Comme toutes les tablettes et ordinateurs, la capacité vendue du disque dur est supérieure à la capacité réelle d’utilisation. En cause, la taille occupée par le système d’exploitation et des logiciels pré-installés par le constructeur. Quelques Go sont encore amputés si une partition de restauration (recovery) est présente. Mais quel espace disque aurai-je de disponible si j’achète une tablette  ?

S’il n’est pas gênant que le disque dur d’un ordinateur soit réduit de 20Go, la situation est bien différente sur une tablette. Les Surface proposées sont équipées de 32 ou de 64Go de mémoire interne, capacité suffisante en apparence. Mais une fois achetée et démarrée, le premier modèle indique seulement 16Go d’espace libre.

  • Sur 32Go annoncés, il n’y a que 29Go effectifs.
  • On retire 5Go d’outils de restauration Windows
  • Encore 8Go à soustraire pour Windows 8 RT, Office 2013 RT et autres applications intégrées
  • Il ne reste plus que  16Go pour l’utilisateur

Le calcul est identique pour le modèle 64Go qui n’offre en réalité que 46Go de stockage utile.

Quand bien même la Surface RT intègre un port microSD pour étendre le stockage, il faut bien choisir pour acheter en connaissance de cause.