PC Windows, afin d’échanger des fichiers dans les deux sens. Dans ce guide, nous voyons comment faire en sorte que le Macbook, Mac Mini ou iMac accède au partage réseau d’un ordinateur Windows. Toutes les versions de Windows sont concernées, de XP – Vista – 7 – 8 – 10 aux versions Windows Server 2003, 2008, 2012 et 2016 / R2.

En prérequis, il est nécessaire d’avoir une machine Windows avec un partage activé. Le protocole utilisé est le SMB (Server Message Block / Samba), c’est-à-dire le protocole standard Windows pour échanger des fichiers.

Pour paramétrer les éventuels firewall, le protocole SMB utilise les ports TCP 137, 138, 139 et 445.

 

Se connecter à un partage réseau Windows depuis Mac OS

1. Ouvrir Finder sur le Mac (explorateur de fichiers).

2. Dans la barre de menu, cliquer sur Aller et Se connecter au serveur.

3. Dans la fenêtre Connexion au serveur, taper « smb:// » ainsi que l’adresse IP du poste Windows (dans le cas où le Mac n’a pas les informations DNS).

smb://192.168.0.3

Puis cliquer sur Se connecter.

4. La connexion s’établit.

5. Généralement, et dans le cas d’un serveur de fichiers en entreprise, il faut indiquer un compte utilisateur autorisé à accéder à ce partage réseau. Renseigner son Nom et Mot de passe.

Dans le cadre d’un domaine Active Directory, indiquer le login sous la forme DOMAINE\utilisateur.

Cocher la case « Conserver ce mot de passe dans mon trousseau » pour que macOS se souvienne du mot de passe réseau à chaque redémarrage du système.

6. Sélectionner le(s) partage(s) à monter sur Mac OS et valider par OK.

7. Dans la fenêtre du Finder, sous le groupe Partagé(s), se trouve le PC Windows et ses partages réseau.

8. Il est maintenant possible d’accéder au partage réseau Windows depuis un poste MacOS.

Les droits de lecture seule / écriture selon le login sont à définir sur le serveur Windows.

Catégories
Actualité macOS

Nouveautés Apple Mac OS X / macOS Sierra

Apple a profité de la conférence WWDC 2016 pour annoncer des évolutions quant au système d’exploitation qui anime les ordinateurs à la pomme. Nouveauté cosmétique, le nom de l’OS qui se veut plus simple, et nouveautés technologiques intéressantes pour toujours améliorer les fonctionnalités et la sécurité des Mac, iMac et MacBook.

 

OS X est renommé macOS

Pour plus d’homogénéité avec iOS et watchOS, le système d’exploitation de bureau OS X est renommé macOS. Si l’on appelait déjà OSX « MacOSX » par commodité, cette dénomination officielle permet d’être plus clair au sein des systèmes développés par Apple. Une nouvelle série de versions dont la première s’appellera Sierra et qui équipera MacBook, iMac, Mac Pro et Mac Mini.

MacOS Sierra devrait sortir à la rentrée des classes 2016.

 

Nouveautés apportées par MacOS

Plus qu’une simple évolution du système d’exploitation, Apple modifie des éléments majeurs de l’OS :

  • Nouveau système de fichier APFS (pour APple File System), en remplacement de HFS+
  • Un système nativement chiffré (plus la peine d’utilise File Vault)
  • Des partitions virtuelles qui seront aussi simples à utiliser que des dossiers
  • Siri débarque sur ordinateur, aussi efficace que sur iPhone / iPad
  • Continuity assurera le lien entre iPhone / iPad et l’ordinateur iMac / MacBook (dont le copier/coller)
  • Partage amélioré de documents avec iCloud Drive
  • Déverrouiller un ordinateur Mac avec une montre Apple Watch, juste en s’approchant avec le bracelet au poignet
  • Paiement en ligne Apple Pay : on commande sur iMac / Macbook et on confirme par empreinte digitale sur iPhone ou iPad

 

Ordinateurs compatibles macOS

Apple a annoncé une large compatibilité de ses machines avec le nouveau système d’exploitation :

  • MacBook : à partir de 2009
  • iMac : à partir de 2009
  • MacBook Pro : à partir de 2010
  • MacBook Air : à partir de 2010
  • Mac Mini : à partir de 2010
  • Mac Pro : à partir de 2010
Catégories
Débutant macOS Outils

Mac OS X : remettre l’icône Time Machine dans la barre de menu

Les versions précédentes de Mac OS X présentaient toujours l’icône Time Machine dans la barre de menu, en haut à droite près de l’heure. Ce n’est plus le cas avec les dernières versions, comme 10.11 OS X El Capitan.

La barre des menus Mac est l’équivalent de la barre des tâches Windows. Time Machine est l’outil intégré de sauvegarde, avec historique des fichiers et copie du système. Une sauvegarde automatique et qui se configure en quelques clics, sur clé USB, disque dur externe ou réseau, NAS Time Capsule, etc.

 

Retrouver l’icône du logiciel Time Machine dans la barre des menus Mac OS X

1. Ouvrir les Préférences système, soit par l’icône dans le dock, soit par le menu Pomme.

2. Trouver l’icône vert Time Machine parmi les différents programmes du « panneau de configuration » .

3. Configurée ou non, l’icône de la sauvegarde automatique Time Machine s’affiche en un clic : cocher « Afficher Time Machine dans la barre des menus » .

4. L’icône Time Machine (l’horloge avec flèche anti-horaire) se place dans la barre de menu. Un clic dessus ouvre les options, dont « Sauvegarder maintenant » pour exécuter une copie des fichiers personnels sur l’espace de stockage dédié.

Catégories
Débutant Logiciels macOS

Mac Mail : modifier la présentation des messages

Les dernières versions de l’application Mail pour Mac OS a modifié la présentation des listes de messages. L’aperçu des mails est affiché sur la droite, prenant en compte les écrans larges de tous les iMac et Macbook depuis quelques années. Ce guide montre comment revenir à la présentation classique, à savoir une liste de messages sans aperçu.

 

Changer l’aperçu des messages dans Mail

1. Dans l’application Mail, aller dans le menu Mail, Préférences.

2. Aller à l’onglet Présentation.

3. Cocher la ligne « Utiliser la présentation classique » pour revenir à un affichage standard.

4. Fermer la fenêtre des préférences, l’enregistrement de l’option est automatique et la présentation change immédiatement. L’aperçu des mails est en-dessous (avant, c’était à droite), il suffit de faire descendre la barre de séparation liste / aperçu pour n’avoir que la liste de messages :

Catégories
Intermédiaire Logiciels macOS

Mac Mail : ajouter un compte Google Gmail

Livré en standard avec un ordinateur iMac ou MacBook, le logiciel Mail s’occupe des messages électroniques à la manière de Courrier ou Live Mail sur Windows. Cette application Apple semble basique mais s’améliore avec chaque nouvelle version de Mac OS.

Ce tutoriel explique comment configurer un compte Gmail ou Google Apps for Work sur l’application Mail de Mac OS. Si cet exemple a été réalisé avec OS 10.11 El Capitan, les autres versions de Mac OS proposent les mêmes options de configuration.

Au préalable de la configuration de Mail, il est nécessaire de modifier des options du compte Gmail / Google pour autoriser un logiciel externe et la connexion IMAP à la messagerie.

 

Autoriser Mail à se connecter à Gmail

1. Ouvrir une page internet et se connecter au compte Gmail ou Google Apps for Work.

2. En haut à droite, cliquer sur l’image du profil puis « Mon compte » en bleu.

3. A la partie « Connexion et sécurité », cliquer sur « Applications et sites connectés« .

4. Passer le paramètre « Autoriser les applications moins sécurisées » de « désactivé » à « activé » en cliquant sur le bouton à côté.

5. Un mail a été reçu mentionnant cette action : « Accès activé pour les applications moins sécurisées ». C’est la seule façon de pouvoir configurer une boite aux lettres Gmail ou Google sur un logiciel comme Outlook.

 

Activer IMAP sur le compte Google Gmail

1. Se connecter au compte Gmail / Google Apps par un navigateur internet.

2. Cliquer sur la roue dentée en haut à droite et Paramètres.

3. Aller à l’onglet « Transfert et POP/IMAP » et vérifier la partie « Accès IMAP » : l’état IMAP doit être sur « activé » . Si ce n’est pas le cas, cocher la ligne « Activer IMAP » et « Enregistrer les modifications » .

(une explication plus détaillée est à lire ici)

 

Configurer Gmail / Google for Work dans Mail

1. Ouvrir l’application Mail (icône en forme de timbre dans le dock).

2. Choisir « Google » dans la liste des fournisseurs.

3. Saisir l’adresse e-mail du compte Google Apps for Work ou Gmail.

4. Entrer le mot de passe de cette adresse mail.

5. Sélectionner les applications Mac qui seront autorisées à utiliser le compte Google Gmail : Mail (au minimum), Contacts (pour synchroniser le répertoire), Calendriers (agenda), Notes.

6. Le compte Google Apps ou Gmail est automatiquement configuré dans l’application Mail de l’ordinateur Apple.